Bienvenue sur mon blog ! Je tiens à remercier et salue encore toutes les personnes qui naviguent sur mes pages par bonheur et sans se noyer...

Vous trouverez sur ce blog toutes mes humeurs poétiques ; de la poésie plus ou moins libre selon l'envie du moment.

« Une poésie n’est-elle pas le seul endroit au monde où deux âmes étrangères peuvent se croiser intimement. »

Si vous souhaitez lire l’essentiel, cliquez sur l’onglet recueils libres « A comme Amour » 2009-2018.

Les écrits et les illustrations numériques sont de ma plume. Certaines de mes illustrations utilisent des photos lors de mes montages graphiques dont j’ignore les auteurs ; je reste dans ce cas ouvert pour les indiquer. En bas du blog, il y a les liens concernant ceux que j'aime suivre.

Tous mes poèmes

Nombres de poèmes et de commentaires publiés dans le blog

Nombre total de pages vues

dimanche

À trois heures de vol

Au milieu d'une tempête de neige
Je suis face à cet arbre 
Recouvert de cendre noire
Qui a vu naître
Vivre et mourir 
Tant d'hommes
Et qui cultive le féminin par excellence

Lorsque j'observe de ma prison éphémère 
Les mouvements de ses branches
Je comprends mieux qu’il est aussi 
L’arbre de la souplesse

Calé au fond de son havre de paix
Il brise toutes ses chaînes
Comme l'oiseau sans son chant
Rien ne peut empêcher 
Ces larmes de peur de couler

Syrie s'il pleure 
Six ans déjà que mon encre a séché 
Mes yeux ont-il encore 
La force de dire 
Dans le creux de l'incompréhensible 
Combien de litres de sang 
Un homme 
Doit-il collectionner
Avant que nous ne l'appelions
Assassin
Et l'enfermer

Pardonnez-moi
Je reste aveuglément immobile 
Et quitte le sol pourpre 
Avant de suffoquer
Loin de la civilisation nécropole 
Et si l'obéissance est nécessaire
À l'âme humaine
Elle ne doit pas en tomber malade

Suis-je toujours innocent 
Comme l'oiseau sans son chant

Voyager avec les mots 
Doit être une belle histoire 
Une contorsion 
Pour se perdre et se retrouver
Le voyage de mars 
Sera une implémentation subliminale 
D'amour et de résistance 
Pour ceux et celles
Qui ne le peuvent pas 
Qui ne le peuvent plus

J'obéis à la loi morale
Celle d'une certaine liberté 
Où mon sang respire s'affole 
Car j'ai la chance d'être cet oiseau
Sur la branche la plus souple



Photo Bertrand Bayer

10 commentaires:

  1. Poème magistral. Et dénonciation juste. Merci à vous de se partage James Px.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jacou... je me demande à quoi ça sert la democratie

      Supprimer
  2. Un bel équilibre, bravo James Px.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Suane...un grain de riz de trop et tout bascule

      Supprimer
  3. Marinettemars 04, 2018

    Merci James

    RépondreSupprimer
  4. Francoise Pattemars 06, 2018

    Trois heures et plus ... c’est fantastique ! Merci James amitiés !

    RépondreSupprimer
  5. Bonsoir....MAGNIFIQUE votre poème, vos mots sonnent et résonnent en mon cœur , dans ma tête merci pour ce délicieux moment

    RépondreSupprimer

Copyright numéro 00048772-1

Copyright numéro 00048772-1
Vous êtes sur un site où le contenu est protégé. Les illustrations et les dessins originaux des poèmes se trouvent sur mes autres blogs

Les dix archives les plus consultés ces 30 derniers jours !

A comme Amour Recueil 1

A comme Amour Recueil 2

A comme Amour Recueil 3

A comme Amour Recueil 4

A comme Amour Recueil 5

A comme Amour Recueil 6

A comme Amour recueil 7

A comme Amour recueil 8

A comme Amour Recueil 9

A comme Amour Recueil 10

A comme Amour Recueil 11

A comme Amour Recueil 12

A comme Amour Recueil 13

A comme Amour Recueil 14

A comme Amour Recueil 15

Copyright numéro 00051199-1

Copyright numéro 00051199-1
Copyright numéro 00051199-1 « A comme Amour Recueils 1-2-3-4-5-6-7-8-9-10-11-12-13-14-15»