Bienvenue sur mon blog ! Je tiens à remercier et salue encore toutes les personnes qui naviguent sur mes pages par bonheur et sans se noyer...

Vous trouverez sur ce blog toutes mes humeurs poétiques ; de la poésie plus ou moins libre selon l'envie du moment.

« Une poésie n’est-elle pas le seul endroit au monde où deux âmes étrangères peuvent se croiser intimement. »

Si vous souhaitez lire l’essentiel, cliquez sur l’onglet recueils libres « A comme Amour » 2009-2018.

Les écrits et les illustrations numériques sont de ma plume. Certaines de mes illustrations utilisent des photos lors de mes montages graphiques dont j’ignore les auteurs ; je reste dans ce cas ouvert pour les indiquer. En bas du blog, il y a les liens concernant ceux que j'aime suivre.

Tous mes poèmes

Nombres de poèmes et de commentaires publiés dans le blog

Nombre total de pages vues

vendredi

La beauté supplanterait-elle la sagesse

Au Sud il est une Cybèle si belle
Que lorsque je suis avec elle
Triste je suis
Lorsqu’elle s’enfuit

Un jour viendra où au bord de la rivière je prendrai congé d'elle
Je le sais mes larmes sont sans trésors et s’échoueront sur ses berges
Nues je fermerai la porte au soleil qui se lève sous cette vierge
Et m’immergerai voguant sur l’or de sa coupelle

Alors je contemplerai amoureux les bois jonchant sous la brume
Les rivages de ses ombres gracieuses d’un jour nouveau qui s’achèvera
Et je rêverai d’elle sous une pluie d'un émotif alléluia
D’une immense campagne où le ciel s'abaissera au creux de mon amertume

Limpide serait-elle cette rivière d’argent
Où la lune finissant sa vie s'inviterait en elle
Sous le reflet de son miroir flamboyant
Je m’aiguillerai sous ses racines pour conquérir son cœur inertiel

D'un regard elle jette mes peurs à terre
D'un second regard mon amour royaume en elle se dresse
Mes peurs enfouies mon amour révélé s'inclineront-ils fiers
Sous le souffle indélébile de cette grande déesse

Au Sud il est une Cybèle si belle
Que lorsque je suis avec elle
Triste je suis
Lorsqu’elle s’enfuit



32 commentaires:

  1. Soupir dommage je suis trop moche...Un superbe écris qui donne envie d'être la belle Bravo

    RépondreSupprimer
  2. pourquoi ne l'as-tu pas publié sur lpdp? Bises Nano

    RépondreSupprimer
  3. Cybèle, déesse phrygienne et non frigide apparemment, quelle rencontre , entre l'Amour et la Nature de toute beauté val

    RépondreSupprimer
  4. Chacun peut faire son petit peu pour maintenir intacte la beauté de la Nature...et toi , tu es un bon jardinier...I suppose
    Galatea

    RépondreSupprimer
  5. Des mots qui m'ont pris loin, très loin, comment ne pas avoir d'amertume à devoir quitter un jour une Cybèle si belle. Sa beauté est sagesse, sa sagesse est beauté. Merci James.

    A bientôt.Marie-line

    RépondreSupprimer
  6. Un très beau texte...
    Une note d'amour, une touche de romantisme et pour parfaire le tout...Un goût de nostalgie prématurée...


    "Je le sais mes larmes sont sans trésors et s’échoueront sur ses berges"


    Des images, de belles images, une belle musicalité aussi...
    Et un début qui clôt le texte...
    J'ai aimé...

    "Au Sud il y a une Cybèle si belle
    Que lorsque je suis avec elle
    Triste je suis
    Lorsqu’elle s’enfuit"


    Merci pour ce partage J-P-X...
    Et belle journée

    Bise
    Lil"

    RépondreSupprimer
  7. Cybèle est l'une de mes déesses favorites dans la mythologie grecque, c'est toi l'incarnation de Attis dans ton poeme ?
    tu ne pouvais pas mieux choisir comme heroine de ton texte,
    parce qu'elle s'enfuit mais revient toujours, merci


    Mystic

    RépondreSupprimer
  8. enfin le voilà ! Nano

    RépondreSupprimer
  9. Merci à vous les déesses du fleuve poétique d'LPDP ... et aux riverains qui passent sans laisser de traces

    nano ... Oui il est bien ici !

    Mystic4Ever ... Cybèle (c'est la deuxième fois que je la mets en scène), Attis petit fils d'un fleuve et sa mère une Nana est le premier mari de Cybèle ... Oui mais si je suis Attis moi elle me rend pas si fou que cela Cybèle au point que je me couperai pas les joyaux de famille ... Je veux bien mettre une perruque phrygienne mais je ne veux pas être un eunuque comment pourrais-je alors espérer ma belle Mystic te taquiner tes berges sans le bâton de berger ... Mais le mystère plane

    Lilania ... Je te remercie pour ton expertise poétique et tu le sais, je ne suis pas avare !

    marie-line ... Merci et heureux de t'avoir fait aller loin ...

    Galatea belga ... Tu n'as pas tout compris sauf que je suis un bon jardinier Il faudrait demander cela aux plantes directement si elles sont heureuses sous ma coupe... elle

    valvalou38 ... Osmose ou cosmos va savoir ...

    RépondreSupprimer
  10. Un régal pour moi...l'Amour et la nature en osmose...avec un refrain plein d'une douce musicalité...
    Alex

    RépondreSupprimer
  11. Comme toujours un écrit qui m'a séduite, des images belles tout simplement......
    Merci pour ce beau texte, j'aime vraiment !!
    Belle nuit

    RépondreSupprimer
  12. J'ai beaucoup aimé ton poème et la ou d'autre voient nature, moi je vois une demoiselle

    RépondreSupprimer
  13. e si belles harmonies méritent qu'on s'y arrête....Comme un rituel j'y reviens..

    J'aime

    Sélénaé Amitiés

    RépondreSupprimer
  14. Je réitère mon plaisir à vous dire merci déesses d'LPDP ... et aux pécheurs qui passent sans laisser de traces ... A plus tard

    Sélénaé La Louve ... Harmonie Harmonica es-tu toujours là ...

    Elféemère ... Demoiselle ... entre autre oui

    bellenuit ... Après temps d'images ... Le voyage arrivera-t-il à destination

    Alphonse BLAISE. ... Osmose oui c'est bien le terme avec en fond sonore la nature

    RépondreSupprimer
  15. Après tant de chaleureux et justes commentaires, que dire de plus ou de mieux.....certainement pas de mieux, car il est l'ennemi du bien

    et ton texte est simplement bien, bien et bon dans ce qu'il nous offre...

    Limpide serait-elle cette rivière d’argent
    Où la lune finissant sa vie s'inviterait en elle

    un coup de coeur pour ces deux vers là...

    amicalement Guido

    RépondreSupprimer
  16. les plus grands de ce monde n’étaient rien sans une muse, la votre semble de belle inspiration… chantez lui un alléluia… Déjà à l’horizon se dessinent les dentelles de ce nouveau rivage… Ou vos vœux de garçon sage iront assécher des rivières au soleil…
    Ce texte se découpe d’une fine lame et mélangent les parts d’un univers facétieux qui égare les regards, brouillent les natures et pose en trompe l’œil des vessies en lieux et place de lanternes.. Mais l’histoire, n’est-elle pas autrement déclinée à travers ces mots qui ne divulguent qu’à moitié les images qu’ils retiennent… Et les trous qui jonchent leurs sillages, sont autant d’espaces où viendront mourir le mirage de cœurs sans âge…
    Je retrouve là Px le charme d’une plume dont la dextérité est presque sans faille… Ce presque ne souligne pas le constat d’une quelconque imperfection, mais insiste à laisser vacant un espace ou pourra se loger d’éventuels surpassements…
    Merci de ce beau partage
    Amitié
    Stephan

    RépondreSupprimer
  17. Merci à vous messieurs d'LPDP d'avoir laissé quelques mots si on peut dire sous ce texte ...

    Charles-Phillips ... merci de ce commentaire toujours juste un espace ou pourra se loger d’éventuels surpassements ... Je vois il va falloir que je trouve un nouveau nègre*
    Pour info avant de déclencher la polémique ou une rumeur * En littérature : Auteur payé pour écrire des ouvrages qui sont signés de la main d'un autre
    Guido ... Merci pour ton limpide et sage commentaire

    RépondreSupprimer
  18. Quelle délicieuse lecture... J'aime tes images, leur doux pouvoir de rêves.. d'évasion... Merci James, grâce à toi, j'attaque bien la journée
    Amicalement
    Martine

    RépondreSupprimer
  19. Eh bien mon cher James je ne t'avais lu depuis un certain temps, je ne suis pas déçu de repasser par chez toi.

    Ta plume serait-elle murissante....

    Bravo au jeune homme.

    LA DEMONE

    RépondreSupprimer
  20. je découvre un peu tardivement ce poème, mais je veux exprimer mon étonnement quant à la beauté de cet écriture merveilleuse..

    avec toute mon amitié

    Pierre

    RépondreSupprimer
  21. clovis67 ... Oui moi aussi je rate souvent de beau texte ... J'essaie de prendre le temps mais au printemps j'ai tellement de chose à faire !!! Merci d'avoir lu et en plus aimé je me dis que c'est un peu pour cela que j'écris faire passer un instant de bonheur ...

    DEMONE ... Ta plume serait-elle mûrissante.... Oui je vais dire que je n'osais écrire certaines choses et puis je me lâche au fur et à mesure serait-ce de la sagesse ... Belle sudiste à la fraîcheur océanique ...

    RépondreSupprimer
  22. Apparemment d'après tes mots ....ELLE EST BELLE ....intérieurement et extérieurement

    alors cela ne gâche rien ...c'est clair

    Si la Cybelle transpire ce genre de beauté je pense que ta Sagesse ne tiendra nullement devant cela ....juste ton coeur te le dira ...
    Marie-Rose

    RépondreSupprimer
  23. Magnifique poème d'amour et le refrain...j'adore...Alex

    RépondreSupprimer
  24. tjrs un plaisir de lecture de passer par chez toi
    nature

    RépondreSupprimer
  25. Au titre seulement je suis tentée de répondre oui... mais il y a parfois une petite voix qui dit : Réfléchis un moment, ce champignon mortel est si beau.
    Sourires
    Et puis
    J'aime aussi les questions sans réponse, la poésie les sert merveilleusement, il suffit de te lire.

    Amicalement
    Mady

    RépondreSupprimer
  26. Nature
    La façon de remercier dépend de ce que l'on reçoit...
    Blague j'ai reçu ta visite et c'est déjà beaucoup !

    RépondreSupprimer
  27. Bonsoir James...

    Merci car grâce à vous j ai lu l histoire de cette Déesse
    Attention de ne pas tromper la vôtre car vous risquez gros
    si elle est dotée de ce même caractère !!!
    Encore un agréable écrit que vous avez bien voulu partager
    M E R C I

    Douce soirée

    RépondreSupprimer
  28. Merdélises
    je pense que la sagesse supplante l'amour et c'est pour cela que tant de couples se défont,car un jour la beauté laisse place à la raison et le délire s'éloigne.
    Belle écriture James

    RépondreSupprimer
  29. vous lire est un plaisir que je m'offre sans compter. Merci pour ce moment que je goûtes avec tellement de gourmandise.
    belle et douce nuit
    Vétille

    RépondreSupprimer
  30. Mady
    J'aime bien l'amanite tue mouche le rouge et les points blancs lui vont a ravir !
    Comme le coprin chevelu le champignon poètique absolu car il passe du blanc immaculé au noire encre de chine ...

    RépondreSupprimer
  31. Cybèle ne peut-être si cruelle...
    j'ai aimé celle lecture, merci
    Clem*__*

    RépondreSupprimer
  32. Nature sauvage est "Cybelle"... Douce journée. Gweeny.

    RépondreSupprimer

Copyright numéro 00048772-1

Copyright numéro 00048772-1
Vous êtes sur un site où le contenu est protégé. Les illustrations et les dessins originaux des poèmes se trouvent sur mes autres blogs

Les dix archives les plus consultés ces 30 derniers jours !

A comme Amour Recueil 1

A comme Amour Recueil 2

A comme Amour Recueil 3

A comme Amour Recueil 4

A comme Amour Recueil 5

A comme Amour Recueil 6

A comme Amour recueil 7

A comme Amour recueil 8

A comme Amour Recueil 9

A comme Amour Recueil 10

A comme Amour Recueil 11

A comme Amour Recueil 12

A comme Amour Recueil 13

A comme Amour Recueil 14

A comme Amour Recueil 15

Copyright numéro 00051199-1

Copyright numéro 00051199-1
Copyright numéro 00051199-1 « A comme Amour Recueils 1-2-3-4-5-6-7-8-9-10-11-12-13-14-15»