« Une poésie n’est-elle pas le seul endroit au monde où deux âmes étrangères peuvent se croiser intimement. »
Bienvenue sur mon blog... Mon nom de domaine a été piraté ou autre effet papillon ! Mais le contenu est préservé... Je tiens à remercier et salue encore toutes les personnes qui naviguent sur mes pages par bonheur et sans se noyer !
Vous trouverez sur ce site tous mes mots « poétiques » :
- Des proses et ou poésies d'amours, loufoques, tristes, engagés, satiriques , d'amitiés et autres...
- Des chansons à l'état brut.
- Des citations personnelles.
- Des lettres ouvertes.
- Des bas et des hauts.
Tous les écrits et dessins sont de ma plume à l'exception de certains dessins notifiés en bas du texte. Cependant je peux oublier certains détails car je ne suis qu'un « entremetteur » de mots et d'images... Certaines de mes illustrations utilisent des photos lors de mes montages graphiques dont je n'ai pas d'informations sur les auteurs, je reste dans ce cas ouvert pour les indiquer, si vous les connaissez (Nota : en bas du blog ou du texte, il y a les liens concernant ceux que j'aime suivre).

Tous mes poèmes

Nombres de poèmes et de commentaires publiés dans le blog

Nombre total de pages vues

mercredi

Baiser sangsue

O
Nuages rouges
Baiser sangsue
Dans la rencontre d'un monde qui meurt
Je suis mi-lac mi-tourbière
Ma survie ne dépend que de l'eau de pluie
Aucun torrent de vie sue de nos pores
Que ce monde est triste
Que la tristesse est nulle
Et que le nul est monde
 
Être partout
Elle est le désert
Je suis l'eau
Au fond
Je suis là
Là où elle est
Il n'y a rien d'autre
Elle n'est pas l'autre
 
Naître à ce qui est
 
Ne suivez pas ses traces ni son cœur
Il y a des préjugés de la froideur
Et même de la haine
Mes mains se frayent au milieu des courants
Un chemin sur les parois du temps
Et scannent ses photos anciennes
Fanées en vrac au fond du tiroir
Elles attendaient depuis trop longtemps
Une nouvelle lumière un nouveau regard

En O
Parmi les pierres
Qui abritaient ses femmes courageuses
Venues prier l'amour
Sans doute
Regarder à ses pieds ses songes
L'amour jeune
Dont les horizons étaient bornés
Par les silhouettes de ses femmes
À l'orgueil de ses épreuves
Tantôt grandioses tantôt familières
Fières de leurs histoires

O
Rien ne plaît davantage
Que d'être compris et aimé
Mais il y en a trop
Trop de portraits figés et tristes
C'est la parade des aiguilles
Celle des monts et des merveilles
Merveilles qui font rêver les uns
Et trembler les autres


 

4 commentaires:

  1. Bonjour James et merci pour ce magnifique écrit et vidéo

    Amitié
    A

    Bise de Bourgogne

    RépondreSupprimer
  2. ODE 31 - 17janvier 07, 2015

    Un poème qui demande réflexion...
    Des mots très forts
    Bien amicalement

    RépondreSupprimer
  3. galatea belgajanvier 07, 2015

    O
    Rien ne plaît davantage que d'être compris et aimé
    Mais il y en a trop
    Trop de portraits figés et tristes
    C'est la parade des aiguilles
    Celle des monts et des merveilles
    Merveilles qui font rêver les uns
    Et trembler les autres



    Des reversements de rôles et un tout qui se complète ...l'un dans l'autre, mais je ne suis pas si sure, car ton écriture, singulière, demande plusieurs lectures, je crois.

    RépondreSupprimer
  4. Merci de ce premier partage !


    Mes amitiés

    Sybilla

    RépondreSupprimer

Copyright numéro 00048772-1

Copyright numéro 00048772-1
Vous êtes sur un site où le contenu est protégé. Les illustrations et les dessins originaux des poèmes se trouvent sur mes autres blogs

Rechercher dans ce blog une archive poétique

Les dix archives les plus consultés ces 30 derniers jours !

A comme Amour Recueil 1

A comme Amour Recueil 2

A comme Amour Recueil 3

A comme Amour Recueil 4

A comme Amour Recueil 5

A comme Amour Recueil 6

A comme Amour recueil 7

A comme Amour recueil 8

A comme Amour Recueil 9

A comme Amour Recueil 10

A comme Amour Recueil 11

A comme Amour Recueil 12

Copyright numéro 00051199-1

Copyright numéro 00051199-1
Copyright numéro 00051199-1 « A comme Amour Recueils 1-2-3-4-5-6-7-8-9-10-11-12 »