« Une poésie n’est-elle pas le seul endroit au monde où deux âmes étrangères peuvent se croiser intimement. »
Bienvenue sur mon blog... Mon nom de domaine a été piraté ou autre effet papillon ! Mais le contenu est préservé... Je tiens à remercier et salue encore toutes les personnes qui naviguent sur mes pages par bonheur et sans se noyer !
Vous trouverez sur ce site tous mes mots « poétiques » :
- Des proses et ou poésies d'amours, loufoques, tristes, engagés, satiriques , d'amitiés et autres...
- Des chansons à l'état brut.
- Des citations personnelles.
- Des lettres ouvertes.
- Des bas et des hauts.
Tous les écrits et dessins sont de ma plume à l'exception de certains dessins notifiés en bas du texte. Cependant je peux oublier certains détails car je ne suis qu'un « entremetteur » de mots et d'images... Certaines de mes illustrations utilisent des photos lors de mes montages graphiques dont je n'ai pas d'informations sur les auteurs, je reste dans ce cas ouvert pour les indiquer, si vous les connaissez (Nota : en bas du blog ou du texte, il y a les liens concernant ceux que j'aime suivre).

Tous mes poèmes

Nombres de poèmes et de commentaires publiés dans le blog

Nombre total de pages vues

jeudi

La vie c'est une aigre-douce

La vie est une symphonie aigre-douce
La libellule essaie de joindre les deux bouts
Vous êtes esclave à l'argent
Alors vous mourez sans honneur
Au pied d'un arbre dans une gare
Seul entre quatre murs
Sans balcon ni nénuphars
La vie vous recueillera dans le fond
Elle n'a jamais été dans le fond
Vous connaissez celui qui prend place
Où toutes les veines se rencontrent
Pour la libellule la seule voie visible
La misère est une tâche qui ne s'efface pas

Et la vie
Elle peut changer
Elle veut changer
Mais elle est scotchée dans l'air du temps
Implantée dans un terreau inconscient
Elle est dans la vase du moule
Elle est un million de personnes
Différente d'un jour à l'autre
Elle ne peut pas changer le moule
Elle n'a jamais touché le fond
Bien qu'elle ne prie pas
Ce soir elle est à genoux
Elle doit entendre quelque chose
Cette souffrance qu'elle a en elle
Elle a laissé l'éclat de la mélodie
Elle a laissé l'esprit se libérer
Elle n'hésitera plus maintenant
Qu'elle s'envole sur une voie aérienne
Sans fumées grises ni brûlures
Mais il n'y a personne
Personne qui lui chante
Ce qu'elle n'a jamais vécu
Elle ne peut pas changer
Elle ne veut pas changer

La vie c'est une aigre-douce



13 commentaires:

  1. la misère est une tache qui ne s'efface pas

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et la vie peut-elle changer
      veut-elle changer

      Supprimer
    2. non elle ne peut pas
      ce serait pire
      elle est aigre
      la douceur ???

      Supprimer
    3. J'ai insisté sur elle... la vie !

      Supprimer
  2. la vie change, peut et veut
    un cout aigre
    un cout douce
    Aigre de douceur
    Et doucement aigre..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est là le manifeste poétique d'une non-fiction

      Supprimer
  3. Un peu chinois si j'ai bien compris! sourire

    Bonne journée James

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand la chine s'éveillera... Le monde tremblera (1973 Peyreffite)...

      On le voit today
      et elle n'est pas la seule à s'éveiller
      pendant que nous dormons sur nos lauriers
      ô Jules réveille moi la saucisse de Corrèze
      elle a du beurre à mettre sur le pain du peuple
      avant de beurrer le mille feuille
      de l'actrice inconnue
      baisée pour la France
      et aux frais de la princesse...

      Supprimer
  4. Trés beau partage James, la vie a parfois ses amertumes...
    Mais il faut rester positif.

    Bonne journée à toi.

    Gérard.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans l'appel à la vérité Tagore a dit qu'il est aisé d'écraser, au nom de la liberté extérieure, la liberté intérieure de l'homme.

      Supprimer
  5. Une métaphore intéressante sur la Vie

    Cette vision de la symphonie aigre douce lisse en ressentis les désespoirs extrêmes et les intenses bonheurs...

    Merci James pour ce partage

    amitiés

    Christine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La moitié d'une orange goûte aussi sucrée qu'une orange entière...

      Supprimer
  6. johnkerberemars 11, 2014

    la vie...c'est comme la musique...oui c'est une gymnastique

    il y a des hauts et puis des bas!!!


    je ne sais pas si c'est approprié pour commenter ton texte???

    TANT PIS!!! C'est comme ça!!!

    BFDS

    jk

    RépondreSupprimer

Copyright numéro 00048772-1

Copyright numéro 00048772-1
Vous êtes sur un site où le contenu est protégé. Les illustrations et les dessins originaux des poèmes se trouvent sur mes autres blogs

Rechercher dans ce blog une archive poétique

Les dix archives les plus consultés ces 30 derniers jours !

A comme Amour Recueil 1

A comme Amour Recueil 2

A comme Amour Recueil 3

A comme Amour Recueil 4

A comme Amour Recueil 5

A comme Amour Recueil 6

A comme Amour recueil 7

A comme Amour recueil 8

A comme Amour Recueil 9

A comme Amour Recueil 10

A comme Amour Recueil 11

A comme Amour Recueil 12

A comme Amour Recueil 13

Copyright numéro 00051199-1

Copyright numéro 00051199-1
Copyright numéro 00051199-1 « A comme Amour Recueils 1-2-3-4-5-6-7-8-9-10-11-12 »