« Une poésie n’est-elle pas le seul endroit au monde où deux âmes étrangères peuvent se croiser intimement. »
Bienvenue sur mon blog... Mon nom de domaine a été piraté ou autre effet papillon ! Mais le contenu est préservé... Je tiens à remercier et salue encore toutes les personnes qui naviguent sur mes pages par bonheur et sans se noyer !
Vous trouverez sur ce site tous mes mots « poétiques » :
- Des proses et ou poésies d'amours, loufoques, tristes, engagés, satiriques , d'amitiés et autres...
- Des chansons à l'état brut.
- Des citations personnelles.
- Des lettres ouvertes.
- Des bas et des hauts.
Tous les écrits et dessins sont de ma plume à l'exception de certains dessins notifiés en bas du texte. Cependant je peux oublier certains détails car je ne suis qu'un « entremetteur » de mots et d'images... Certaines de mes illustrations utilisent des photos lors de mes montages graphiques dont je n'ai pas d'informations sur les auteurs, je reste dans ce cas ouvert pour les indiquer, si vous les connaissez (Nota : en bas du blog ou du texte, il y a les liens concernant ceux que j'aime suivre).

Tous mes poèmes

Nombres de poèmes et de commentaires publiés dans le blog

Nombre total de pages vues

mercredi

L’amour propre

Depuis une éternité
Je marchais seul
Sur des ruines antiques

De mon écran sourd
J’écoutais le son du crayon
Comme les vagues
D’une mer infinie

Moi l’introvertie exalté
À la pensée antiseptique
Réfugié dans mes briques
De papier blanc écru
Citronné de péchés véniels
Et de mots détenus
Je marche à nouveau libre
Sur le ciel du lit
Dans les griffes du plaisir

Et sans quitter la nuit
Le noir en secret
Épanouira les couleurs
Et laissera le grand jour
Récolter l'amour
Sur le rebord aphrodisiaque
De mes peaux mortes

28 commentaires:

  1. galateabelgaseptembre 18, 2013

    Esquisse d 'un autoportrait presque fidèle ?

    j'aime les vers secs et l'indépendance...

    sourire

    galak

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tout le monde était comme ça
      les déserts seraient fertiles
      les poésies vivantes
      je recommencerais à lire
      pour ne pas mourir

      Supprimer
    2. Galatea belga Saturnseptembre 18, 2013

      va chez la voisine ...elle ecrit souvent...lol
      chez moi le desert est decevant
      au diable les accents !!!
      sourire

      Supprimer
  2. Dés que l'on rentre dans le vif
    La poésie devient singulière

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Écrire avec son sang ou avec son cœur
      C'est la base même de la poésie
      A quoi bon d'écrire autre chose
      "Le romancier" et le journaliste le font mieux que nous

      Si l'homme garde le meilleur en lui
      Pour ne répandre que de la crème
      Ses vers ne verront le jour qu'une nuit
      Comme trop de vers mort-nés
      Qui fleurissent par ici
      En haut de l'affiche
      Ou au creux de la vague
      Et je sais de quoi je parle
      puisque je me fais prendre parfois
      Dans cet engrenage du soi-disant beau
      En oubliant le laid

      Supprimer
    2. max excellent la boîte à la bouche grillagée

      Supprimer
  3. comme à la recherche des couleurs des fleurs et de la bonne humeur
    sourire
    b journée

    RépondreSupprimer
  4. Lu avec un plaisir extrème

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Abdel merci pour tes lectures successives

      Supprimer
  5. Superbe poésie du cœur...
    Merci James
    belle journée ensoleillée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. superbe réponse

      Supprimer
    2. Pourquoi on consomme sur jepoème
      Plus de patate que d'artichaut
      Parce que l'artichaut
      Est un secret délicat
      Il demande du temps
      Avant qu'on lui mange le cœur
      Le déshabillage est un art
      Et avec la poésie
      C'est le même scénario
      Il faut savoir lire entre les lignes
      En décortiquer l'essence et l'écorce
      Avec curiosité patiente et volupté
      Et ses trois qualités
      Ne sont pas données à tout le monde

      Supprimer
  6. Réponses
    1. Un commentaire n’est pas une réponse
      Le commentaire est une question
      Et la réponse est pourquoi pas ne pas répondre

      ...Vous pouvez encore la commenter

      Supprimer
  7. Visse dans l'écrou de l'amour...

    Sourire

    RépondreSupprimer
  8. chanteur1populaireseptembre 19, 2013

    Les artichauts sont la clef : savoir lire les silences voilà le cœur du poète !

    RépondreSupprimer
  9. SILENCE



    Cage blanche
    Minaret bleu
    A l’abri des volutes
    La cage se balance
    Perdue dans la forêt
    Je suis comme l’oiseau
    Sur un fil éphémère
    Mon cœur chante un ailleurs
    Une essence perdue
    Et toute main tendue
    Et toute graine offerte
    Eclaire mes barreaux
    M’ouvre sur l’infini

    Même les oiseaux font

    SILENCE

    RépondreSupprimer
  10. Vos mots sont une musique mélodieuse et inédite à chacun de vos écrit, vous touchez à l'émotion d'une plume des plus élégante. Je retiendrai de cet écrit sans modération :
    De mon écran sourd
    J’écoutais le son du crayon
    Comme les vagues
    D’une mer infinie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci mais je crois que la véritable élégance consiste à ne pas se faire remarquer, juste écrire et le temps parlera

      Supprimer
  11. Il est des moments où la plume se met en retrait, par crainte de dévoyer son âme.....La remise en cause n'est pas dans l'âme du poéte....le retrait silencieux explore l'horizon ..pour un retour que seul l'élan d'amour ou de beauté sait re dynamiser...

    Tes mots sont toujours au bord des sentis ou peut-être ce sont les sentiments qui sont au bord des mots... :good01: c'est un fragile équilibre..... mais ô combien délicat et poétique....très beau....

    Bravo !

    RépondreSupprimer
  12. Quand la pensée se libère ...
    Accueillir ce qui est... une forme de lâcher prise... pour plus de douceur... je te le souhaite


    Amitiés

    Christine

    RépondreSupprimer
  13. La nuit, c’est le salut de l’âme...
    Bonne nuit !

    RépondreSupprimer
  14. On coupe dans la nuit
    de grands morceaux de viande
    pour nourrir l'Histoire.
    La lune est une flaque
    d'eau dans laquelle le pied
    s'enfonce avec toutes ses dents
    de fer forgé sur une enclume.
    Arp et Picabia s'entretuent
    pour la possession d'un jour férié
    de l'an 2078.

    RépondreSupprimer
  15. Le plaisir dans son étonnant inframonde... tout un programme.

    RépondreSupprimer

Copyright numéro 00048772-1

Copyright numéro 00048772-1
Vous êtes sur un site où le contenu est protégé. Les illustrations et les dessins originaux des poèmes se trouvent sur mes autres blogs

Rechercher dans ce blog une archive poétique

Les dix archives les plus consultés ces 30 derniers jours !

A comme Amour Recueil 1

A comme Amour Recueil 2

A comme Amour Recueil 3

A comme Amour Recueil 4

A comme Amour Recueil 5

A comme Amour Recueil 6

A comme Amour recueil 7

A comme Amour recueil 8

A comme Amour Recueil 9

A comme Amour Recueil 10

A comme Amour Recueil 11

A comme Amour Recueil 12

A comme Amour Recueil 13

Copyright numéro 00051199-1

Copyright numéro 00051199-1
Copyright numéro 00051199-1 « A comme Amour Recueils 1-2-3-4-5-6-7-8-9-10-11-12 »