« Une poésie n’est-elle pas le seul endroit au monde où deux âmes étrangères peuvent se croiser intimement. »
Bienvenue sur mon blog... Mon nom de domaine a été piraté ou autre effet papillon ! Mais le contenu est préservé... Je tiens à remercier et salue encore toutes les personnes qui naviguent sur mes pages par bonheur et sans se noyer !
Vous trouverez sur ce site tous mes mots « poétiques » :
- Des proses et ou poésies d'amours, loufoques, tristes, engagés, satiriques , d'amitiés et autres...
- Des chansons à l'état brut.
- Des citations personnelles.
- Des lettres ouvertes.
- Des bas et des hauts.
Tous les écrits et dessins sont de ma plume à l'exception de certains dessins notifiés en bas du texte. Cependant je peux oublier certains détails car je ne suis qu'un « entremetteur » de mots et d'images... Certaines de mes illustrations utilisent des photos lors de mes montages graphiques dont je n'ai pas d'informations sur les auteurs, je reste dans ce cas ouvert pour les indiquer, si vous les connaissez (Nota : en bas du blog ou du texte, il y a les liens concernant ceux que j'aime suivre).

Tous mes poèmes

Nombres de poèmes et de commentaires publiés dans le blog

Nombre total de pages vues

vendredi

L'écriture

Voilà l'écriture de mes heures lasses
Qui s'étoile comme une fleur de pissenlit
À la première brise
Sur le chant rugueux de la terre 
Par la beauté d'un dernier baiser 
Elle démultiplie mon amour
Pour supporter l'infini 
La lecture sans haine d'une hérésie
La lecture aveugle d'un monde sans pitié

Voilà l'écriture de mes heures lasses
Qui s'envole comme un poisson-lune
À la surface des océans
Sur l'écume des jours de Boris Vian
Par la nécessite de survie
Elle dénoue mes nœuds
Pour libérer l'esprit
La lecture sans alphabet d'une île
La lecture d'une croyance sans pensée

Voilà l'écriture de mes heures lasses
Qui s'endort comme les yeux d'un enfant
À la vue du marchand de sable
Sur le divan où tout est silencieux
Par l'au-delà du minimum de bruit
Elle séduit le mortel
Pour aimer le rêve
La lecture sans mémoire d'une vie
La lecture vagabonde sans destinée



*

Let me go
D'Érik Truffaz. Quartet feat. Voix de Sophie Hunger

13 commentaires:

  1. feather a noté L'écriture.

    RépondreSupprimer
  2. Réponses
    1. Hello !
      Typing on a computer might be faster than longhand mais c'est toujours l'esprit qui dirige l'alphabet

      Supprimer
  3. Une écriture comme un rêve.
    J'aime beaucoup

    RépondreSupprimer
  4. J’ai été emportée par votre belle écriture,
    Joli poème bien rythmé,
    Bercée entre l’écume et l’air iodé,
    Lieu secret, loin des blessures,
    Caressée par ce vent délicieux,
    Qui vous emmène dans les bras de Morphée!!

    Amicalement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. CyAnne... Bonsoir !

      Ma poésie ne m'appartient plus dès qu'elle se lie à l'autre et pour tous ceux qui attendraient comme moi dans la chaleur dans le froid quelque chose d'inattendu...

      A plus

      Supprimer
  5. mais on ne se lasse pas de lire cette écriture originale et surréaliste !

    RépondreSupprimer
  6. une écriture indispensable pour le poète ou l'écrivain qui fait jaillir de ses mots de bien jolis sentiments, parfois sombres c'est vrai quand il éradique ses maux mais jamais inintéressante, comme la tienne que je trouve singulière
    "Par la nécessite de survie
    Elle dénoue mes nœuds
    Pour libérer l'esprit" Voilà à quoi elle sert cette écriture qui nous serre les tripes : à se libérer et éventuellement à transmettre.
    j'espère n'être pas hors sujet
    Amitiés
    Lucienne

    RépondreSupprimer
  7. Du bout de ta plume tu éveillés nos sens ….tout en douceur …frissons assurés…un coup de cœur , amitiés coralie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ombre31… La peau toujours aussi tiède et l’esprit sain !

      Supprimer
  8. L’écriture comme un premier vol vers la liberté.
    Merci

    Lynda

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Savoir écrire c'est comme savoir nager...
      Il y a l'instinct mais il y a aussi la technique...
      Utile pour ne pas se noyer trop vite !
      La liberté aussi se mérite...
      Nous sommes une génération qui a profité et qui profite des combats anciens et nous voyons le déclin avec un œil attentiste au lieu de le combattre...
      Certes, il y a des poches pleines de bonnes intentions mais la majorité je crains, préfère la démagogie que de voir la réalité en face espérant un miracle...
      Je me bats pour ouvrir les stores à tous les étages avant que nous nous retrouvions tous à la cave !
      Le soleil c'est bon pour la peau... Et moi j'y suis !

      Supprimer

Copyright numéro 00048772-1

Copyright numéro 00048772-1
Vous êtes sur un site où le contenu est protégé. Les illustrations et les dessins originaux des poèmes se trouvent sur mes autres blogs

Rechercher dans ce blog une archive poétique

Les dix archives les plus consultés ces 30 derniers jours !

A comme Amour Recueil 1

A comme Amour Recueil 2

A comme Amour Recueil 3

A comme Amour Recueil 4

A comme Amour Recueil 5

A comme Amour Recueil 6

A comme Amour recueil 7

A comme Amour recueil 8

A comme Amour Recueil 9

A comme Amour Recueil 10

A comme Amour Recueil 11

A comme Amour Recueil 12

Copyright numéro 00051199-1

Copyright numéro 00051199-1
Copyright numéro 00051199-1 « A comme Amour Recueils 1-2-3-4-5-6-7-8-9-10-11-12 »