« Une poésie n’est-elle pas le seul endroit au monde où deux âmes étrangères peuvent se croiser intimement. »
Bienvenue sur mon blog... Mon nom de domaine a été piraté ou autre effet papillon ! Mais le contenu est préservé... Je tiens à remercier et salue encore toutes les personnes qui naviguent sur mes pages par bonheur et sans se noyer !
Vous trouverez sur ce site tous mes mots « poétiques » :
- Des proses et ou poésies d'amours, loufoques, tristes, engagés, satiriques , d'amitiés et autres...
- Des chansons à l'état brut.
- Des citations personnelles.
- Des lettres ouvertes.
- Des bas et des hauts.
Tous les écrits et dessins sont de ma plume à l'exception de certains dessins notifiés en bas du texte. Cependant je peux oublier certains détails car je ne suis qu'un « entremetteur » de mots et d'images... Certaines de mes illustrations utilisent des photos lors de mes montages graphiques dont je n'ai pas d'informations sur les auteurs, je reste dans ce cas ouvert pour les indiquer, si vous les connaissez (Nota : en bas du blog ou du texte, il y a les liens concernant ceux que j'aime suivre).

Tous mes poèmes

Nombres de poèmes et de commentaires publiés dans le blog

Nombre total de pages vues

jeudi

L'ombre bleue marine

Assise sur l’horizon devant son écran
Aveuglée de réel comme égarée
La vieille ombre n’imagine plus rien
L’ennui lui parle crie sa douleur
Imprègne ses pieds de larmes salées

Elle aimerait s'inventer un nouveau monde
Des bagages légers des vacances
Et le torrent traverse la salle de bain
La montagne remplace l’escalier
Des rets de bonheur se collent à ses fenêtres
Sur la console en bois de rose
Jonche son calendrier de proses
Et l’image du jour anime les mois
Comble les vides de jours heureux
La faune subjugue ses yeux de biche
La flore guérit ses plaies
Son pistil acidulé recueille le pollen
Égaré dans l'air de la cheminée
La pierre lyrique de ses ventricules
Draine ses vibrations amoureuses
Sur la table son ventre blanc caresse
Une main habile et douce
Un relief gouleyant exhume sa porcelaine
Un manteau forestier recouvre sa chair parfumée
La nuit s'échoue obstinément sur sa clarté
Dimanche les cloches sonnent
Dans la solitude et l’intimité
Elle conservera dans la glace
Du haut de son clocher immergé
Ses idées folles et ses voyages
En buvant l'eau de la rivière
Le bord bleu de sa mémoire
À travers ses feuilles encore vierges
Défile disloquée par l’envie de mourir
Tous ses membres désenchantés
Où ses pas se transforment en orage
Comme si ses pensées aspiraient le ciel

Elle m’ouvre la porte
J’embrasse son regard clair-obscur
Cette matière imbibée de mots
D'amour de tendresse et de mystères
Tous ces mots qui offrent un visage humain au monde

L'ombre bleue marine dort sur la bise
D'un rêve de fées et de libellules


38 commentaires:

  1. Beau, j'aime...
    Paprika

    RépondreSupprimer
  2. """Désormais l'ombre bleue Marine dort sur la bise
    D'un rêve de fées et de libellules"""

    je ressens la tragédie sous-jacente à cette poésie débridée.

    Merci James pour la sensibilité de l'écriture et amitiés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toutes les tragédies que l’on peut imaginer reviennent à une seule et unique tragédie : l’écoulement du temps...
      J'aime cette citation de Simone Weil qui colle à l'ombre bleue Marine et à ton commentaire !

      Supprimer
  3. je lis et je souris
    je vais revenir

    avec mon sourire
    merci

    b journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Attention le sourire est prémonition de la jouissance... Cérébrale dans ce cas lol

      Supprimer
    2. pourquoi la remonter sous mes narines
      merci de le faire
      sourire

      Supprimer
  4. Réponses
    1. Le vide finit par engendrer des montagnes

      Supprimer
  5. *Femme au Camée Bleu*

    (Si je pense à la même "ombre Marine")

    ...

    Belle journée, James.Px

    MøV

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La Dame...
      Oui mais pas celle des camélias où la tubercule s'anchylose...

      Supprimer
    2. il faut de la subtilité
      mais veillons à ce qu’elle soit évidente...
      Quoique !

      Supprimer
  6. merdesiles3août 29, 2013

    Merci James
    Belle lecture matinale
    Douce et belle journée poète

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A 15h18 elle reste au soleil impassible

      Supprimer
  7. DaliaEceteraaoût 29, 2013

    Tu plongerais dans la luzerne
    Ton blanc peignoir,
    Rosant à l'air ce bleu qui cerne
    Ton grand oeil noir,

    Arthur Rimbaud

    RépondreSupprimer
  8. tres beau James!
    merci..

    RépondreSupprimer
  9. chanteur1populaireaoût 29, 2013

    Que voulez vous il y a de l'amour et de la tendresse dans ces mots : on n'en demande pas plus mais encore et encore et encore !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'amour est un joli mot
      si joli que l'on en oublie parfois son sens
      peu importe on l'aime quand même

      Supprimer
  10. Theysgeur-Saoût 29, 2013

    Magnifiques rêveries mélancoliques pleine d'âpres douceurs.

    Avec mon soutien et mon sourire

    A bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Theysgeur le sucre et sel se dissolvent dans l'eau...

      Supprimer
  11. electrondu24août 29, 2013

    Superbe tableau partagé Jamespx.

    Amitiés.

    Gérard.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un peu d'huile de cœur sur une toile marine qui à temps navigué sur toutes les eaux... Douces comme salées !

      Supprimer
  12. Toujours ce talent à la patte reconnaissable entre mille...
    Merci et salutations chaleureuses.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle ne change pas se bonifie sans doute

      Supprimer
  13. Pierre-Eric Grossiaoût 30, 2013

    Une plume de qualité que je viendrai relire. Amicalement, Pierre.

    RépondreSupprimer
  14. C'est très joli et Beethoven en prime avec son clair de lune, je suis comblée
    Merci
    Bien amicalement ODE 31 - 17

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. les réponses tardent mais le poème sait attendre

      Supprimer
  15. Se réfugier dans l'imaginaire, se créant des paysages lointains et une vie radieuse... Pouvoir enfin échapper à la solitude et la douleur !

    Vraiment très beau, j'ai aimé...

    RépondreSupprimer
  16. Bravo pour cet écrit. IRIS

    RépondreSupprimer
  17. MERCI JAMES !
    Bonne fin de journée

    RépondreSupprimer
  18. Ce poème regorge d'inventions et d'images étonnantes. On songe à des poètes surréalistes, à Benjamin Péret notamment. C'est un vrai plaisir de lire - de vivre un tel texte. Mais on ne le conseillerait pas à des personnes qui craignent de plonger dans un univers irrationnel et hors norme même si sa création est l'affaire des mots choisis par... un magicien.

    RépondreSupprimer
  19. ...

    Ah la voilà ton Ombre bleue ...
    Et combien Elle est belle sous ses airs mélancoliques .
    Une Ombre bleue ..que dis je ..
    Un océan bleu en vagues de solitude ...
    Qui ferait déplacer les montagnes ...

    Très belle Lecture l'Artiste ..
    A lire avec sa musique qui l'accompagne .
    .très bon choix aussi..
    Le bleu et les ombres sont porteur de mots riches ..

    MERCI et belle journée
    Soleil à TOI James

    Sissy

    RépondreSupprimer
  20. Une belle Dame, un univers attachant et unique en mots mystère tendresse et émotions

    et un beau poème d'amitié de ta part

    +v

    Amitiés

    Christine

    RépondreSupprimer

Copyright numéro 00048772-1

Copyright numéro 00048772-1
Vous êtes sur un site où le contenu est protégé. Les illustrations et les dessins originaux des poèmes se trouvent sur mes autres blogs

Rechercher dans ce blog une archive poétique

Les dix archives les plus consultés ces 30 derniers jours !

A comme Amour Recueil 1

A comme Amour Recueil 2

A comme Amour Recueil 3

A comme Amour Recueil 4

A comme Amour Recueil 5

A comme Amour Recueil 6

A comme Amour recueil 7

A comme Amour recueil 8

A comme Amour Recueil 9

A comme Amour Recueil 10

A comme Amour Recueil 11

A comme Amour Recueil 12

A comme Amour Recueil 13

Copyright numéro 00051199-1

Copyright numéro 00051199-1
Copyright numéro 00051199-1 « A comme Amour Recueils 1-2-3-4-5-6-7-8-9-10-11-12 »