« Une poésie n’est-elle pas le seul endroit au monde où deux âmes étrangères peuvent se croiser intimement. »
Bienvenue sur mon blog... Mon nom de domaine a été piraté ou autre effet papillon ! Mais le contenu est préservé... Je tiens à remercier et salue encore toutes les personnes qui naviguent sur mes pages par bonheur et sans se noyer !
Vous trouverez sur ce site tous mes mots « poétiques » :
- Des proses et ou poésies d'amours, loufoques, tristes, engagés, satiriques , d'amitiés et autres...
- Des chansons à l'état brut.
- Des citations personnelles.
- Des lettres ouvertes.
- Des bas et des hauts.
Tous les écrits et dessins sont de ma plume à l'exception de certains dessins notifiés en bas du texte. Cependant je peux oublier certains détails car je ne suis qu'un « entremetteur » de mots et d'images... Certaines de mes illustrations utilisent des photos lors de mes montages graphiques dont je n'ai pas d'informations sur les auteurs, je reste dans ce cas ouvert pour les indiquer, si vous les connaissez (Nota : en bas du blog ou du texte, il y a les liens concernant ceux que j'aime suivre).

Tous mes poèmes

Nombres de poèmes et de commentaires publiés dans le blog

Nombre total de pages vues

vendredi

L'esquisse d'un printemps féminin


Je viens vous dire
Que l'espoir est vain
Et je viens vomir
Tout ce trop-plein
Je viens vous écrire
Qu'il est l'heure de partir

Et si la lune se lève
Au milieu d'étoiles
Peu farouches
L'homme sur terre meurt
Comme une vieille souche
Et pourtant
Même sans arrosage
Le chérubin nous pousse
Nous pousse vers notre fin
Une fin aride
Souvenez-vous encore
De l'école maternelle
Elle nous semble désormais si loin
Antonyme insouciance
Pauvre temps

Je viens vous dire
Que je m'en vais
Là où les hommes
Ne trichent plus
Là où les enfants
Ne pleurent plus
Je m'en vais
Vers un printemps féminin
A la révolution libertine
Croquer ses bourgeons en chocolat
Qui fonderont sur ma langue
Laissant mes mains libres
Cueillir la fleur d’un entrejambe
Flirtant l’air du temps
Je plongerai bulbe en érection
Dans un lys d’une maison éclose
Vivons le printemps
Ces fêtes de Pâques
Même si l'homme
Est au bord d’une crise de foi
Existentielle et plurielle
Laissons les bulles s’éclater
La liberté propose
Et ses virtuoses imposent
Un menu spécial
A chacune ses spécialités
A vous de les découvrir

Je viens vous dire
Que je m'en vais
Là où les femmes
Nous aiment
Comme au premier jour




*
Illustration d'après une Photo d'Helmut Newton

25 commentaires:

  1. femme_marquisemars 30, 2013

    Ah, c'est beau , c'est fort! Est ce qu'il y'a une place pour moi? Je veux aussi partir ! Sourire merci ami.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un jour ou l'autre il faut partir pour en parler... Il y a toujours de la place si on la réserve...

      Merci

      Supprimer
  2. CocoDivinemars 30, 2013

    c'est très beau !!
    je te souhaite mille femmes à aimer !!
    lol !!
    ...
    enfin, je te souhaite la meilleure !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand on aime
      il n'y a pas de mais...
      Quand on sème
      Des s'il vous plaît...

      Supprimer
  3. orchidee28mars 30, 2013

    Bon voyage alors au pays des fleurs à cueillir sans violence et des bourgeons en chocolat à déguster sans modération ... retour aux sources !
    Orchidee

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voyage au cœur d'Alice au pays des merveilles...
      Ou de la chocolaterie de Tim Burton !

      Supprimer
  4. Lucieferdmars 30, 2013

    Politiquement incorrecte poétique beau
    Sans les femmes
    l'homme serait-il poète
    à ses heures creuses
    et révolutionnaire
    à ses heures sombres

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui.
      Et encore je modère.

      Supprimer
    2. Lucieferdmars 30, 2013

      L'écriture ou la chose...

      Supprimer
  5. M0vaiZrBemars 30, 2013

    Un paradis clos?
    Les Enfers soirée porte ouverte?

    Ange ou démon
    Bannir la raison !

    A votre bon plaisir

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au bord d'un enclos de brebis égarées brume et pluie chante la messe

      Supprimer
  6. Un voyage au pays du monde féminin
    Exquise douceur en chocolat
    Ou l'envie de laisser fondre sous la langue
    Ce bon gout de chocolat
    Belle journée
    Nathaly

    RépondreSupprimer
  7. C' est magnifique...Quel est ce monde merveilleux !!! j'irai
    sourire
    bravo james et merci!

    RépondreSupprimer
  8. on nous pousse
    mais le vers repousse
    c'est le printemps
    de la passion
    non
    sourire l'ami
    b journée

    RépondreSupprimer
  9. CHANTEURPOPULAIREmars 30, 2013

    "Je viens vous dire
    Que je m'en vais
    Là où les femmes
    Nous aiment
    Comme au premier jour"

    Si vous avez l'adresse je suis preneur !

    RépondreSupprimer
  10. cleocoeurmars 30, 2013

    Ô toi chocolat ! tu es bon Enivrant ..Si bon ,si délicat ,je ne résiste pas à cette gourmandise ...je croque ,je capture ,je ne peux pas lutter ...je ne résiste plus ...!

    Cléo

    RépondreSupprimer
  11. Harmonie01mars 30, 2013

    partir c'est fuir...
    affronte et fais changer
    au de tourner le dos et fuir...


    loll

    Harmonie

    RépondreSupprimer
  12. "dans un lys d'une maison éclose": très beau, belle saison!

    RépondreSupprimer
  13. DameTikermars 30, 2013

    Je viens vous dire que ce texte m'attriste. Bah oui, vous voulez partir. Mais je pense qu'ici aussi il y à des femmes exquises qui peuvent aimer à la folie. Qui débordent à la gourmandise... Mais vous partez vers ce paradis...! J'espère au moins que vous nous offrirez quelques missives. Désolée pour ce petit délire... ^^

    J'aime vos mots.

    Belle sOirée.

    RépondreSupprimer
  14. que dire d'autre d'autre à part que j'aime bien

    RépondreSupprimer
  15. MarieBlanchemars 31, 2013

    Chaque oiseau trouve son nid beau mais parfois il faut aller voir ailleurs

    RépondreSupprimer
  16. je viens vous dire que je m'en vais
    là où les hommes nous aiment
    comme au premier jour

    RépondreSupprimer
  17. Merci pour ce bel écrit EdDegas

    Amitiés +V
    Lysette

    RépondreSupprimer
  18. Je viens vous dire
    Que je m'en vais
    Là où les femmes
    Nous aiment
    Comme au premier jour

    alors on y va tous,

    car les chemins du présent
    sont bien obscurs

    helas, je ne crois plus retrouver cet eden comme il était..
    l'homme a tout souillé, tout détruit

    bonsoir poète

    RépondreSupprimer
  19. Je suis conquise aussi par l'aventure

    RépondreSupprimer

Copyright numéro 00048772-1

Copyright numéro 00048772-1
Vous êtes sur un site où le contenu est protégé. Les illustrations et les dessins originaux des poèmes se trouvent sur mes autres blogs

Rechercher dans ce blog une archive poétique

Les dix archives les plus consultés ces 30 derniers jours !

A comme Amour Recueil 1

A comme Amour Recueil 2

A comme Amour Recueil 3

A comme Amour Recueil 4

A comme Amour Recueil 5

A comme Amour Recueil 6

A comme Amour recueil 7

A comme Amour recueil 8

A comme Amour Recueil 9

A comme Amour Recueil 10

A comme Amour Recueil 11

A comme Amour Recueil 12

Copyright numéro 00051199-1

Copyright numéro 00051199-1
Copyright numéro 00051199-1 « A comme Amour Recueils 1-2-3-4-5-6-7-8-9-10-11-12 »