« Une poésie n’est-elle pas le seul endroit au monde où deux âmes étrangères peuvent se croiser intimement. »
Bienvenue sur mon blog... Mon nom de domaine a été piraté ou autre effet papillon ! Mais le contenu est préservé... Je tiens à remercier et salue encore toutes les personnes qui naviguent sur mes pages par bonheur et sans se noyer !
Vous trouverez sur ce site tous mes mots « poétiques » :
- Des proses et ou poésies d'amours, loufoques, tristes, engagés, satiriques , d'amitiés et autres...
- Des chansons à l'état brut.
- Des citations personnelles.
- Des lettres ouvertes.
- Des bas et des hauts.
Tous les écrits et dessins sont de ma plume à l'exception de certains dessins notifiés en bas du texte. Cependant je peux oublier certains détails car je ne suis qu'un « entremetteur » de mots et d'images... Certaines de mes illustrations utilisent des photos lors de mes montages graphiques dont je n'ai pas d'informations sur les auteurs, je reste dans ce cas ouvert pour les indiquer, si vous les connaissez (Nota : en bas du blog ou du texte, il y a les liens concernant ceux que j'aime suivre).

Tous mes poèmes

Nombres de poèmes et de commentaires publiés dans le blog

Nombre total de pages vues

lundi

Pensées nues

L'allégorie a-t-elle dit
Pour écrire avec profondeur
Il est nécessaire d'être vrai
Dans un sujet éminent
Et ne pas habiller sa nature
En la déployant nue

Nudité du corps
Nudité de l’être
Miroir de nous même
Je ne rêve plus qu'au printemps des poètes
À cette image qui n'existe pas de toi

Illico
Les libellules noires
M'assombrissent l'horizon
J'en ai plein le dos
Je suis comme le berger
Qui ne compte plus ses moutons
À force
Trop c'est trop
La lune comme l'inconnue troublante
Qui reflètent dans la lucarne du portable
N'y feront rien
Quand les conteuses sont borderline
Les compteurs sont débordés
Pour un peu
L’isolement de l’îlot affiche complet

Du bronze au marbre
Il n'y a que les statues
Qui peuvent être nues dans les villes
Sous les ailes des pigeons
Mais elle
Je sais même sans ressort
On s'en sort toujours
Mais je dois bien l'avouer
À vous
Je suis au bout du rouleau
Même si j'aperçois un piano sur la mer

Je ne suis plus qu'une pauvre épave
Qui attend qu'une sirène bien lunée
Le transforme en un éminent voyageur
Le corps plongé dans l'écuelle d'Épicure
Je fessetoierai plus qu'il n'en faut
Pour finir le ventre empli d'émotions

Ah je crois qu'Émilie du Châtelet
Frappe à ma porte
Et si encore l’univers m’embarrasse
Sans compter je vous embrasse



5 commentaires:

  1. CARPE DIEMmars 10, 2015

    J'ai aimé ma lecture dans laquelle j'ai trouvé une personne comme en perdition, déçue fortement et qui cherche un ailleurs meilleur. Je ne sais si c’était le but mais dans ces désillusions, je me suis franchement reconnue !
    merci pour cette écriture singulière que je ne commente pas souvent, il est vrai !
    Amitiés et excellente soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le noir est plus lumineux que le rose... C'est une histoire d'heure et d'exposition
      pour se reconnaître

      Supprimer
  2. Une mise à nue de l'émotion, du coeur et de l'âme toute entière dans toute sa profondeur.
    Une belle lecture

    RépondreSupprimer
  3. merovingienmars 10, 2015

    Et bien, me voilà à peine de retour après une longue absence forcée et je suis déjà conquis ^^.

    Un poème léger ( dans le style), c'est agréable. J'aime beaucoup l'effet citation au tout début, on met direct les pieds dans le plat ce n'est que plus appréciable.

    Autre remarque : Lorsque j'ai lu ton poème, je me suis "reconnu" dans la façon dont tu exprimes ton ras le bol XD. Oui en fait ça ma ramené à l'époque du lycée lorsque j'avais cours et que ça me prenait vraiiiiiment la tête , prêt à tout pour trouver une distraction, un rêve d'un instant ^^.

    RépondreSupprimer
  4. très bel écrit au style particulier
    les pensées exprimées dans en leurs vérités
    images très recherchées
    savouré l'écrit dans ses profondeurs
    merci pour ce partage
    Ferhat

    RépondreSupprimer

Copyright numéro 00048772-1

Copyright numéro 00048772-1
Vous êtes sur un site où le contenu est protégé. Les illustrations et les dessins originaux des poèmes se trouvent sur mes autres blogs

Rechercher dans ce blog une archive poétique

Les dix archives les plus consultés ces 30 derniers jours !

A comme Amour Recueil 1

A comme Amour Recueil 2

A comme Amour Recueil 3

A comme Amour Recueil 4

A comme Amour Recueil 5

A comme Amour Recueil 6

A comme Amour recueil 7

A comme Amour recueil 8

A comme Amour Recueil 9

A comme Amour Recueil 10

A comme Amour Recueil 11

A comme Amour Recueil 12

Copyright numéro 00051199-1

Copyright numéro 00051199-1
Copyright numéro 00051199-1 « A comme Amour Recueils 1-2-3-4-5-6-7-8-9-10-11-12 »