« Une poésie n’est-elle pas le seul endroit au monde où deux âmes étrangères peuvent se croiser intimement. »
Bienvenue sur mon blog... Mon nom de domaine a été piraté ou autre effet papillon ! Mais le contenu est préservé... Je tiens à remercier et salue encore toutes les personnes qui naviguent sur mes pages par bonheur et sans se noyer !
Vous trouverez sur ce site tous mes mots « poétiques » :
- Des proses et ou poésies d'amours, loufoques, tristes, engagés, satiriques , d'amitiés et autres...
- Des chansons à l'état brut.
- Des citations personnelles.
- Des lettres ouvertes.
- Des bas et des hauts.
Tous les écrits et dessins sont de ma plume à l'exception de certains dessins notifiés en bas du texte. Cependant je peux oublier certains détails car je ne suis qu'un « entremetteur » de mots et d'images... Certaines de mes illustrations utilisent des photos lors de mes montages graphiques dont je n'ai pas d'informations sur les auteurs, je reste dans ce cas ouvert pour les indiquer, si vous les connaissez (Nota : en bas du blog ou du texte, il y a les liens concernant ceux que j'aime suivre).

Tous mes poèmes

Nombres de poèmes et de commentaires publiés dans le blog

Nombre total de pages vues

jeudi

L'inattendu

Autour de nous se réduit le vide
Perchée parmi les feuilles du chêne vert 
La libellule me tient en éveil
Je suis né sans frontière 
Et je veux périr tout simplement 
Dans mon air natal

Loin de la chapelle des sorcières
Les yeux écarquillés espérant la lune
J'ai plongé la tête dans le ciel
Je l'ai scindé comme s'il m'appartenait
D'un côté Jupiter de l'autre Vénus
Un ciel d'été le mien une étoile mon amour

C’est une perspective vivante 
À l’horizon de ma verticalité
L'abîme se tue le flot s'agite
Pour tous ceux qui attendaient comme moi
Dans la chaleur dans le froid
Quelque chose d'inattendu






14 commentaires:

  1. soupirancejuin 25, 2015

    L'inattendu dans la céleste étendue se d pointe au dernier vers.
    Merci pour ce très beau partage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. soupirance... Derrière chaque porte
      il n'y a pas que du noir
      merci

      Supprimer
  2. Superbe ! j' adore !

    Merci

    Belle soirée

    Malou

    RépondreSupprimer
  3. Mets un casque et Mozart

    Mets un casque et Mozart
    Et la pluie tombera
    Sur tous les oripeaux
    Qui bouchent ta fenêtre
    Comme une feuille verte
    Aux gouttes de rosée
    Je me suis allongée
    A coté de Mozart
    Et la pluie a roulé
    De mes yeux effondrés
    Et la pluie en sonate
    A lavé cette boue
    Qui m’enlise à jamais
    Et Mozart a parlé
    Pour effacer les mots
    Qui sonnent dans ma tête
    Des mots de mal-conscience
    Des mots qui empoisonnent
    La rivière affaiblie
    Qui se tue à couler
    Sur des pierres glissantes

    Mozart dis-tu ?

    Marine
    16 avril 2014

    RépondreSupprimer
  4. la chaleur est la , il y a plus qu'a bronzer , pour l'inattendu je conserve le rosé au frais

    RépondreSupprimer
  5. Une quête d'essentiel dans la sensibilité.
    J'aime beaucoup

    RépondreSupprimer
  6. Io Kanaanjuin 26, 2015

    Un été tout en douceur, et en sobriété (relative).

    RépondreSupprimer
  7. c'est finalement quand on attend rien qu'on arrive à être le plus surpris

    RépondreSupprimer
  8. j'aime la chute, comme un poème pour tout le monde

    je crois que nous attendons tous quelque chose d’inattendu

    RépondreSupprimer
  9. L'inattendu ne peut qu'être accueilli en prince.
    Bel été à vous aussi !

    RépondreSupprimer
  10. dandy d'Hygieaoût 13, 2015

    du bel ouvrage, bravo

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour .
    bel hommage à la nature et à la liberté
    J'aime beaucoup
    Giovanni.

    RépondreSupprimer
  12. oli texte
    l'absence de ponctuation laisse le lecteur faire lui même ses pauses et je trouve ça pas mal du tout

    merci pour ce partage et belle journée

    RépondreSupprimer
  13. C' est ce que je te disais, ta poésie n' est pas toujours facile mais elle est "prenante" .. captivante , j' hésite souvent à te commenter parce que ... parce qu' en fait, pour moi, ( qui tiens une galerie de peintures) elle est un peu comme un tableau abstrait , on est devant , on aime, mais le sentiment qu' on éprouve .. n' a juste pas de mots .. il est un froncement de sourcil, un sourire , une interrogation perpétuelle , il est plaisir ou chaleur .. ce que l' on sait c' est qu' on l' aime ... mais sans vraiment savoir pourquoi ! Smile
    c' est juste comme ça et c' est bien comme ça !
    ne t' inquiète pas si parfois donc je me trompe dans mes commentaires et si je n' en mets pas ... ne t' inquiète pas non plus, je lis tous tes poèmes ! Smile
    en revanche, dans "l'inattendu" .. je t' ai tout de suite trouvé !! Smile

    Merci de m' avoir laissé un message .. à te mettre des commentaires un peu flous, j' avais un peu peur de passer pour .. l' idiote de service ( mais bon! c' est pas trop grave si parfois, je le suis en matière de poésie .. bah! j' assume !)

    Passe une belle journée ...

    RépondreSupprimer

Copyright numéro 00048772-1

Copyright numéro 00048772-1
Vous êtes sur un site où le contenu est protégé. Les illustrations et les dessins originaux des poèmes se trouvent sur mes autres blogs

Rechercher dans ce blog une archive poétique

Les dix archives les plus consultés ces 30 derniers jours !

A comme Amour Recueil 1

A comme Amour Recueil 2

A comme Amour Recueil 3

A comme Amour Recueil 4

A comme Amour Recueil 5

A comme Amour Recueil 6

A comme Amour recueil 7

A comme Amour recueil 8

A comme Amour Recueil 9

A comme Amour Recueil 10

A comme Amour Recueil 11

A comme Amour Recueil 12

Copyright numéro 00051199-1

Copyright numéro 00051199-1
Copyright numéro 00051199-1 « A comme Amour Recueils 1-2-3-4-5-6-7-8-9-10-11-12 »