Bienvenue sur mon blog ! Mon nom de domaine a été piraté ou autre effet papillon ! Mais le contenu est préservé... Je tiens à remercier et salue encore toutes les personnes qui naviguent sur mes pages par bonheur et sans se noyer... Info mon recueil 14 est terminé !

Vous trouverez sur ce blog toutes mes humeurs poétiques ; de la poésie plus ou moins libre selon l'envie du moment.

« Une poésie n’est-elle pas le seul endroit au monde où deux âmes étrangères peuvent se croiser intimement. »

Si vous souhaitez lire l’essentiel, cliquez sur l’onglet recueils libres « A comme Amour » 2009-2018.

Les écrits et les illustrations numériques sont de ma plume. Certaines de mes illustrations utilisent des photos lors de mes montages graphiques dont j’ignore les auteurs ; je reste dans ce cas ouvert pour les indiquer. En bas du blog, il y a les liens concernant ceux que j'aime suivre.

Tous mes poèmes

Nombres de poèmes et de commentaires publiés dans le blog

Nombre total de pages vues

mardi

Le lit à baldaquin

Adossé au montant en bois sculpté orné de dorure rococo de mon lit
Je sors les griffes et caresse l'inconnue à la peau d'une vénus évanouie
Cette bute à l'arase parfaite accrochée juste au dessus de ma cible
C'est le printemps les bourgeons éclosent c'est la fête redeviendrais-je sensible

Je sens une douceur humide serpenter autour de mon bâton de pèlerin
Et dans le même temps une envie de nous voir courir nus dans les près ce matin
Sur l'herbe grasse pour en jouir toi et moi
Réchauffés par un soleil radieux et volupteux sous le son d'un  hautbois

Je vis un grand moment d’émotion me ravie d'être à deux pour s'aimer
Je sens mes mains se perdre dans tes cheveux d'ébènes et se noyer
Ma bouche s'ouvrir à ma langue cette grande paresseuse hivernale
Lécher sucer délecter susurrer aspirer titiller mordiller cette beauté fatale

Mon inconnue perdant subitement sa vraie forme
Devenant un arc sans ciel juste un abandon
Où je la vois avec son sourire se déposer sur ma haute-de-forme
Et son regard s’éloignant se rapprochant comme le tic tac d'une pendule en contrition

Le temps s'efface pour laisser émerger une plaine en abondance
Une tige verdoyante prête à être cueillie comme une fleur au printemps
S'offrant à la grotte au fée cette miraculée de la sentence
Clairière et roche volcanique serais-tu la soufrière ma mine de diamant

J'aime quand tes yeux se posent sur moi sur ma péninsule remontant dans les miens
Sous nos langoureuses caresses visuelles où elles s'unissent pour un envol clitoridien

J’aime quand tes mains accompagnées de ta bouche
M’accueillent et font mouche

J'aime te les attacher comme propriété délicatement
Ressentant la fièvre s'évaporer d'angoisse de ce plaisir bestiale de tes pores frémissants

J'aime ta rivière qui coule de ton sang bouillant dans un silence hurlant
Contemplant ce temple jusqu'au firmament

J'aime ce dialogue mêlant nos parfums qui se démêle
Idéalisant sous nos souffles le bercement de nos coeurs qui sang mêlent

32 commentaires:

  1. j'aime cette façon d'être aimé

    RépondreSupprimer
  2. J'adore un rêve merveilleux que tu nous offre là, merci cher ami et je ne verse pas de larme...
    Nathalie

    RépondreSupprimer
  3. Un texte d'une belle sensualité...Difficile pourtant chez un homme...
    De caresser sans estropier par vulgarité...

    Une préférence pour...

    "Je sors les griffes et caresse l'inconnue à la peau d'une vénus évanouie""

    "Et dans le même temps une envie de nous voir courir nus dans les près ce matin"

    "J'aime ce dialogue mêlant nos parfums qui se démêle sans faim
    Idéalisant sous nos souffles le bercement de nos coeurs sur se lit à baldaquin"
    Une faim de toute beauté...
    Merci James pour ce beau partage...
    Un plaisir, à bientôt
    Bise
    Lil"

    RépondreSupprimer
  4. Il y en a des ressentis sensuels et bouillants sur ce lit à baldaquin...c'est très agréable à lire, plein de fougue, sans choquer en quoi que ce soit ! une écriture finement maîtrisée !
    je suis bien content de ma lecture !
    amitiés sincères à toi.
    pyc.

    RépondreSupprimer
  5. Un joli ciel de lit et l'intimité livrée sur un plateau d'argent dans un décor princier. Une atmosphère de demeure campagnarde au XVIIIeme siècle. Un ton libertin et sensuel. Bref, trois étoiles au Guide Coquin.
    Aude

    RépondreSupprimer
  6. Mon inconnue perdant subitement sa vraie forme
    Devenant un arc sans ciel juste un abandon
    Où je la vois avec son sourire se déposer sur mon haut-de-forme
    Et son regard s’éloignant se rapprochant comme le tic tac d'une pendule en contrition

    Mon préféré !
    De la sensualité sans modération!
    Merci pour cette lecture agréable en cette fin de journée.
    Bellenuit

    RépondreSupprimer
  7. PX... vous écrivez comme dessine un peintre... Que dis-je, vous êtes peintre rien n'est donc plus normal en ce bas monde... J'ai donc aimé une fois encore votre plume avec raison... Heu, pas de méprise voulez vous? Je vous connais à force vous et votre sens de la répartie... il va donc vous falloir trouver autre chose...
    Dans ce texte qui va crescendo, comme s'accroît le plaisir... On ne sait plus distinguer la part de fiction de votre réalité, mais qu'importe, on y croit, on y est, et c'est beau... C'est très... Sexy de vous voir garder votre humour dans un tel moment... Même si c'est bien peu de temps... allez, j'arrête le voyeurisme... Très beau texte .
    amitié
    Stephan

    RépondreSupprimer
  8. J'aime te les attacher comme propriété délicatement... C'est tout l'avantage des lits a baldaquin, c'est qu'ils offrent une multitude de prise avec toutes leurs cordelettes... Mais sûr que ce texte offre bien plus que cela. Un raffinement, un érotisme sans chi-chi... Simple, net, sans bavures... Du beau travail, bien ciselé.
    C&C...

    RépondreSupprimer
  9. Oh..my.... le baldaquin est finit sur un chateau de sable..et maintenant???
    Pendant que tu étais là..sur le baldaquin .....tes prouesses, en vers.....se sont multipliées
    Un poète à la plume.... complète pour illustrer, peintre un amour presque idéal...
    On descend envieux...
    gala tea

    RépondreSupprimer
  10. en lisant tes vers, j'ai tout de suite pensé à ça...
    l'extase de sainte thérèse du bernin
    j'ai apprécié... merci du partage

    amicalement


    Ma

    RépondreSupprimer
  11. voilà de l'érotisme pur et doux
    c'est beau
    Marine

    RépondreSupprimer
  12. B E A U....... isabelle.
    merci à vous.

    RépondreSupprimer
  13. j'aime aussi, bravo de partager votre alcôve, à part le style rococo, tout le reste est divin
    belle et douce journée sous ce beau soleil
    Vétille

    RépondreSupprimer
  14. trés beau...sensualité, douceur tout y est pour passer un agréable moment....
    nature

    RépondreSupprimer
  15. Passion enivrante sous un ciel de soie
    Merci du partage
    Sylvia

    RépondreSupprimer
  16. Effusion d'amour, sensualité à fleur de peau
    Bien à vous
    Oxy

    RépondreSupprimer
  17. Pur et doux, je n'emploie que rarement « les mots » sèchement !
    Ce qui donne au texte une dimension aérienne plus de volume et de surprise et la métaphore contribue son épanouissement, elle donne l'envie sans le dire et le soumet par des chemins de travers. C'est plus long et meilleur, le suspens joue un rôle excitant dans une lecture ...

    RépondreSupprimer
  18. Nature
    Nature est passée par là je n'en doutais pas que vous alliez aimer cette épisode ... Le rossignol reste fidèle à sa compagne, aussi longtemps qu'il est enfermé dans la même cage !!

    RépondreSupprimer
  19. Sylvia
    Cela va de soi ! Juste ciel ...

    RépondreSupprimer
  20. Oxy
    Merci pour ce com. pleine fleur ! J'ai le cuir chair de poule ...

    RépondreSupprimer
  21. Sauf erreur un Baldaquin est aussi appelé "ciel de lit"..
    Je partage avec émotion ce poème qui nous transporte au 7eme ciel.
    et la médisance et une preuve de ceux qui ne l'on jamais atteints.

    Qui n'a jamais ressenti "la terre trembler"
    Ne comprendront jamais, la prose sensuellement érotique de ton poème...

    Amitiés de Provence

    Danielle

    RépondreSupprimer
  22. Il me semble que la vérité n'est pas dans un seul rêve, mais dans beaucoup de rêves... Alors la suite !

    Merci Vétille

    RépondreSupprimer
  23. J'aime ce dialogue mêlant nos parfums qui se démêle
    Idéalisant sous nos souffles le bercement de nos coeurs qui sang mêlent



    poéme avec plusieurs couches d'emotion...
    il faut feuiller pour trouver enfin la bonne...
    Merci pour ce partage complexe et printanier avancé...

    Douce soirée...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La complexité c'est jepoeme moi non plus

      Supprimer
  24. MGASA067mai 04, 2012

    WOW ! c'est le printemps d'effets tout enflammé en vos mots érotico-romantiques !
    Beau partage, il va de "soie" que je ne pouvais me retirer du site, vous ayant aperçu de titre si attirant, sans passer vous lire, en Lyre ... et même plus !

    Sourire et bisous !
    Belle soirée étoilée qui promet ... d'être bleue, on dirait ...
    Amitié ! A+
    MG

    V+F ce serait me trahir que de ne point voter et de ne pas le placer dans mes favoris ! Il fait chaud chez vous ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le printemps est un prétexte pour les paresseux pour changer d'arbre !
      Ici, il y a plus de paresseux que d'arbres alors la femelle attend son lémurien et son doigt magique !

      Supprimer
    2. MGASA067mai 04, 2012

      Quoi ?? Vous vous prenez en plus pour un lémurien ?? MDR !!
      Bisous A+
      MG
      ps : il est trop beau ! Votre poème ... Rire encore, mais je le pense !

      Supprimer
    3. Le lémurien à une particularité... Et aime les poils puisque lui-même en a beaucoup !

      Supprimer
  25. JASMIN-13mai 04, 2012

    Un vote au jasmin pour votre oreiller sacré James

    douce soirée

    Paule

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai un jasmin sur une pergola il me manque le soleil pour le voir refleurir !

      Supprimer
  26. lyline36mai 04, 2012

    très inspiré, c'est magnifique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Inspiré transpiré magnifier l'ensemble souffler ... Merci

      Supprimer

Copyright numéro 00048772-1

Copyright numéro 00048772-1
Vous êtes sur un site où le contenu est protégé. Les illustrations et les dessins originaux des poèmes se trouvent sur mes autres blogs

Rechercher dans ce blog une archive poétique

Les dix archives les plus consultés ces 30 derniers jours !

A comme Amour Recueil 1

A comme Amour Recueil 2

A comme Amour Recueil 3

A comme Amour Recueil 4

A comme Amour Recueil 5

A comme Amour Recueil 6

A comme Amour recueil 7

A comme Amour recueil 8

A comme Amour Recueil 9

A comme Amour Recueil 10

A comme Amour Recueil 11

A comme Amour Recueil 12

A comme Amour Recueil 13

A comme Amour Recueil 14

Copyright numéro 00051199-1

Copyright numéro 00051199-1
Copyright numéro 00051199-1 « A comme Amour Recueils 1-2-3-4-5-6-7-8-9-10-11-12-13-14 »