« Une poésie n’est-elle pas le seul endroit au monde où deux âmes étrangères peuvent se croiser intimement. »
Bienvenue sur mon blog... Mon nom de domaine a été piraté ou autre effet papillon ! Mais le contenu est préservé... Je tiens à remercier et salue encore toutes les personnes qui naviguent sur mes pages par bonheur et sans se noyer !
Vous trouverez sur ce site tous mes mots « poétiques » :
- Des proses et ou poésies d'amours, loufoques, tristes, engagés, satiriques , d'amitiés et autres...
- Des chansons à l'état brut.
- Des citations personnelles.
- Des lettres ouvertes.
- Des bas et des hauts.
Tous les écrits et dessins sont de ma plume à l'exception de certains dessins notifiés en bas du texte. Cependant je peux oublier certains détails car je ne suis qu'un « entremetteur » de mots et d'images... Certaines de mes illustrations utilisent des photos lors de mes montages graphiques dont je n'ai pas d'informations sur les auteurs, je reste dans ce cas ouvert pour les indiquer, si vous les connaissez (Nota : en bas du blog ou du texte, il y a les liens concernant ceux que j'aime suivre).

Tous mes poèmes

Nombres de poèmes et de commentaires publiés dans le blog

Nombre total de pages vues

jeudi

À bout de souffle

Quand mon corps se dissout
Dans la métamorphose
Quand je perds mes limites
En rencontrant l'autre
Je meurs me décompose
Pour renaître ailleurs
Plus doux plus musical
Dans la langue de personne
J'aime l'être qui semble continuer
À exister en traversant des obstacles
Ce qui passe et persiste malgré tout 
Ce qui peut être oppressant ou museler
Il a encore deux murs à franchir

Le ciel d'orient est en flamme
Il n'est pas né pour être crucifié 
 Être le jouet d'un dogme exacerbé
Où est son blanc-seing
Pour écrire sa constitution
La fugue l'a traîné partout à l'étranger
Au clair de lune du grand pain blanc 
Dans la neige 
Il cherche la vérité
Dans la solitude
Elle lui est affectée 
Peut-il abandonner les toits de sa tribu
Il a encore deux montagnes à escalader

Dans la fange d'un monde sans pitié
Il a vu de la lumière et il est rentré 
Par la porte d'un service résigné
Bâtie de paille anthracite
Inscrit liberté égalité fraternité
Ne vous trompez pas
Entre sa personnalité et son attitude
Sa personnalité est qui il est
Et son attitude 
Dépend de qui vous êtes
Allons endormez-vous 
Il est beau et intelligent
Il a encore deux étages à séduire

La diplomatie l'a renvoyé chez lui
Prétexte publicitaire
Trop jeune trop vieux trop typé
La vache qui rit a de beaux jours
Sous les mamelles de la république
Il vient nous le confirmer
 Au seuil d'un dernier rêve
Sur les draps de la mariée
Les pieds en sang
Ne restez pas sans vie
Comme un corps mort après un massacre
Au milieu de murs ruinés et noircis
Il a encore deux enfants à sauver




25 commentaires:

  1. fort, terrible, immense, poignant

    RépondreSupprimer
  2. deux murs
    deux montagnes
    deux étages
    deux enfants

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Recette du quatre quart...
      Thermostat 200...

      Supprimer
  3. A couper le souffle, deux murs, trois fois rien, un fil de vie.
    Un plaisir à lire

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. Suivre le fil n'est pas toujours indiqué
      comme parce que Dieu existe alors tout est permis

      Supprimer
  4. Coeur.de.saphirseptembre 25, 2015

    Des vers chargés de sentiments de départ, d'exil, de lutte sociale " La fugue l'a traîné partout à l'étranger "

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coeur.de.saphir.... On ne saurait dire vers où il se déplacement car il n'a ni carte, ni destination, ni permis...

      Supprimer
  5. combien sont-ils a chercher leur chemin en ce bas monde

    RépondreSupprimer
  6. Un héros de notre temps.

    RépondreSupprimer
  7. Peuple déplacé en longue file noire Mourir ici ou là, Les ruines tapisseront toujours Les chemins de l'exil. Orfèvre des mots, Tu nous entraînes Enveloppés de culpabilité et de peur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Entraîne oui sans doute mais seulement avec le fer de mon sang

      Supprimer
  8. Conflit qui dépasse l'entendement. Les uns n'ont même pas le temps de tendre l'autre joue, les autres ne savent pas lire leur prophète à la lettre ! Et le laïc à qui l'on a pas demandé de chanter la messe n'a plus qu'à écouter la trompette de D'Ibrahim Maalouf et lire le poème de James Px pour comprendre la violence qui habite le XXI siècle. Dieu ira-t-il jusqu'à tous nous rendre fou ?
    PierreJ.

    RépondreSupprimer
  9. Un homme très occupé donc. Un style impeccable comme le tiens je suppose.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Suivre le fil n'est pas toujours indiqué
      comme parce que Dieu existe alors tout est permis

      Supprimer
  10. « Un autre fan d'Ibrahim..... Je vous adore ! »

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est nouveau pour moi enfin presque...

      Supprimer
  11. mamzellemellydécembre 12, 2015

    « Des lignes au sens fort ... accompagnées d'une magnifique musique. Merci pour ce partage. »

    RépondreSupprimer
  12. Oui, il faut du souffle pour vous suivre là vous voulez nous emmener et ne abandonner en route, aller jusqu’au bout puisque , c’est vous qui le dites, il y a encore deux enfants à sauver.
    L’histoire du monde actuel donne bien du grain à moudre aux poètes. Il faudrait mieux qu’ils en aient moins et que les colombes volent insouciantes.

    Bien à vous.

    RépondreSupprimer
  13. Je ne crois pas trop à la colombe et à toutes ses bienveillances universelles ou symboles qui ne durent que le temps d'une respiration ! Je crois juste à l'autre à l'Homme et à son souffle , lui seul peut arrondir les angles de la vie...

    RépondreSupprimer
  14. Combien de temps encore le poète aura à déclamer les mots en partage d'un rêve de réconciliation et compréhension unanime ?
    Attention les canons vont encore frapper !

    RépondreSupprimer
  15. Belle lumière dans ce monde sans pitié

    RépondreSupprimer
  16. Auroreflorealeoctobre 02, 2016

    Ces vers m'étreignent , que de vérités partagées, merci vraiment pour ce beau présent, tellement vrai qu'on en aurait la chair de poule et pourtant...!!!

    RépondreSupprimer

Copyright numéro 00048772-1

Copyright numéro 00048772-1
Vous êtes sur un site où le contenu est protégé. Les illustrations et les dessins originaux des poèmes se trouvent sur mes autres blogs

Rechercher dans ce blog une archive poétique

Les dix archives les plus consultés ces 30 derniers jours !

A comme Amour Recueil 1

A comme Amour Recueil 2

A comme Amour Recueil 3

A comme Amour Recueil 4

A comme Amour Recueil 5

A comme Amour Recueil 6

A comme Amour recueil 7

A comme Amour recueil 8

A comme Amour Recueil 9

A comme Amour Recueil 10

A comme Amour Recueil 11

A comme Amour Recueil 12

A comme Amour Recueil 13

Copyright numéro 00051199-1

Copyright numéro 00051199-1
Copyright numéro 00051199-1 « A comme Amour Recueils 1-2-3-4-5-6-7-8-9-10-11-12 »