« Une poésie n’est-elle pas le seul endroit au monde où deux âmes étrangères peuvent se croiser intimement. »
Bienvenue sur mon blog... Mon nom de domaine a été piraté ou autre effet papillon ! Mais le contenu est préservé... Je tiens à remercier et salue encore toutes les personnes qui naviguent sur mes pages par bonheur et sans se noyer !
Vous trouverez sur ce site tous mes mots « poétiques » :
- Des proses et ou poésies d'amours, loufoques, tristes, engagés, satiriques , d'amitiés et autres...
- Des chansons à l'état brut.
- Des citations personnelles.
- Des lettres ouvertes.
- Des bas et des hauts.
Tous les écrits et dessins sont de ma plume à l'exception de certains dessins notifiés en bas du texte. Cependant je peux oublier certains détails car je ne suis qu'un « entremetteur » de mots et d'images... Certaines de mes illustrations utilisent des photos lors de mes montages graphiques dont je n'ai pas d'informations sur les auteurs, je reste dans ce cas ouvert pour les indiquer, si vous les connaissez (Nota : en bas du blog ou du texte, il y a les liens concernant ceux que j'aime suivre).

Tous mes poèmes

Nombres de poèmes et de commentaires publiés dans le blog

Nombre total de pages vues

mardi

J'ai regardé mes rêves dans tes yeux

Inexorablement le maillon fort du temps
Nous soumet vers cet endroit fantasmagorique
Où l'ombre du grand mystère est un oiseau noir

Oui j'essaierai en force de lui échapper
De rallier la fourmilière désaffectée
Les survivants de l'usine désenchantée
Le cœur des tisseuses de rêves tôt ou tard
Au-delà entre superstition et audace
Mon pied droit se posera enfin sur la scène
Parmi l'œil de toutes ses voix qui me supplient
Et toutes ses mains bleus détendues qui m'agrippent

Loin du diable au cour de la plus longue nuit blanche
Dans le champ d'un uppercut je me lèverai
Face à cette toile vierge pour te dépeindre
Encore une fois mon insoluble passion
Cachée derrière toutes ces vitres fêlées
Où l'ouvrière a souffert au son des injustices

Du mur de pierre mon sang se révoltera
À l'abri des ombres des uns et des autres
Je lui forgerai ses larmes de bronze et d'or
Qui n’ont pas connu la crainte ni mots d'excuses
Ni besoin de personnes dans un ventre sain
Dont son seul sauf-conduit a été un permis
Celui de toujours respirer la liberté

Se laisser envahir par de beaux yeux d’enfants
Par la courbe d'une infinie suspension
Une dernière poésie hallucinante
Et ne t’inquiète pas maman tout va très bien

 

21 commentaires:

  1. j'aime la mélodie qui suit en filigrane vos vers ... que je perçois comme une ballade désabusée

    RépondreSupprimer
  2. quand je te lis j'ai l'impression de voir la plume gratter la peau comme pour enlever d'anciens tatouages de maux
    plume très UNIQUE
    amitiés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ne pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir aimé

      Supprimer
  3. Se laisser envahir par de beaux yeux d’enfants
    Par la courbe d'une infinie suspension
    Une dernière poésie hallucinante
    Et ne t’inquiète pas maman tout va très bien...

    Je prends
    Pierrej.

    RépondreSupprimer
  4. CARPE DIEMmars 18, 2015

    Que c'est beau de désespérance, cet écrit : j'adore ces mots posés comme une bouteille à la mer à sa maman
    De la poésie pure comme j'aime en lire en plume très singulière
    merci pour le partage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pure singulière
      une signification
      un partage
      des questions
      des chemins
      l'embouchure n'est plus très loin

      Supprimer
  5. Aussi mélodieux que riche en émotions.
    J'aime beaucoup

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le mélange donne souvent de beau être

      Supprimer
  6. Beau rêve de revanche!

    RépondreSupprimer
  7. des réflexions douces-amères qui vont et viennent, mais ne doivent pas s'incruster Wink

    très plaisant! Smile

    PS: tu serais de la famille de Bernard Werber?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. petit je congelais les fourmis
      pour voir ensuite si elle se réveillait...


      Une s'est réveillée...


      Non Weber et moi fait deux inconnus...

      Supprimer
  8. des mots ciselés en images
    en collier d'une très belle poésie
    où l'âme s'agite dans ses profondeurs ultimes
    Bravo
    Amicalement
    Ferhat

    RépondreSupprimer
  9. Très difficile de tenir un texte comme ça à bout d'inspiration.
    Là du titre en passant par une superbe image jusqu'au dernier mot
    comme un escalier en spirale, il ne manque rien.

    RépondreSupprimer
  10. Réaliser ses rêves demande l'oubli de l"envie de gloire.... Etre vivant pour un poète est encore la meilleure façon de laisser une trace dans quelques lecteurs qui reconnaissent en ses mots le canevas de leurs pensées personnelles.. J'aime beaucoup tes poèsies.

    RépondreSupprimer
  11. Matthieu89avril 26, 2015

    j'ai beau relire ton poème je n'arrive pas à saisir tous ses sens,
    il y' a pourtant cette profondeur perceptible qui m'intrigue quand je le lis,
    c'est quelque-chose qui à la fois ne peux se saisir,
    et fait de ton poème un mystère que l'on veut percer.

    En tout cas j'ai beaucoup aimé ma lecture

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tout est mystère sinon à quoi bon d'écrire de la poésie

      Supprimer
  12. très plaisante lecture

    RépondreSupprimer
  13. De belles paroles profondes et nostalgiques livrées à ta mère !
    Merci de ce partage !

    RépondreSupprimer
  14. une lecture que j'ai beaucoup appréciée
    merci pour ce partage

    RépondreSupprimer

Copyright numéro 00048772-1

Copyright numéro 00048772-1
Vous êtes sur un site où le contenu est protégé. Les illustrations et les dessins originaux des poèmes se trouvent sur mes autres blogs

Rechercher dans ce blog une archive poétique

Les dix archives les plus consultés ces 30 derniers jours !

A comme Amour Recueil 1

A comme Amour Recueil 2

A comme Amour Recueil 3

A comme Amour Recueil 4

A comme Amour Recueil 5

A comme Amour Recueil 6

A comme Amour recueil 7

A comme Amour recueil 8

A comme Amour Recueil 9

A comme Amour Recueil 10

A comme Amour Recueil 11

A comme Amour Recueil 12

A comme Amour Recueil 13

Copyright numéro 00051199-1

Copyright numéro 00051199-1
Copyright numéro 00051199-1 « A comme Amour Recueils 1-2-3-4-5-6-7-8-9-10-11-12 »