« Une poésie n’est-elle pas le seul endroit au monde où deux âmes étrangères peuvent se croiser intimement. »
Bienvenue sur mon blog... Mon nom de domaine a été piraté ou autre effet papillon ! Mais le contenu est préservé... Je tiens à remercier et salue encore toutes les personnes qui naviguent sur mes pages par bonheur et sans se noyer !
Vous trouverez sur ce site tous mes mots « poétiques » :
- Des proses et ou poésies d'amours, loufoques, tristes, engagés, satiriques , d'amitiés et autres...
- Des chansons à l'état brut.
- Des citations personnelles.
- Des lettres ouvertes.
- Des bas et des hauts.
Tous les écrits et dessins sont de ma plume à l'exception de certains dessins notifiés en bas du texte. Cependant je peux oublier certains détails car je ne suis qu'un « entremetteur » de mots et d'images... Certaines de mes illustrations utilisent des photos lors de mes montages graphiques dont je n'ai pas d'informations sur les auteurs, je reste dans ce cas ouvert pour les indiquer, si vous les connaissez (Nota : en bas du blog ou du texte, il y a les liens concernant ceux que j'aime suivre).

Tous mes poèmes

Nombres de poèmes et de commentaires publiés dans le blog

Nombre total de pages vues

lundi

La cueilleuse des lys

Il se fait tard
Et plus tard à chaque concert
Le tonnerre s'achemine dans le ciel
Et la plume redescend vers son royaume
Quand les oiseaux se sont tus toute la journée
Lorsque le soleil caresse enfin la mer
Une escapade lettrée s'impose

L'art affecté l'air incrédule
Loin de ma vie 
Menée à travers la brise marine
J'ai tendance à repartir en voyage
Rejoindre des réalités humanistes
Là où les abandonnés 
Peuplent mes pensées
Il m'est impossible de les oublier
 Tous ses humiliés de la terre 
Et pourtant 
Elle est si tendre la terre 
Celle de mon jardin
Elle sent un parfum de liberté 
Un parfum qui rend amoureux
Humblement je l'offre
À l'oublier d'un pouvoir 
Encore souverain

 Petite fille aux pieds nus
La lumière dans ta cabane écorchée 
S'allumera vivement
Tu goutteras les ailes de toutes ses étoiles
Et le jour deviendra bleu 
Jusqu'au sang des puissants
Tu deviendras la vivace cueilleuse des lys
Loin de la rocaille 
Juste là
Sur le balcon des oiseaux de paradis



3 commentaires:

  1. Une très belle image d'amour et de liberté;
    Petite sauvageonne connaitra la vie douce bercée de liberté;
    j'aime beaucoup.

    RépondreSupprimer
  2. MARTINAT Francisjuillet 07, 2015

    En Silence, du Tréfonds se déploie en Parfum le Souvenir Humain... Enfant de Lumière...Oiseau-LYS!!!!!

    RépondreSupprimer
  3. Des lys, et les délices des lys !

    RépondreSupprimer

Copyright numéro 00048772-1

Copyright numéro 00048772-1
Vous êtes sur un site où le contenu est protégé. Les illustrations et les dessins originaux des poèmes se trouvent sur mes autres blogs

Rechercher dans ce blog une archive poétique

Les dix archives les plus consultés ces 30 derniers jours !

A comme Amour Recueil 1

A comme Amour Recueil 2

A comme Amour Recueil 3

A comme Amour Recueil 4

A comme Amour Recueil 5

A comme Amour Recueil 6

A comme Amour recueil 7

A comme Amour recueil 8

A comme Amour Recueil 9

A comme Amour Recueil 10

A comme Amour Recueil 11

A comme Amour Recueil 12

A comme Amour Recueil 13

Copyright numéro 00051199-1

Copyright numéro 00051199-1
Copyright numéro 00051199-1 « A comme Amour Recueils 1-2-3-4-5-6-7-8-9-10-11-12 »