« Une poésie n’est-elle pas le seul endroit au monde où deux âmes étrangères peuvent se croiser intimement. »
Bienvenue sur mon blog... Mon nom de domaine a été piraté ou autre effet papillon ! Mais le contenu est préservé... Je tiens à remercier et salue encore toutes les personnes qui naviguent sur mes pages par bonheur et sans se noyer !
Vous trouverez sur ce site tous mes mots « poétiques » :
- Des proses et ou poésies d'amours, loufoques, tristes, engagés, satiriques , d'amitiés et autres...
- Des chansons à l'état brut.
- Des citations personnelles.
- Des lettres ouvertes.
- Des bas et des hauts.
Tous les écrits et dessins sont de ma plume à l'exception de certains dessins notifiés en bas du texte. Cependant je peux oublier certains détails car je ne suis qu'un « entremetteur » de mots et d'images... Certaines de mes illustrations utilisent des photos lors de mes montages graphiques dont je n'ai pas d'informations sur les auteurs, je reste dans ce cas ouvert pour les indiquer, si vous les connaissez (Nota : en bas du blog ou du texte, il y a les liens concernant ceux que j'aime suivre).

Tous mes poèmes

Nombres de poèmes et de commentaires publiés dans le blog

Nombre total de pages vues

samedi

Carte blanche

Dès que je partage une pensée
Avec quelqu'un qui sait écouter
J'entends tout
Même le silence
Mais ce qui d’une déclaration 
Se démontre d’emblée
N'est pas toujours la vérité

Ainsi s'en va en campagne 
L'œuvre vérité
Celle qui dénonce l'animosité
Annonce la délicatesse
Par sa puissance immédiate 
Elle ne peut se confondre 
Avec un point de vue sauvage
À commencer par ses vautours
Qui survolent la maison en bois brûlé
Sombre 
Comme ses yeux qui m'attendent écarquillés
Où l’apparent avilissement
N’est pas une simple déchéance 
De l’être souffrant de solitude
Cet esprit sévèrement isolé
Indigné par le réel
Est au contraire interpellé 
Comme une déclaration
Vaste et vigoureuse
La carte blanche m’apparaît 

De l'esprit de l'autre
Et de ses génomes extrêmes
C’est l’excès de vérité absolue 
Qui enjambe la beauté 
Pour aller au sublime
Oui je l'aime et je ne le dis pas
Ici ou ailleurs
Je lui offre mon cœur
Elle le réanimera 
Au-delà de la raison
Souvent je me dis ne pas savoir où je vais
En commençant un poème
Mais je sais que je vais la rejoindre
En cultivant sa propre absence
Je lui crée l'alcôve
Ce geste initial 
Aventuré 
Suivi de confessions 
Et de rehauts contraires
Pour attirer son corps 
De l'étreinte 
Se dégagera bientôt un thorax
Béance de la chair à panser 
Ou à célébrer en l'état
À aimer comme il sera

La vérité comme l'amour 
Nous rendra libre
Là-bas
Dans la maison en bois brûlé
Ardente 
Comme ses bras qui m'enlacent
Ainsi s'en va la carte blanche



*
Musique

12 commentaires:

  1. oui je te suis d'un bout à l'autre
    on ne sait où on va
    puis le nid se fait seul
    au bon moment
    au bon endroit
    l'intimité de la poésie
    sa force immanente
    toutes les images éveillées par les mots
    il est très profond ce poème et il ne s'égare pas
    les petits rus arrivent de partout
    c'est mon dernier préféré
    tu suis ta ligne malgré toi
    sais tu que c'est un pas immense de plus dans ton expressivité ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah merci !

      Je crois toujours que je ne vais pas être compris
      Je ne suis plus seul

      J'étaye de moins en moins
      Le poids est ailleurs

      Supprimer
    2. mais tu sais en fait, je sais ne pas être comprise non plus, étant trop elliptique
      mais ce n'est pas important car cela laisse place à l'autre pour vivre le poème à sa façon
      j'ai vu des textes qui sont trop explicatifs, ce ne sont plus des poèmes mais des démonstrations
      et ils perdent leur puissance évocatrice, leur musique, leur rythme
      nous avons ainsi détruit tant de poèmes en les expliquant souvent à contresens en classe ou ailleurs
      une de mes collègues avait expliqué des poèmes de moi en classe, une catastrophe
      dans la prosodie dont je me fiche comme dans le sens
      je le lui ai dit après, elle ne m'a plus vue, de son fait.
      je répète la poésie est un état d'être
      ou bien on fait de la musique comme on fabrique une table
      ou bien a l'être d'un musicien
      c'est ce que je dis dans mon sonnet aux faiseurs à un monsieur qui entre autres me disait: l'eau qui roule c'est affreux on dit l'eau qui coule
      bonsoir james

      Supprimer
  2. Apolline De Touventdécembre 06, 2015

    apolline a noté Carte blanche.

    RépondreSupprimer
  3. galatea belgadécembre 06, 2015

    Galatea Belga a eu un coup de cœur pour Carte blanche.

    RépondreSupprimer
  4. La liberté est ailleurs dans l'amour véritable qui fait l'osmose entre deux êtres.
    J'aime beaucoup

    RépondreSupprimer
  5. rebonsoir james,

    vraiment, j’accroche sur votre style. Un torrent de sensations et d’images. Un coeur ouvert pur et les tripes qui en jaillissent. Rarement vu ou plutôt lu si libre détachement du tout pour arriver à ce petit rien qui vous appartient.

    belle soirée

    péon

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne pas être attaché à l'arbre ne veut pas dire que l'on ne l'aime pas mais veut dire que l'on est libre à ses côtés...

      Supprimer
  6. Vous êtes sans nul doute un amoureux des mots. Des mots au service de l’idée qui chemine inlassablement « sans savoir où ils vous mèneront mais avec l’espoir qu’ils atteindront quelqu’une ou quelqu’un.
    Je vous lis souvent mais je suis souvent embarrassée pour déposer mes maigres mots tant ils dénatureraient les vôtres.
    J’espère que ce n’est pas le cas aujourd’hui.
    Péon a très bien dit mon ressenti.

    Belle journée de dimanche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sans vouloir démontrer j'essaie juste d'écrire de décrire de dévoiler le côté invisible des choses ou des êtres comme des sentiments que l'on sent mais qu'on ne peut voir...

      Supprimer
  7. Le partage des pensées, tout est là.

    RépondreSupprimer

Copyright numéro 00048772-1

Copyright numéro 00048772-1
Vous êtes sur un site où le contenu est protégé. Les illustrations et les dessins originaux des poèmes se trouvent sur mes autres blogs

Rechercher dans ce blog une archive poétique

Les dix archives les plus consultés ces 30 derniers jours !

A comme Amour Recueil 1

A comme Amour Recueil 2

A comme Amour Recueil 3

A comme Amour Recueil 4

A comme Amour Recueil 5

A comme Amour Recueil 6

A comme Amour recueil 7

A comme Amour recueil 8

A comme Amour Recueil 9

A comme Amour Recueil 10

A comme Amour Recueil 11

A comme Amour Recueil 12

Copyright numéro 00051199-1

Copyright numéro 00051199-1
Copyright numéro 00051199-1 « A comme Amour Recueils 1-2-3-4-5-6-7-8-9-10-11-12 »