« Une poésie n’est-elle pas le seul endroit au monde où deux âmes étrangères peuvent se croiser intimement. »
Bienvenue sur mon blog... Mon nom de domaine a été piraté ou autre effet papillon ! Mais le contenu est préservé... Je tiens à remercier et salue encore toutes les personnes qui naviguent sur mes pages par bonheur et sans se noyer !
Vous trouverez sur ce site tous mes mots « poétiques » :
- Des proses et ou poésies d'amours, loufoques, tristes, engagés, satiriques , d'amitiés et autres...
- Des chansons à l'état brut.
- Des citations personnelles.
- Des lettres ouvertes.
- Des bas et des hauts.
Tous les écrits et dessins sont de ma plume à l'exception de certains dessins notifiés en bas du texte. Cependant je peux oublier certains détails car je ne suis qu'un « entremetteur » de mots et d'images... Certaines de mes illustrations utilisent des photos lors de mes montages graphiques dont je n'ai pas d'informations sur les auteurs, je reste dans ce cas ouvert pour les indiquer, si vous les connaissez (Nota : en bas du blog ou du texte, il y a les liens concernant ceux que j'aime suivre).

Tous mes poèmes

Nombres de poèmes et de commentaires publiés dans le blog

Nombre total de pages vues

dimanche

Du port-salut au burkini


1816
Les moines reviennent d’exil après avoir fui les événements de la révolution française et l’aliénation des biens de l’Eglise. Ils arrivent à un gué, sur la  Mayenne, appelé Port Rhingeard.
Posant pied à terre, les Moines  s’exclament : « ici est notre salut ! ».
Le gué devient le « Port Salut »  et l’abbaye devient donc l’abbaye Notre Dame de Port Salut.
Les Moines cherchent à fabriquer du fromage pour conserver le lait, ainsi est né le Port Salut !


 2016
Après avoir été dérouté
Le burkini débarque sur les plages françaises
Imprimé de l'aliénation de la liberté
Sur le cœur de cible
Invisible échoué
Il mue comme un serpent

Mode de moules saines d'esprits
Attaque d'un cargo de simplettes
Articulées autour d'une chaine
Le gardien phare du fruit défendu
Nous éclairera sans doute
Sur la torture du jour
Sans gué ni pagaies

Juste quelques peaux limites de conversations
Cherchent à détendre
Le lézard d'un dromadaire
Et un hot-dog mayonnaise
D'un acide gras
 À nous les petites chinoises
Les anglaises n'aiment plus les pompiers
Fini la barbe à papa
Entre les cuisses d'une carthaginoise

Beauté pure et grasse
Cache-moi ces saints
Suspendus à l'arbre de Judée
Ces palmes velues
Et cette chute d'eau et de rien
Les crabes sont sous le sable
Pince-moi je dois me réveiller
Le panier est vide
Vide de tout souvenir

Ouf mon port-salut est dans le sac
Et toutes ces pucelles qui se lâchent
De plage en plage 
Vers où l'horizon va
Qui jamais ne s'arrêtera
En passant devant un kiki ou un bikini
De peau en peau en plein milieu
L'air déchiré fleurira
Jusqu'à la nuit des temps
L'amour d'être
Habillé ou nu

Rien ne m'angoisse plus
Qu'une machine à laver
Elle a trop d'option
Sauvé
Kiki s'est lire sur toutes les lèvres



Illustration Amy Clancy

14 commentaires:

  1. Very Happy Sujet jugé grave traité avec la (belle) légèreté qu'il mérite!

    Ce n'est pas une moindre contradiction que de se draper dans sa pudeur... pour se faire reluquer! Ces dames-demoiselles qui disent s'assumer sont la négation même du rigorisme qu'elles n'assument donc pas (sinon, elles ne mettraient même pas un pied sur le sable, une femme islamiste, ça se cache). Cet argument bancal (j'assume mon exhibitionnisme rigoriste, le bel oxymore) leur aura été suggéré, vu qu'une femme islamiste ne pense pas (ça lui est défendu) et s'en trouvent... dé-fendues.

    Au lieu de nous diviser et de nous courroucer, rendons la monnaie de la pièce en autorisant quiconque les croise... à se promener nu-e devant elles!

    RépondreSupprimer
  2. pour moi les habits
    sont une liberte personnel
    tant que sa ne porte pas
    atteintes a la societe

    RépondreSupprimer
  3. Je viens de lire un article sur des femmes saoudiennes qui ne comprennent pas comment des femmes peuvent porter cela en France alors qu'elles même se battent pour les ôter....

    RépondreSupprimer
  4. belle satyre, @micalement
    v*

    RépondreSupprimer
  5. « Je ne peux pas m'empêcher de rire ou dumoins sourire. Merci »

    RépondreSupprimer
  6. poésie-libreaoût 30, 2016

    Trop de liberté, n'est-ce point trop d'options,
    Voici la mode rétro pour une bande de rigolos,
    Arriérés du cerveau qui ne sauront jamais éclos,
    Voilà la nouvelle France en toutes ses aberrations.

    Mes amitiés Yves.

    RépondreSupprimer
  7. une satire qui décape!!!!

    RépondreSupprimer
  8. Rien de vu de plus désopilant que cette histoire de burkini

    RépondreSupprimer
  9. Voilà un poème qui part dans tous les sens et parle en divers sens. J'apprécie

    RépondreSupprimer
  10. J'aime bien la subtile caricature.août 30, 2016

    J'aime bien la subtile caricature.

    RépondreSupprimer
  11. D'un bête point de vue confortable je me demande comment elles font pour tenir sous de tels harnachements avec les températures qu'on a en ce moment ? !
    Pourquoi se battre pour porter ça alors que dans les pays arabes les femmes se battent pour être libres et pouvoir s'habiller comme elles en ont envie sans obéir à des lois inventées par des pseudos penseurs au cerveau archaïque ?
    Un plaisir à lire

    RépondreSupprimer
  12. je pense que si l'on en parlait moins et si on jouait la carte de l'indifférence...peut être que le burkini ferait place au bikini...

    n'est ce pas un peu de provocation ...il y a des choses bien plus graves et plus importantes..que ces femmes qui veulent se baigner, emballées de la tête aux pieds.. à elles d'être mal à l'aise avec leurs armures, avec 30 degrés..au plus bas..

    j'ai aimé lire, cet écrit très bien écrit..et d'actualité..bravo

    RépondreSupprimer

Copyright numéro 00048772-1

Copyright numéro 00048772-1
Vous êtes sur un site où le contenu est protégé. Les illustrations et les dessins originaux des poèmes se trouvent sur mes autres blogs

Rechercher dans ce blog une archive poétique

Les dix archives les plus consultés ces 30 derniers jours !

A comme Amour Recueil 1

A comme Amour Recueil 2

A comme Amour Recueil 3

A comme Amour Recueil 4

A comme Amour Recueil 5

A comme Amour Recueil 6

A comme Amour recueil 7

A comme Amour recueil 8

A comme Amour Recueil 9

A comme Amour Recueil 10

A comme Amour Recueil 11

A comme Amour Recueil 12

A comme Amour Recueil 13

Copyright numéro 00051199-1

Copyright numéro 00051199-1
Copyright numéro 00051199-1 « A comme Amour Recueils 1-2-3-4-5-6-7-8-9-10-11-12 »