« Une poésie n’est-elle pas le seul endroit au monde où deux âmes étrangères peuvent se croiser intimement. »
Bienvenue sur mon blog... Mon nom de domaine a été piraté ou autre effet papillon ! Mais le contenu est préservé... Je tiens à remercier et salue encore toutes les personnes qui naviguent sur mes pages par bonheur et sans se noyer !
Vous trouverez sur ce site tous mes mots « poétiques » :
- Des proses et ou poésies d'amours, loufoques, tristes, engagés, satiriques , d'amitiés et autres...
- Des chansons à l'état brut.
- Des citations personnelles.
- Des lettres ouvertes.
- Des bas et des hauts.
Tous les écrits et dessins sont de ma plume à l'exception de certains dessins notifiés en bas du texte. Cependant je peux oublier certains détails car je ne suis qu'un « entremetteur » de mots et d'images... Certaines de mes illustrations utilisent des photos lors de mes montages graphiques dont je n'ai pas d'informations sur les auteurs, je reste dans ce cas ouvert pour les indiquer, si vous les connaissez (Nota : en bas du blog ou du texte, il y a les liens concernant ceux que j'aime suivre).

Tous mes poèmes

Nombres de poèmes et de commentaires publiés dans le blog

Nombre total de pages vues

vendredi

Je vous remercie

Il semble prudent de remercier
Un poète en particulier
Pour ses poèmes
Avant de le lire on sème
Pour éviter de se mentir
C'est pour vous dire
Qu’il y aura bien une graine
Qui germera dans la plaine
Une souris verte en contre-jour
Courra dans l’herbe avec amour

Beaucoup remercier
Sans trop lécher
Signifie secrètement
Même dans le sang
Demander davantage
Et il n’y a pas d’âge
Pour réclamer
Un petit baiser
Au moins sur la joue

Ennuyeux comme un jour de pluie
Sec et trempé
Je lâche la rime
Arrêtez d’insister
Je suis nu-pieds
Et je marche sur des vers pilés
La tête encore sur un bon cou
L’esprit averti de la chute
À force de tirer vers le bas
Les cheveux cloués au sol
Je finis ma course là-haut
Les pieds englués dans les nuages
C’est sans doute cela
De ne pas croire en Dieu
On s’invente notre propre monde
À l’image de nos rêves
À la réalité de la vie
Ce vendredi 13 commence
Et je viens vers vous
La faucheuse à la main
Pour vous offrir ma journée
Avec tout ce que j’ai pu y mettre de bon
Et aussi de moins bon
Ma mort attendra
Je suis toujours en retard

J’aime le partage
Pour tout ce que j’ai fait
De mal comme de bien
Je vous remercie
Car ce n’est pas grâce à votre aide
Que j’ai pu être utile aux autres
C’est grâce à quelque chose
Je la cherche

8 commentaires:

  1. jevouslefaispasdiredécembre 13, 2013

    la gratitude enrichit l'instant

    et là, je me remercie d'avoir l'heureuse idée d'aller prendre l'air!

    le vrai
    le bon
    celui qui rentre direct par les narines
    et qui vous transporte
    juste ici

    dans la nature qui vibre!

    bonjour monsieur X P

    et

    à plus

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui prendre l'air
      Avant qu'il ne vous rattrape
      Ô poussières
      Je ne porte pas de montre
      Car j'ai le temps
      Et vous

      Supprimer
  2. envoie-moi la faucheuse
    je te remercie pour tout

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La lame n'est pas assez affûtée
      elle risque de blessé
      et de ne point tuer sur le coup

      Supprimer
  3. tu cherches la lune
    tiens elle vient d'apparaitre juste en ce matin

    La lune là haut ; la jalouse
    Très excitée ; veut tout voir
    Du clair qui se mêle au noir
    Fils couleurs qui se cousent

    Reproduisant de belles scènes
    E n ce tapis en vert ; par terre
    Assis des rivaux, qui espèrent
    Qu’elle soit brillante et pleine

    Et se reflète sur les visages
    Le haut et le bas satisfaits
    Et la belle symbiose est née
    Après un doux accouvage

    Ni la lune ne veut disparaitre
    La haut, comme immobile
    Ni les envies qui s’enfilent
    De la passion vient de naitre

    Sous le va et vient des étoiles
    Qui un jour vont tout révéler
    Même la brise se mêlait
    De peur ils mettent un voile

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si la lune est le rêve du soleil l'homme est le cauchemar de la terre

      Supprimer
  4. Vous avez pas un abri ?? les vendredi 13 c'est sur une tuile qui va me tomber dessus... un écrit que j'apprécie ,la faucheuse s'invite quand elle veut hélas !!
    disons que nous sommes pas pressé ,l'urgence n'est pas au R.D.V
    bisous James PX
    Un cadeau en souvenir de moi ,vous savez la vie ? Tient à un bout de fil ,

    RépondreSupprimer
  5. Votre poème remonte le temps
    Il peut se lire à l'envers !








    RépondreSupprimer

Copyright numéro 00048772-1

Copyright numéro 00048772-1
Vous êtes sur un site où le contenu est protégé. Les illustrations et les dessins originaux des poèmes se trouvent sur mes autres blogs

Rechercher dans ce blog une archive poétique

Les dix archives les plus consultés ces 30 derniers jours !

A comme Amour Recueil 1

A comme Amour Recueil 2

A comme Amour Recueil 3

A comme Amour Recueil 4

A comme Amour Recueil 5

A comme Amour Recueil 6

A comme Amour recueil 7

A comme Amour recueil 8

A comme Amour Recueil 9

A comme Amour Recueil 10

A comme Amour Recueil 11

A comme Amour Recueil 12

Copyright numéro 00051199-1

Copyright numéro 00051199-1
Copyright numéro 00051199-1 « A comme Amour Recueils 1-2-3-4-5-6-7-8-9-10-11-12 »