« Une poésie n’est-elle pas le seul endroit au monde où deux âmes étrangères peuvent se croiser intimement. »
Bienvenue sur mon blog... Mon nom de domaine a été piraté ou autre effet papillon ! Mais le contenu est préservé... Je tiens à remercier et salue encore toutes les personnes qui naviguent sur mes pages par bonheur et sans se noyer !
Vous trouverez sur ce site tous mes mots « poétiques » :
- Des proses et ou poésies d'amours, loufoques, tristes, engagés, satiriques , d'amitiés et autres...
- Des chansons à l'état brut.
- Des citations personnelles.
- Des lettres ouvertes.
- Des bas et des hauts.
Tous les écrits et dessins sont de ma plume à l'exception de certains dessins notifiés en bas du texte. Cependant je peux oublier certains détails car je ne suis qu'un « entremetteur » de mots et d'images... Certaines de mes illustrations utilisent des photos lors de mes montages graphiques dont je n'ai pas d'informations sur les auteurs, je reste dans ce cas ouvert pour les indiquer, si vous les connaissez (Nota : en bas du blog ou du texte, il y a les liens concernant ceux que j'aime suivre).

Tous mes poèmes

Nombres de poèmes et de commentaires publiés dans le blog

Nombre total de pages vues

lundi

Discordance

Proche d'un bourdonnement confus d'une île
Elle est cette abeille fragile
Qui revient se cogner à ma baie
S'écouter pleurer au coin du feu
Sentir l'odeur d'un baiser
Goûter à une fleur gourmande
Contempler une pensée
Sur un bas-relief 
D'une madone à l'enfant
Je l'attendais chaque soir
Toucher l'autre sans y parvenir

Chaque fléau s'associe à une image
Qui s'allonge et se déforme 
Dans l'album des messages
Opulents comme misérables
Il y a la petite fille brûlée 
Par le napalm au Vietnam
L’afghane aux yeux magnifiques
Aucune n'a tué le diable ni l'horreur
A donné naissance à Dieu à la bonté

Il y a désormais sur nos paliers
L'espoir d'un judas clairvoyant
Face à la terreur invisible
Infusant l'air du temps
Rattrapé par l'acrimonie
Où l'allure sur la grande voile 
Perd le sens des vents bleus

Ce maelström d'abrutis et de sang
Progresse par l'immobilisme hissé
Des nœuds coulissants qui nous « dégouvernent »
Par une pression inefficace
Sur la barre des cuirasses

Un jour j'ai été heureux je lui dirai
Que je l'attendais chaque soir
Proche d'un bourdonnement confus d'une île





14 commentaires:

  1. « Magnifique!!! »

    RépondreSupprimer
  2. Martine Ledouxmars 22, 2016

    De jolis mots et du réalisme !
    Je lui dirai des mots bleus ... les mots qu'on dit avec les yeux ....

    RépondreSupprimer
  3. Alice Gauguinmars 22, 2016

    Alice Gauguin Bis a noté Discordance.

    RépondreSupprimer
  4. lifesof a noté Discordance.

    RépondreSupprimer
  5. IntégraleNaïvemars 22, 2016

    Belle oeuvre, beau poème et belle musique. Tu es vraiment un artiste accompli. Le talent sur ce forum est vraiment intimidant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'écriture reste sauvage
      Empreinte de liberté
      Il suffit de pousser la porte...
      De travailler un peu
      D'avoir la foi
      Et le canevas s'étoffera...

      Supprimer
  6. Pourtant le bonheur pourrait être à portée de main si chacun voulait ignorer le profit, la haine, la manipulation...

    Superbe écrit

    RépondreSupprimer
  7. Une lecture peut-être un peu spéciale à cause sans doute de l' actualité d' aujourd' hui !
    dans ton poème je ressens plus ... l' expression de l' empêchement d' être heureux plus que l' empreinte du désespoir ou du malheur ! mais, je me trompe peut-être ? Smile ... être poète c' est déjà pas facile .. mais être un bon lecteur n' est pas simple non plus ! et je suis une apprentie en tout !

    Merci et jolie soirée à toi

    Malou

    RépondreSupprimer
  8. Quand l'air du temps est vicié alors tout devient discordant.
    PierreJ.

    RépondreSupprimer
  9. Y'a beaucoup à garder dans ce texte;
    moi j'apprécie la tournure (torture?) Qui nous dégouvernent --> très adroit.

    RépondreSupprimer
  10. Un poème énigmatique que j'ai apprécié car il me laisse songeur et nanti de plus d'une image

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Questionnement existentiel d'une poésie spontanément philosophe...

      Supprimer
  11. Apolline De Touventjuillet 19, 2016

    apolline a noté Discordance.

    RépondreSupprimer
  12. une triste réalité habilement poétisée
    amitiés

    RépondreSupprimer

Copyright numéro 00048772-1

Copyright numéro 00048772-1
Vous êtes sur un site où le contenu est protégé. Les illustrations et les dessins originaux des poèmes se trouvent sur mes autres blogs

Rechercher dans ce blog une archive poétique

Les dix archives les plus consultés ces 30 derniers jours !

A comme Amour Recueil 1

A comme Amour Recueil 2

A comme Amour Recueil 3

A comme Amour Recueil 4

A comme Amour Recueil 5

A comme Amour Recueil 6

A comme Amour recueil 7

A comme Amour recueil 8

A comme Amour Recueil 9

A comme Amour Recueil 10

A comme Amour Recueil 11

A comme Amour Recueil 12

A comme Amour Recueil 13

Copyright numéro 00051199-1

Copyright numéro 00051199-1
Copyright numéro 00051199-1 « A comme Amour Recueils 1-2-3-4-5-6-7-8-9-10-11-12 »