« Une poésie n’est-elle pas le seul endroit au monde où deux âmes étrangères peuvent se croiser intimement. »
Bienvenue sur mon blog... Mon nom de domaine a été piraté ou autre effet papillon ! Mais le contenu est préservé... Je tiens à remercier et salue encore toutes les personnes qui naviguent sur mes pages par bonheur et sans se noyer !
Vous trouverez sur ce site tous mes mots « poétiques » :
- Des proses et ou poésies d'amours, loufoques, tristes, engagés, satiriques , d'amitiés et autres...
- Des chansons à l'état brut.
- Des citations personnelles.
- Des lettres ouvertes.
- Des bas et des hauts.
Tous les écrits et dessins sont de ma plume à l'exception de certains dessins notifiés en bas du texte. Cependant je peux oublier certains détails car je ne suis qu'un « entremetteur » de mots et d'images... Certaines de mes illustrations utilisent des photos lors de mes montages graphiques dont je n'ai pas d'informations sur les auteurs, je reste dans ce cas ouvert pour les indiquer, si vous les connaissez (Nota : en bas du blog ou du texte, il y a les liens concernant ceux que j'aime suivre).

Tous mes poèmes

Nombres de poèmes et de commentaires publiés dans le blog

Nombre total de pages vues

mercredi

Le Saint Graal du voyageur

 Qu’est-ce donc la poésie
Les mots dansent dans la nuit
À Châteaubriant en Loire Atlantique
C'est le village où habite Silaré Dominique
Musicienne et championne intercommunale
De mots fléchés à La Turballe
Fidèle de Pornichet à Pornic
Lunaire de Saint-Nazaire à Le Croisic
Pour finir seule à Saint-Aignan-Grandlieu
Au nord de Saint-philibert-Grand-Lieu
Pourtant Dominique tente de combattre cela
De le conjurer en quatorze lignes d’un sonnet
Ou de crier de hurler de rugir pas à pas
Pour faire s’ouvrir tous les volets

La lumière du ciel est passée
Quinquagénaire passionnée elle a gagné
Un séjour à Saint-Lary-Soulan
Dans les Pyrénées au sud de Lannemezan
Gwen cuisinier à Saint-Jacut-de-la-Mer
Est venu soutenir sa mère
Chaque coquillage se soumet
Sous les flammes du fin gourmet
Au buveur de lune céleste restaurant
Où l'angelot toque blanche
Prend la posture du combattant
Il se redresse les manches
Pour appréhender la joie de vivre
Les sens de la mer et ivre
Je quitte le navire
Et prends la barre avant de me resservir
Les yeux mi-clos j'applaudis
Face au cimetière des maudits
Dominique passe à côté
Et déchire tout son rêve
Comme une toile d’araignée
Je me confis avant la fin du rêve
Tu sais les mots fléchés
Ce n'est vraiment pas mon passe-temps préféré

Le messager me réveille à l’aube
Son message m'apporte pour midi une bonne daube
Mais le plus drôle est d’annoncer sans paroles
La voie est libre mais la fille est folle

Moralité il faut lâcher la rime comme la prise
Et aller là où il est impossible d'aller
Ou bien rester humble dans sa coquille fêlée
Ou faire sa vie d'anachorète
En somme un hommage à Saint-Bernard
Ermite à Saint-Mars-sur-la-Futaie
Prochaine étape avec mon compagnon le furet
« Il court il court le furet
Le furet du bois Mesdames
Il court il court le furet
Le furet du bois joli
Il est passé par ici
Il repassera par là »
Qu’est-ce donc la poésie
Sans doute le Saint Graal du voyageur

 

9 commentaires:

  1. Tourterellejuillet 02, 2014

    C'est une jolie définition
    Entre la rime et liberté
    La Poésie en finition
    Peut-être belle en vérité

    Tt...:)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une poésie pour vivre debout
      Rendre visible la poésie
      La racine terre et pluie
      Lui donnent force et ses rêves
      Ont la blancheur de la neige

      Supprimer
  2. SUPERBE...POÉSIE POUR LA VIE
    Merci James
    bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu me trouveras à l'endroit où je suis né

      Supprimer
    2. Je te trouve toujours...Dans la poésie !

      Supprimer
    3. Oui parfois les rencontres casse la vitrine
      je me répète
      mais le cœur de l'action reste intacte
      les loups restent loin du feu

      Supprimer
    4. ...A travers les vers et les mots
      Je t'entends, je te vois et le cœur bat...
      belle journée James

      Supprimer
  3. chanteur1populairejuillet 03, 2014

    Chez vous l'âne est vert et le pré rouge
    les mains dans les poches se bécotent
    Viennent des envies de glace aux échalotes
    Le ciel se mange avec une petite cuillère
    C'est fou, mais j'aime ce bouge* !

    *Cabaret of course !

    RépondreSupprimer
  4. FLORABATEAUMOTSjuillet 06, 2014

    Merci pour l'originalité du partage.
    J'apprécie votre approche de la poésie,abstracteur de quintessence.

    Amitiés
    Flora

    RépondreSupprimer

Copyright numéro 00048772-1

Copyright numéro 00048772-1
Vous êtes sur un site où le contenu est protégé. Les illustrations et les dessins originaux des poèmes se trouvent sur mes autres blogs

Rechercher dans ce blog une archive poétique

Les dix archives les plus consultés ces 30 derniers jours !

A comme Amour Recueil 1

A comme Amour Recueil 2

A comme Amour Recueil 3

A comme Amour Recueil 4

A comme Amour Recueil 5

A comme Amour Recueil 6

A comme Amour recueil 7

A comme Amour recueil 8

A comme Amour Recueil 9

A comme Amour Recueil 10

A comme Amour Recueil 11

A comme Amour Recueil 12

Copyright numéro 00051199-1

Copyright numéro 00051199-1
Copyright numéro 00051199-1 « A comme Amour Recueils 1-2-3-4-5-6-7-8-9-10-11-12 »