« Une poésie n’est-elle pas le seul endroit au monde où deux âmes étrangères peuvent se croiser intimement. »
Bienvenue sur mon blog... Mon nom de domaine a été piraté ou autre effet papillon ! Mais le contenu est préservé... Je tiens à remercier et salue encore toutes les personnes qui naviguent sur mes pages par bonheur et sans se noyer !
Vous trouverez sur ce site tous mes mots « poétiques » :
- Des proses et ou poésies d'amours, loufoques, tristes, engagés, satiriques , d'amitiés et autres...
- Des chansons à l'état brut.
- Des citations personnelles.
- Des lettres ouvertes.
- Des bas et des hauts.
Tous les écrits et dessins sont de ma plume à l'exception de certains dessins notifiés en bas du texte. Cependant je peux oublier certains détails car je ne suis qu'un « entremetteur » de mots et d'images... Certaines de mes illustrations utilisent des photos lors de mes montages graphiques dont je n'ai pas d'informations sur les auteurs, je reste dans ce cas ouvert pour les indiquer, si vous les connaissez (Nota : en bas du blog ou du texte, il y a les liens concernant ceux que j'aime suivre).

Tous mes poèmes

Nombres de poèmes et de commentaires publiés dans le blog

Nombre total de pages vues

jeudi

A l’instant à l’instinct

A l’instant je la vois
A l’instinct c’est elle
L'unique de mes sens
Elle m'inspire c'est rare
Assez pour lui écrire
Se dévoilera-t-elle
Avant de se dérober
Chevelure miel et d’ébène
Inscrit dans ce vent
Qui souffle sur l’épiderme
De ma main qui tremble
 
A l’instant je la sens
A l’instinct c’est elle
L’unique de mes sens
Elle m’hypnotise c’est enivrant
Assez pour la peindre
Se déshabillera-t-elle
Avant de se lover
Le sein blanc
Croqué à l’encre de chine
Qui cerne mon regard
L’amour naissant

A l’instant je la désire
A l’instinct c’est animal
L’unique de mes sens
Elle s’approche c’est bestiale
Assez pour la prendre
Se couchera-t-elle
Avant de se cambrer
Dans le rein de sa chute
Sous les caresses de ma plume
Qui s’envole rejoindre
Ce dernier vers d’alcool

67 commentaires:

  1. yvon d'oremars 28, 2013

    JAMES Px, une belle scène que tu fais se dérouler devant nous, modèle ou/et muse en tout cas il est incontestable qu'elle t'inspire et ne te laisse pas de glace.
    Bonne journée: Yvon.
    Modérateur

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une belle seine et marne c'est le printemps qui coule devant nous la glace est contre le mur du temps et fond à chaque apparition d'elle !

      Supprimer
  2. A fleur de peau!La magie de l'instant...L'empire des sens ;))...Attention ,cependant à l'abus d'alcool...Sourire

    RépondreSupprimer
  3. Un instant comme une respiration,
    Une atmosphère d’intimité
    Entre l’auteur et son égérie ;
    Ainsi un plaisir pour le lecteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La vie est belle si l'on s'immunise du laid

      Supprimer
  4. Je n'ai pu me détacher tout de suite de ce "récit" et j'avoue qu'il vit encore comme le son d'un chant bien longtemps après qu'il se soit tu.

    RépondreSupprimer
  5. Marie-Rosemars 30, 2013

    Alors là...plus présente que cette Muse ....je ne crois pas qu'il en existe ...

    elle est toujours là ...accroc à la sensualité à l'inspiration à l'amour ....

    Je sais tu vas répondre ....c'est la vie .....oui oui

    RépondreSupprimer
  6. cleocoeurmars 30, 2013

    Les mille délices de l'amour ...!

    RépondreSupprimer
  7. tu as encore l'esprit sain l'ami
    sourire
    b soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Saint non
      sain oui
      sein je contemple...
      le saindoux est partout

      Supprimer
  8. -Traveller-mars 30, 2013

    bonsoir

    Si c'est Annie Mal laisse par l'instinct

    Alain se teint

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant qu'Alain ne s'éteint pas, l'anis mal flambe et le glaçon fond...

      Supprimer
  9. BISOUS !
    MG

    V+F GRRrrr ... ;)

    RépondreSupprimer
  10. Marie-Lou1mars 30, 2013

    instant fatal...et quelques vapeurs absinthe


    j'ai aimé lire


    Marie-Lou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chaque geste peut être fatal...

      Supprimer
    2. Marie-Lou1mars 30, 2013

      si certains le sont...et tous ne le sont pas fort heureusement

      d'autres sont aboutis achevés

      D'autres sont comme des actes manqués enfin...il me semble

      oui cependant un geste peut être fatal

      irréparables aussi...improbables ...déplacés

      partagés


      Et tous de toute façon nous viennent de l'instinct et du moment présent tous

      Supprimer
  11. merdesiles3mars 30, 2013

    Parles tu à la feuille blanche? rire
    En tout cas beaux vers délicats et sensuels pour apprivoiser l'inspiration!

    Bonne soirée Ed
    Merci du partage
    Amitié

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je parle au monde celui qui vit...

      Supprimer
  12. Cette musique qui fait corps avec la musique de cet amour ; comme elle se cambre au rythme de tes mots. Diantre, comme c'est bon ! Oups, comme c'est beau ! J'aime. Encooore.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La musique coule sur les mots et vice versa car j'écris avec la musique, difficile de séparer les deux, même si c'est dans le silence que l'idée germe et la lecture finale...

      Supprimer
  13. En ce poème me plaisent la structure, la poésie des parallèles, la musique, l'art, l'encre, l'amour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour l'analyse... Et ressenti

      Supprimer
  14. Lucieferdmars 30, 2013

    La muse crépite... sous tes cordes verbales

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La corde est toujours raide mais il faut trouver la poutre...

      Supprimer
  15. Instinct instantané

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme le doigt d'un Lémurien... Blague

      Supprimer
  16. « L’instinct, c’est l’âme à quatre pattes ; la pensée, c’est l’esprit debout. » Hugo. En lisant tes vers magnétiques, l'ami Victor, exilé aux confins de l'Eden, doit se pencher au balcon nuageux pour te hurler que l'exquise poésie, en définitive, c'est celle qui sort des tripes pour pulser la vie… c’est le mot brut, impoli, non raffiné, qui flirte avec la bestialité et laboure l'émotion… le vers (ou verre ? ;)) délectable, en fait, c’est celui que tu nous offres, dans un calice en bois…

    ... merci du partage, Môsieur le poète démiurge... ou des murges, peut-être un peu, aussi... + mon vote ;)))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'éloge de melle Morgalex est-ce une invitation à une ice cream party un duo dépoli au vitriol poncé au scotch brit et enduit de foutre de yéti bref au son bontempi à la prochaine !

      Supprimer
  17. elisabethamars 30, 2013

    un poème indigne de beauté! j'ai franchement aimé ta séduction à fleur de peau. tu vois, d'instinct je te tutoie. sous la ceinture se trouble ta "peinture". talentueux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous lâchez du mou en vous émouvant c'est troublant...

      Supprimer
  18. Magnifique plume que j'ai aimé lire, un écrit très émouvant et sensuel bravo très belle inspiration merci de ce partage à bientôt amitiés

    RépondreSupprimer
  19. PlaiseBasquemars 30, 2013

    boulversant, alors je le suis !!!
    J'espère qu'elle existe , il le faut !
    Belle nuit / Orchidee

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le mezcal m'agave... Je bois de l'eau et du citron !

      Supprimer
  20. johnkerberemars 30, 2013

    Oui on peut dire ça comme ça!!! Mais c'est plus fort!!!

    Dernière visite...pas d'esprit de partage ce grand peintre!!!Rires Y a pas que lui sur la terre???

    Kénavo

    JK

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous mangez encore du porc à l'algue verte ou vous avez commencer votre régime... L'été sera chaud sous le maillot.
      Merci pour la visite.

      Supprimer
  21. Vraiment beau!

    Ça coule de... soie!

    Mes amitiés,

    MB

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu n'es pas resté assez longtemps...

      Supprimer
  22. La génèse en parenthèse...imposante et absente ...astre accourant de nulle part...échoué sur le hasard...fatal hasard que l'art négocie!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. l'art berceau de l'instinct dans l'instant le reste l'accompagne...

      Supprimer
  23. Un poème léger plein de tendresse exquise

    Merci pour le partage

    bises

    amitiés

    latifa

    RépondreSupprimer
  24. Une bien Belle Muse...
    Jolie lecture qui éveille les sens..
    De l'écriture ...
    :D)..

    Merci poir ce partage..
    Sissy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La muse est partout
      même là
      où on ne l'attend
      plus ou pas...

      Supprimer
  25. C'est magnifique...bravo j'aime beaucoup!
    Merci

    RépondreSupprimer
  26. Une belle envolée poétique que j'ai aimé lire.

    Bon w.e. pascal.
    Edelweiss

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chaque envolée se termine par un atterrissage...

      Supprimer
  27. L'instigateur de cet instinct animal instrumentalise institutionnellement son instantanée en position d'instabilité.

    RépondreSupprimer
  28. Jolie plume en ces désirs troublant !
    Merci james, j'adore vous lire..

    RépondreSupprimer
  29. orchidee28avril 02, 2013

    boulversant, alors je le suis !!!
    J'espère qu'elle existe , il le faut !
    Belle nuit / Orchidee

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et si tu n'existais pas,
      Dis-moi pourquoi j'existerais.
      Pour traîner dans un monde sans toi,
      Sans espoir et sans regrets.

      Supprimer
    2. orchidee28avril 02, 2013

      ...Et si tu n'existais pas
      Je crois que je l'aurais trouvé
      Le secret de la vie , le pourquoi
      simplement pour te créer
      Et pour te regarder ...

      je connais mes classiques !!!

      Supprimer
    3. C'est bien de connaître ses classiques... Mais les autres ceux que tu dois inventer pour être ?

      Supprimer
  30. Je viens et reviens et rereviens sans jamais m'etancher,
    Quelle belle poésie ! Vous êtes inspiré

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il suffit de fermer les yeux et de sentir les choses et les mots apparaissent

      Supprimer
  31. CocoDivineavril 03, 2013

    tout a été dit je crois !!

    RépondreSupprimer
  32. d'une grande sensualité !

    RépondreSupprimer
  33. Je l'avais manqué.
    Voilà un refrain qui accompagne le coeur en douce.

    RépondreSupprimer
  34. Un plaisir de lire
    PierreJ.

    RépondreSupprimer
  35. eglantineetmoimai 07, 2013

    Un instant comme une respiration,
    Une atmosphère d’intimité
    Entre l’auteur et son égérie ;
    Ainsi un plaisir pour le lecteur.

    RépondreSupprimer
  36. A l'instinct
    Douce journée Ed Degas
    Gracias

    Paule

    RépondreSupprimer
  37. Ce soir j'avais envie de le relire !
    Anonymement

    RépondreSupprimer

Copyright numéro 00048772-1

Copyright numéro 00048772-1
Vous êtes sur un site où le contenu est protégé. Les illustrations et les dessins originaux des poèmes se trouvent sur mes autres blogs

Rechercher dans ce blog une archive poétique

Les dix archives les plus consultés ces 30 derniers jours !

A comme Amour Recueil 1

A comme Amour Recueil 2

A comme Amour Recueil 3

A comme Amour Recueil 4

A comme Amour Recueil 5

A comme Amour Recueil 6

A comme Amour recueil 7

A comme Amour recueil 8

A comme Amour Recueil 9

A comme Amour Recueil 10

A comme Amour Recueil 11

A comme Amour Recueil 12

Copyright numéro 00051199-1

Copyright numéro 00051199-1
Copyright numéro 00051199-1 « A comme Amour Recueils 1-2-3-4-5-6-7-8-9-10-11-12 »