« Une poésie n’est-elle pas le seul endroit au monde où deux âmes étrangères peuvent se croiser intimement. »
Bienvenue sur mon blog... Mon nom de domaine a été piraté ou autre effet papillon ! Mais le contenu est préservé... Je tiens à remercier et salue encore toutes les personnes qui naviguent sur mes pages par bonheur et sans se noyer !
Vous trouverez sur ce site tous mes mots « poétiques » :
- Des proses et ou poésies d'amours, loufoques, tristes, engagés, satiriques , d'amitiés et autres...
- Des chansons à l'état brut.
- Des citations personnelles.
- Des lettres ouvertes.
- Des bas et des hauts.
Tous les écrits et dessins sont de ma plume à l'exception de certains dessins notifiés en bas du texte. Cependant je peux oublier certains détails car je ne suis qu'un « entremetteur » de mots et d'images... Certaines de mes illustrations utilisent des photos lors de mes montages graphiques dont je n'ai pas d'informations sur les auteurs, je reste dans ce cas ouvert pour les indiquer, si vous les connaissez (Nota : en bas du blog ou du texte, il y a les liens concernant ceux que j'aime suivre).

Tous mes poèmes

Nombres de poèmes et de commentaires publiés dans le blog

Nombre total de pages vues

mercredi

Toile d'attente

Dans le limbe de mon crâne
Habite une errance obstinée 
Le rêve d'un miracle d’une fleur
S’éveillant sur ma pierre de lave

Mon spleen peut m’abattre
Mais bien heureux en moi
Est l’autre volcan
Dont son désir d’elle
Perfore la toile de mes songes
Et pour ne pas oublier
Les racines de son empreinte
Sur ma poitrine
Lorsque le sirocco dépose
Sans brouillard ni contre façon
Ma terre de sienne
Sur sa robe blanche
Et la soulève
Légère
Telle une colombe
Telle une fleur rose
D'un sable émouvant
Mes pieds l’accompagnent
Et se calquent à ses aurores
Déversant lumière et bonheur
Comme par pur plaisir

Et juste là
À la naissance
D'un premier baiser cendré
Avec ses yeux qui fondent
L’impossible à jamais
S’éclatent inexorablement
Ses lèvres contre mes vers
La gorge sèche
Face au vent encore tiède
Un dernier trompe-l'œil
M'attend face à la toile

43 commentaires:

  1. "Lorsque le sirocco dépose
    Sans brouillard ni contre façon
    Ma terre de sienne
    Sur sa robe blanche
    Et la soulève
    Légère
    Telle une colombe
    Telle une fleur rose
    D'un sable émouvant
    Mes pieds l’accompagnent
    Et se calquent à ses aurores
    Déversant lumière et bonheur
    Comme par pur plaisir"...

    Une osmose entre l'homme, sa toile et celle qui habite en son coeur...c'est vraiment superbe!!!! :good01:

    Alexandra

    RépondreSupprimer
  2. Marie-Rosemars 13, 2013

    Joli ...très joli j'ai aimé cette peinture que tu nous offres .....la naissance ou renaissance de cet amour au début des nouveaux jours ...

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour ces très beaux vers, le poète engendre les mots

    l'artiste face à sa toile donne naissance à la fleur d'amour!

    Lorsque le sirocco dépose
    Sans brouillard ni contre façon
    Ma terre de sienne
    Sur sa robe blanche
    Et la soulève
    Légère
    Telle une colombe
    Telle une fleur rose



    superbe!!!!!

    RépondreSupprimer
  4. je savoure chaque mot, chaque ressentie..c'est texte qui exprime un amour sublime, pur et innocent...
    Du moins ce que j'ai compris..sourire..
    et j'adooore..

    Et juste là
    A la naissance
    D'un premier baiser cendré
    Avec ses yeux qui fondent
    L’impossible à jamais
    S’éclate inexorablement
    Ses lèvres contre mes vers
    La gorge sèche
    Face au vent encore tiède
    Un dernier trompe-l'œil
    M'attend face à la toile

    magnifique toile..
    Ezzine qui aime te lire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh là, on emporte le vent !

      Merci

      Supprimer
  5. Réponses
    1. Merci !
      on s'adore tous... jusqu'au jour sang !

      Supprimer
  6. Une toile qui attend l'esquisse d'un bonheur !!

    Superbe !

    Amitié ! Mary

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est ça... Une toile qui attend l'esquisse d'un bonheur

      Supprimer
  7. Algorithmemars 13, 2013

    Beaucoup aimé cette attente active, comme la description du moment de préparation qui précède l'action.

    RépondreSupprimer
  8. Un bien joli écrit. Bravo. IRIS

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Trop tard Iris est déjà fané juste avant le printemps...

      Les temps sont durs

      Supprimer
  9. orchidee28mars 13, 2013

    Que serait le désir, s'il n'y avait l'attente ? et ce cheminement dont on sait l'issue et que l'on aime à prolonger les images au bout de notre résistance pour mieux en savourer le "moment" !!! ... même virtuel !

    Elle est la poésie dont vous êtes la prose (clin d'oeil) et cela donne un très beau texte .

    Amitiés / Orchidee

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une osmose entre l'homme, sa toile et celle qui habite en son coeur... En quelque sorte ! Je suis sa prose...

      Supprimer
  10. sur ta pierre de lave
    sur ta terre de sienne
    sur ton sable émouvant
    jaillira le volcan
    mais l'obsidienne aussi
    est pierre de lave
    rare et noire
    le filon en est presque introuvable
    et je te tends la main hors du cadre
    en trompe l'oeil
    et la fleur des volcans est la gentiane bleue

    ce poème est très beau

    RépondreSupprimer
  11. D'une grande sensibilité...
    Poignant.

    Merci,
    ++

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce qui distingue l'homme de l'animal c'est sa sensibilité mais il est vrai que l'on retrouve ça chez les grands singes...
      Le regard d'un gorille ne laisse pas indifférent !

      Supprimer
  12. Lucieferdmars 13, 2013

    Toile coton ou lin sur le chassis de cette salle d'attente

    RépondreSupprimer
  13. Tres belle Toile...Bravo l'Artiste!

    RépondreSupprimer
  14. la plume compose, prose, grandiose,
    j'aime ! nulle overdose !

    Lorsque le sirocco dépose
    Sans brouillard ni contre façon
    Ma terre de sienne
    Sur sa robe blanche
    Et la soulève
    Légère
    Telle une colombe
    Telle une fleur rose
    D'un sable émouvant
    Mes pieds l’accompagnent
    Et se calquent à ses aurores
    Déversant lumière et bonheur
    Comme par pur plaisir

    RépondreSupprimer
  15. Avec ses yeux qui fondent
    L’impossible à jamais
    S’éclate inexorablement
    Ses lèvres contre mes vers

    L.

    RépondreSupprimer
  16. Good times bad timesmars 14, 2013

    Joli tableau

    RépondreSupprimer
  17. Ce que j'aime là c'est ce voile léger soyeux se son image magnifique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marie L la légéreté ça fait du bien quand on a les pieds dans la boue

      Supprimer
  18. _Christina_mars 17, 2013

    J ai beaucoup aimer
    Bise
    Christina

    RépondreSupprimer
  19. Quel artiste!

    RépondreSupprimer
  20. DameTikermars 17, 2013

    Qu'il est bon cet écrit... Le désir en devient bien plus explosif quand il se fait languissant... Lorsque les sens s’immergent sous le voile de tous ces battements. Une offrande aux préliminaires qui se prolongent... Une somptueuse toile d'attente.

    Douce soirée.

    RépondreSupprimer
  21. Magnifique, j'adore
    Amitiés
    Célia

    RépondreSupprimer
  22. EmelleJiemars 21, 2013

    J'aime beaucoup, merci James, une belle fin de journée, Emelle.

    RépondreSupprimer
  23. Edelweissmars 21, 2013

    Une toile, des vers de toute beauté...

    Bonne fin de semaine.
    Edelweiss

    RépondreSupprimer
  24. Galatea belgaoctobre 04, 2013

    Les hommes et la tendresse...quelque chose de difficile à conjuguer et qui pourtant donne des résultats incroyables , surtout dans l'écriture , car ce sont rares ce qui savent la porter dans le quotidien...

    RépondreSupprimer
  25. pierredesilenceaoût 26, 2015

    Belle déambulation entre création et sensualité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La suite.... Loin de ce monde
      J'embrasse le soleil
      Aux temples des sphères

      Supprimer
  26. Florent Michelaoût 26, 2015

    Merci pour ce très beau poème où l'amour se dévoile comme un rayon de soleil perçant les nuages de la solitude !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Belle déambulation entre création et sensualité.

      Supprimer
  27. Alice Gauguinaoût 26, 2015

    Quand l'amour perce la douleur, merci.

    RépondreSupprimer
  28. istina a eu un coup de cœur pour Toile d'attente.

    RépondreSupprimer

Copyright numéro 00048772-1

Copyright numéro 00048772-1
Vous êtes sur un site où le contenu est protégé. Les illustrations et les dessins originaux des poèmes se trouvent sur mes autres blogs

Rechercher dans ce blog une archive poétique

Les dix archives les plus consultés ces 30 derniers jours !

A comme Amour Recueil 1

A comme Amour Recueil 2

A comme Amour Recueil 3

A comme Amour Recueil 4

A comme Amour Recueil 5

A comme Amour Recueil 6

A comme Amour recueil 7

A comme Amour recueil 8

A comme Amour Recueil 9

A comme Amour Recueil 10

A comme Amour Recueil 11

A comme Amour Recueil 12

A comme Amour Recueil 13

Copyright numéro 00051199-1

Copyright numéro 00051199-1
Copyright numéro 00051199-1 « A comme Amour Recueils 1-2-3-4-5-6-7-8-9-10-11-12 »