« Une poésie n’est-elle pas le seul endroit au monde où deux âmes étrangères peuvent se croiser intimement. »
Bienvenue sur mon blog... Mon nom de domaine a été piraté ou autre effet papillon ! Mais le contenu est préservé... Je tiens à remercier et salue encore toutes les personnes qui naviguent sur mes pages par bonheur et sans se noyer !
Vous trouverez sur ce site tous mes mots « poétiques » :
- Des proses et ou poésies d'amours, loufoques, tristes, engagés, satiriques , d'amitiés et autres...
- Des chansons à l'état brut.
- Des citations personnelles.
- Des lettres ouvertes.
- Des bas et des hauts.
Tous les écrits et dessins sont de ma plume à l'exception de certains dessins notifiés en bas du texte. Cependant je peux oublier certains détails car je ne suis qu'un « entremetteur » de mots et d'images... Certaines de mes illustrations utilisent des photos lors de mes montages graphiques dont je n'ai pas d'informations sur les auteurs, je reste dans ce cas ouvert pour les indiquer, si vous les connaissez (Nota : en bas du blog ou du texte, il y a les liens concernant ceux que j'aime suivre).

Tous mes poèmes

Nombres de poèmes et de commentaires publiés dans le blog

Nombre total de pages vues

vendredi

The best of Mozart

À bout de nerf sur le divan
La flûte enchantée 
Réfléchit et se détend
Abandonnant la grève
De ses idées roses
Loin de la sphère 
Des pigeons d'agrément
Elle s'entrelace à mes cils

La pénombre me délivre
La croqueuse des sens
Qui digère ses petits interdits

Les cloisons résonnent
The best of Mozart
Une note s'échappe 
Montrant son organe à la lune 
Et envoie d'une contorsion
Peaufiner l'étoile filante

Je viens de la recueillir
Sur le revers de ma peau
Au plus près de mon cœur




4 commentaires:

  1. Martine Ledouxjuin 19, 2016

    "Une note s'échappe ...Je viens de la recueillir sur le revers de ma peau au plus près de mon cœur "...infiniment joli !
    ...comme tout votre poème d'ailleurs.

    RépondreSupprimer
  2. Mets un casque et Mozart

    Mets un casque et Mozart
    Et la pluie tombera
    Sur tous les oripeaux
    Qui bouchent ta fenêtre
    Comme une feuille verte
    Aux gouttes de rosée
    Je me suis allongée
    A coté de Mozart
    Et la pluie a roulé
    De mes yeux effondrés
    Et la pluie en sonate
    A lavé cette boue
    Qui m’enlise à jamais
    Et Mozart a parlé
    Pour effacer les mots
    Qui sonnent dans ma tête
    Des mots de mal-conscience
    Des mots qui empoisonnent
    La rivière affaiblie
    Qui se tue à couler
    Sur des pierres glissantes

    Mozart dis-tu ?

    Marine
    16 avril 2014

    RépondreSupprimer
  3. Tes mots sont une mélodie, mélancolique et poétique.
    Un plaisir à lire

    RépondreSupprimer

Copyright numéro 00048772-1

Copyright numéro 00048772-1
Vous êtes sur un site où le contenu est protégé. Les illustrations et les dessins originaux des poèmes se trouvent sur mes autres blogs

Rechercher dans ce blog une archive poétique

Les dix archives les plus consultés ces 30 derniers jours !

A comme Amour Recueil 1

A comme Amour Recueil 2

A comme Amour Recueil 3

A comme Amour Recueil 4

A comme Amour Recueil 5

A comme Amour Recueil 6

A comme Amour recueil 7

A comme Amour recueil 8

A comme Amour Recueil 9

A comme Amour Recueil 10

A comme Amour Recueil 11

A comme Amour Recueil 12

A comme Amour Recueil 13

Copyright numéro 00051199-1

Copyright numéro 00051199-1
Copyright numéro 00051199-1 « A comme Amour Recueils 1-2-3-4-5-6-7-8-9-10-11-12 »