« Une poésie n’est-elle pas le seul endroit au monde où deux âmes étrangères peuvent se croiser intimement. »
Bienvenue sur mon blog... Mon nom de domaine a été piraté ou autre effet papillon ! Mais le contenu est préservé... Je tiens à remercier et salue encore toutes les personnes qui naviguent sur mes pages par bonheur et sans se noyer !
Vous trouverez sur ce site tous mes mots « poétiques » :
- Des proses et ou poésies d'amours, loufoques, tristes, engagés, satiriques , d'amitiés et autres...
- Des chansons à l'état brut.
- Des citations personnelles.
- Des lettres ouvertes.
- Des bas et des hauts.
Tous les écrits et dessins sont de ma plume à l'exception de certains dessins notifiés en bas du texte. Cependant je peux oublier certains détails car je ne suis qu'un « entremetteur » de mots et d'images... Certaines de mes illustrations utilisent des photos lors de mes montages graphiques dont je n'ai pas d'informations sur les auteurs, je reste dans ce cas ouvert pour les indiquer, si vous les connaissez (Nota : en bas du blog ou du texte, il y a les liens concernant ceux que j'aime suivre).

Tous mes poèmes

Nombres de poèmes et de commentaires publiés dans le blog

Nombre total de pages vues

lundi

Survivance

Autour de moi 
L'homme décline
Je ne verrai ni sa soumission
Ni le drame
La vérité n’existe pas 
Même dans le chemin des rêves

Un tapis en paille de vers
Stimule le cul d'une poule
Sans pattes ni regard
Son œuf à la coque
Roule vers le gosier
D'un glofish vert anis
Qui finira sa course
Folle dans l'aileron
D'un requin marteau
Transgénique et édenté

Et vl'à un mi-homme mi-robot
Qui m'interpelle 
En langage des signes
« Je ne connais pas d'autres noms d’oiseaux
Pour définir ce que tu penses
Mais je crois que ton avenir
Devra se greffer des ailes
Pour peindre contre ta peur »

Au milieu des fumées
La chute d'un corps
Transperce ma toile
L'écho me crève les tympans 
Un visage en sang roule à mes pieds
Suis-je le dernier homme
De l'inéluctable folie




4 commentaires:

  1. Un homme lucide dans une société en déclin, qui voit la souffrance, la ressent.
    La sensibilité vit et survit par lui.
    J'aime beaucoup

    RépondreSupprimer
  2. a société devient un vrai zoo... jusqu'à perdre son humanité

    RépondreSupprimer
  3. en un mot…..SUPERBE

    Bonne soirée

    EM

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aucun MP
      ni responsabilités quelconques
      sur un faux rhum
      ou la route de madison
      ou sur un conglomérat
      bipolaire et ou fasciste
      Tu devrais être le vrai père
      celui qui ouvre les chemins par sa parole
      et non pas celui qui retient
      dans les filets dérivants
      sa rancoeur et surtout celle des autres
      Le con rancunier n’attend que ça
      L’affrontement
      Il emmerde car il s’emmerde
      il rabâche toujours les même vers
      et existe uniquement à travers l’autre…
      en le stigmatisant…
      bref
      bonne nuit

      Supprimer

Copyright numéro 00048772-1

Copyright numéro 00048772-1
Vous êtes sur un site où le contenu est protégé. Les illustrations et les dessins originaux des poèmes se trouvent sur mes autres blogs

Rechercher dans ce blog une archive poétique

Les dix archives les plus consultés ces 30 derniers jours !

A comme Amour Recueil 1

A comme Amour Recueil 2

A comme Amour Recueil 3

A comme Amour Recueil 4

A comme Amour Recueil 5

A comme Amour Recueil 6

A comme Amour recueil 7

A comme Amour recueil 8

A comme Amour Recueil 9

A comme Amour Recueil 10

A comme Amour Recueil 11

A comme Amour Recueil 12

A comme Amour Recueil 13

Copyright numéro 00051199-1

Copyright numéro 00051199-1
Copyright numéro 00051199-1 « A comme Amour Recueils 1-2-3-4-5-6-7-8-9-10-11-12 »