« Une poésie n’est-elle pas le seul endroit au monde où deux âmes étrangères peuvent se croiser intimement. »
Bienvenue sur mon blog... Mon nom de domaine a été piraté ou autre effet papillon ! Mais le contenu est préservé... Je tiens à remercier et salue encore toutes les personnes qui naviguent sur mes pages par bonheur et sans se noyer !
Vous trouverez sur ce site tous mes mots « poétiques » :
- Des proses et ou poésies d'amours, loufoques, tristes, engagés, satiriques , d'amitiés et autres...
- Des chansons à l'état brut.
- Des citations personnelles.
- Des lettres ouvertes.
- Des bas et des hauts.
Tous les écrits et dessins sont de ma plume à l'exception de certains dessins notifiés en bas du texte. Cependant je peux oublier certains détails car je ne suis qu'un « entremetteur » de mots et d'images... Certaines de mes illustrations utilisent des photos lors de mes montages graphiques dont je n'ai pas d'informations sur les auteurs, je reste dans ce cas ouvert pour les indiquer, si vous les connaissez (Nota : en bas du blog ou du texte, il y a les liens concernant ceux que j'aime suivre).

Tous mes poèmes

Nombres de poèmes et de commentaires publiés dans le blog

Nombre total de pages vues

samedi

Semper fidelis


À qui peut s’en servir

Elle est l’âme du domaine
Agilité élégance et beauté
La gardienne éclectique
D’une forteresse sans murs
La sentinelle de mes nuits
À travers ses battements
Ses tempos ses ébats
Son charme irradie
L’or noir de ses yeux
Où émergent des oscillations
De lumières délicates
Des images qui font rêver

Tous ces rêves
Offrent les récits
Les mythes les fantasmes
Tous ces fantasmes
Dont l’homme
A besoin pour s’épanouir
Et se transformer

Là à la renaissance
L’amour est une bulle
Au-dessus de la mêlée
Multiple et multitude
Où ses mots électriques
Se connectent entre eux
Illuminent les plumes de nos ailes
Pour des vols planés sensuels
Aux parcours sans distance
Invitant au changement
À l’abandon d'un lâcher prise

Dans ce champ de mine
D’or et déjà
Elle m’offre son silence
L’aube s’abat entre nos cadavres
Privés de sépultures
Nos ailes remontent
Hurlant de plaisirs
Mes dents réfléchissent
Je quitte la scène
D’un saut de l’ange
Sans filet ni parachute
Pour me protéger

D’une fleur à l’autre
Être funambule
C’est parler aux étoiles en silence
C’est prendre le risque
D’être ridicule
Je vais tenter une chose
Celle d’écrire une poésie
Je devrais lui envoyer
A l’intérieur d’un bouquet de fleur
Sur le dos d’un papillon de nuit
Ab origine fidelis



Illustration d'après une photo de http://valery-lorenzo.blogspot.fr/

16 commentaires:

  1. orchidee28mars 18, 2013

    La muse parfaite, celle sans qui l'homme n'existe pas... mais qui ne vit qu'à travers son imagination , ses fantasmes et ses désirs ... besoin de mondes parallèles ... la réalité ne s'approchant que de très loin de ses rêves !!!

    La ciselure de vos textes devient évidente ... on entre avec plaisir dans votre univers poétique.

    Amitiés/Orchidee

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Celui qui aime sa muse s'aime lui-même... et observer une femme qui dort retarde la misogynie - pour l'humour.

      Supprimer
  2. une mine d'or
    et déjà elle t'offre son silence de taiseuse
    ose tout sans crainte de ridicule
    la poésie les fleurs les aveux
    c'est beau
    la beauté nous aide à vivre
    et reviennent chez toi ces quêtes d'absolu avec envol et crainte
    et timidité osée étoiles papillons anges
    marine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui les nains et blanche neige attendent le printemps...

      Supprimer
  3. merdesiles3mars 18, 2013

    Joli bouquet!
    Merci Ed du partage
    Bonne fin de journée

    RépondreSupprimer
  4. en tout il faut oser avec sagesse, en amour il faut oser tout simplement!
    tres beau partage merci!

    RépondreSupprimer
  5. Tes poèmes sont toujours magnifiques celui-ci me touche particulièrement...par le sens, le choix de mots et une certaine vulnérabilité! Merci
    Amitiés...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La beauté est éphémère mais il reste le charme des mots

      Supprimer
  6. Lucieferdmars 18, 2013

    Ne pas oublier d'où l'on vient !

    RépondreSupprimer
  7. Semper
    virens
    sourire
    b soirée

    RépondreSupprimer
  8. Je voulais causer symphonie scripturale, mais les crocs EdDegassiens acérés auraient à coup sûr déchiqueté mon post, hurlant à l'ineptie et à l'outrage du sens (pourtant, ok en années lumières, une plume peut se travestir -sic- instrument, non ???)... bref, je ravale mon éloge et vise un terrain moins glissant, le ballet scriptural... jusque-là, point de VADE RETRO enrubanné de tissu urticant, de commentaires badigeonnés d'harissa ???... je continue, donc, les molaires claquantes...votre ballet scriptural, Môsieur le poète étoile, est une pure merveille qui nous propulse à de tels sommets, que ça en filerait même le vertige à un funambule (que vous êtes, au passage, sur le fil de nos émotions)... avec le kit complet opéRAT : aérien, des entrematous, de la grâce, des pointes, rigueur et liberté, retenue et envol entremêlés... Mon clap final ? Gratias tibi ago ! ;)))

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour,

    J'ai particulièrement apprécié ces vers :

    [citation=]Tous ces fantasmes
    Dont l’homme
    A besoin pour s’épanouir
    Et se transformer
    Tous ces fantasmes
    Dont l’homme
    A besoin pour s’épanouir
    Et se transformer
    Curieusement, je ne l'ai pas entendu dire ou bien serait-ce que je n'ai pas suffisamment écouter les hommes ?
    En revanche, celui-ci m'a gêné car je n'ai pas compris le rôle des dents :
    Mes dents réfléchissent

    Catherine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si le silence perdure il faut changer d'amants ou de patients... Changer d'oreilles ! Ou d'oreiller... Mes dents réfléchissent sous entendu mes dents de sagesse et le côté bestial pour titiller la chair... Hurlant de plaisirs ! Tu vois l'image...

      Supprimer
  10. Chevalier Liqueuraoût 26, 2013

    Avec la Hangdrum ça donne un effet particulièrement planant!
    Merci pour ce partage, j'ai beaucoup apprécié ma lecture et mon écoute.
    Bises

    RépondreSupprimer

Copyright numéro 00048772-1

Copyright numéro 00048772-1
Vous êtes sur un site où le contenu est protégé. Les illustrations et les dessins originaux des poèmes se trouvent sur mes autres blogs

Rechercher dans ce blog une archive poétique

Les dix archives les plus consultés ces 30 derniers jours !

A comme Amour Recueil 1

A comme Amour Recueil 2

A comme Amour Recueil 3

A comme Amour Recueil 4

A comme Amour Recueil 5

A comme Amour Recueil 6

A comme Amour recueil 7

A comme Amour recueil 8

A comme Amour Recueil 9

A comme Amour Recueil 10

A comme Amour Recueil 11

A comme Amour Recueil 12

A comme Amour Recueil 13

Copyright numéro 00051199-1

Copyright numéro 00051199-1
Copyright numéro 00051199-1 « A comme Amour Recueils 1-2-3-4-5-6-7-8-9-10-11-12 »