« Une poésie n’est-elle pas le seul endroit au monde où deux âmes étrangères peuvent se croiser intimement. »
Bienvenue sur mon blog... Mon nom de domaine a été piraté ou autre effet papillon ! Mais le contenu est préservé... Je tiens à remercier et salue encore toutes les personnes qui naviguent sur mes pages par bonheur et sans se noyer !
Vous trouverez sur ce site tous mes mots « poétiques » :
- Des proses et ou poésies d'amours, loufoques, tristes, engagés, satiriques , d'amitiés et autres...
- Des chansons à l'état brut.
- Des citations personnelles.
- Des lettres ouvertes.
- Des bas et des hauts.
Tous les écrits et dessins sont de ma plume à l'exception de certains dessins notifiés en bas du texte. Cependant je peux oublier certains détails car je ne suis qu'un « entremetteur » de mots et d'images... Certaines de mes illustrations utilisent des photos lors de mes montages graphiques dont je n'ai pas d'informations sur les auteurs, je reste dans ce cas ouvert pour les indiquer, si vous les connaissez (Nota : en bas du blog ou du texte, il y a les liens concernant ceux que j'aime suivre).

Tous mes poèmes

Nombres de poèmes et de commentaires publiés dans le blog

Nombre total de pages vues

dimanche

Je ne peux pas être autrement

Je ne peux pas être autrement
Ce que je suis
Né à l'adret 
Au nord du tropique du cancer
Entre les pattes d'un dahu 
Animal sauvage imaginaire
Funambule des cieux
Et le bleu d'une gentiane printanière
Vivace frappée par la foudre
Lorsqu'elle est offerte le mauvais jour

Je ne peux pas être autrement 
Ce que je suis
Et si la poésie 
Ne me servait à rien
Ma vie serait comme le vol d'un éléphant
Lourde de conséquence 
N'est-ce pas en se confrontant à l'inconnu
Que l'on peut espérer 
Le connaître un jour
Et toi raconte moi ta survie

Je ne peux pas être autrement 
Ce que je suis
Il y a l'emmerdeur du R+1
Qui est tout
Tout et rien à la fois
Et soudain l'ardoise 
Nous a généreusement assigné
Sur l'échelle brumeuse
À la lente gangrène de l’écœurement 
Sans cesse alimentée

Je ne peux pas être autrement 
Ce que je suis
Et si nous choisissions ensemble 
De vivre 
Comme un ruisseau
Après un violent orage
La poésie nous aidera encore
À aimer et à onduler
Car nous n'avons à vendre
Ni haine ni cruauté





26 commentaires:

  1. Je le trouve magnifique ce poème.
    Bravo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Iloa Mys... Facile a saisir comme l'air

      Supprimer
  2. Oui c'est un poème qui parle au cœur et à l'esprit, et qui est magnifique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. jacou... le duo cœur esprit des poètes des Hommes vrais

      Supprimer
  3. « vous ne pouvez etre autrement et c'est déjà demain »

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En passant par là... On a presque tout dit.

      Supprimer
  4. Superbe
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  5. https://www.youtube.com/watch?v=RcRSfxa70AU

    Belle soirée James

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le silence des morts est violent mais ceux des vivants encore plus
      Merci

      Supprimer
  6. Salvatore Linguantiseptembre 26, 2016

    Salvatore Linguanti et 2 autres personnes
    ont attribué +1 : Je ne peux pas être autrement

    RépondreSupprimer
  7. je suis ce que je suis
    j'aime beaucoup le début
    je ne peux être autre que ce que je suis
    nous n'avons à vendre
    et voilà les problèmes d'identité
    l'autre est un autre

    Je ne peux pas être autrement
    Ce que je suis
    Né à l'adret
    Au nord du tropique du cancer
    Entre les pattes d'un dahu
    Animal sauvage imaginaire
    Funambule des cieux
    Et le bleu d'une gentiane printanière
    Vivace frappée par la foudre
    Lorsqu'elle est offerte le mauvais jour

    RépondreSupprimer
  8. Ne change pas surtout, tu es qui tu es, ce que tu es et c'est tout cela qui fait que tu es le poète que tu es;
    Cet être épris de poésie, de vie, d'amour et de liberté.
    Un très bel écrit que j'ai beaucoup aimé

    RépondreSupprimer
  9. J’aime ce passage:

    « Je ne peux pas être autrement
    Ce que je suis
    Et si nous choisissions ensemble
    De vivre
    Comme un ruisseau
    Après un violent orage
    La poésie nous aidera encore
    À aimer et à onduler
    Car nous avons à vendre
    Ni haine ni cruauté »

    Bravo & merci de cette belle lecture
    Belle soirée James
    Bien amicalement
    Isabelle

    RépondreSupprimer
  10. Bonsoir James

    L’adret (l’ubac)
    (La chasse) aux dahus
    L’éléphant qui vole de ses propres oreilles (Dumbo)…etc
    On imagine et c’est bien

    Amitié
    Brunot

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L’imagination l’un de ses symptômes inguèrisables que l’on guérit au travers des mots

      Supprimer
  11. poésie-libreseptembre 28, 2016

    Né(e) du côté de l'adret n'est-ce point ce versant ensoleillé que tous se donnent à vouloir?
    Et de plus une naissance plutôt singulière puisqu'entre les pattes d'un lapin à plumes,
    Ne changes en rien, restes donc fidèle à toi-même, tu en trouverais amertume,
    Quand à la poésie, elle n'est qu'un ensemble de mots sans aucun pouvoir.

    J'ai très apprécié ma lecture.........Mes amitiés...........Yves.

    RépondreSupprimer
  12. ne rien changer.. essayer juste d'améliorer ce qui peut l'être..
    un très bel écrit.

    RépondreSupprimer
  13. Il y en a aussi qui naissent à l'adret mais au fil des ans se retrouvent à l'ubac et n'ont plus guère le choix d'y planter leur tente pour y rester, hélas.
    Par contre ton poème me parle comme il parle à beaucoup d'entre nous, vivre tel un rebelle, se nourrir de vers et de liberté, en bref se créer sa propre planète où l'on souhaite que tout soit parfait et qu'importe les médisants qui diront que tu vis en dilettante car tu es sorti du système, de leur système, celui qui a formaté leur vie.
    Magnifique écrit que j'approuve et applaudit des deux mains. cheers
    En te remerciant je te souhaite une belle journée ensoleillée.
    JB

    RépondreSupprimer
  14. Magnifique à tous points de vue.
    Michel

    RépondreSupprimer
  15. Une leçon de vie tout simplement.
    Soyons le plus sincèrement/simplement nous même .
    Le tableau en jette.

    RépondreSupprimer
  16. Quand l’art nous aide à avancer
    A surmonter nos peines
    A repenser le monde

    RépondreSupprimer
  17. Poète, vos papiers !

    RépondreSupprimer
  18. Ni haine ni cruauté , l'amour éternel

    RépondreSupprimer

Copyright numéro 00048772-1

Copyright numéro 00048772-1
Vous êtes sur un site où le contenu est protégé. Les illustrations et les dessins originaux des poèmes se trouvent sur mes autres blogs

Rechercher dans ce blog une archive poétique

Les dix archives les plus consultés ces 30 derniers jours !

A comme Amour Recueil 1

A comme Amour Recueil 2

A comme Amour Recueil 3

A comme Amour Recueil 4

A comme Amour Recueil 5

A comme Amour Recueil 6

A comme Amour recueil 7

A comme Amour recueil 8

A comme Amour Recueil 9

A comme Amour Recueil 10

A comme Amour Recueil 11

A comme Amour Recueil 12

Copyright numéro 00051199-1

Copyright numéro 00051199-1
Copyright numéro 00051199-1 « A comme Amour Recueils 1-2-3-4-5-6-7-8-9-10-11-12 »