« Une poésie n’est-elle pas le seul endroit au monde où deux âmes étrangères peuvent se croiser intimement. »
Bienvenue sur mon blog... Mon nom de domaine a été piraté ou autre effet papillon ! Mais le contenu est préservé... Je tiens à remercier et salue encore toutes les personnes qui naviguent sur mes pages par bonheur et sans se noyer !
Vous trouverez sur ce site tous mes mots « poétiques » :
- Des proses et ou poésies d'amours, loufoques, tristes, engagés, satiriques , d'amitiés et autres...
- Des chansons à l'état brut.
- Des citations personnelles.
- Des lettres ouvertes.
- Des bas et des hauts.
Tous les écrits et dessins sont de ma plume à l'exception de certains dessins notifiés en bas du texte. Cependant je peux oublier certains détails car je ne suis qu'un « entremetteur » de mots et d'images... Certaines de mes illustrations utilisent des photos lors de mes montages graphiques dont je n'ai pas d'informations sur les auteurs, je reste dans ce cas ouvert pour les indiquer, si vous les connaissez (Nota : en bas du blog ou du texte, il y a les liens concernant ceux que j'aime suivre).

Tous mes poèmes

Nombres de poèmes et de commentaires publiés dans le blog

Nombre total de pages vues

lundi

D'un miroir à l'autre

L'oiseau avait repris ce qu’il aimait 
Et profité de ses années d'insouciances
Avant qu'il ne vive celles des extrêmes
Au pied de la montagne
Où en maître 
L'humus jouait à la courte paille 
Et se nourrissait 
De toutes ses batailles contagieuses
Pour empoisonner dès l'aube
Les dernières fleurs

De là naîtra 
Le crime de l'indifférence

Soleil couchant
Quelques survivantes cherchèrent l'antidote
Pour l’égalité des chances
Où le pot accueillerait une terre 
Anthropologique et vertueuse
L'Homme a ce désir immense de fleurs 
Dans la main de l’autre
Douce et entraînante

Égalité cultivée aujourd'hui 
Par tant d’intellectuel manchot

Moi qui ne suis qu’un rêveur
Les orteils dans la glaise
Le crâne dans le cyclone
Je ne suis pas encore assez fané
Pour attendre sagement les pluies acides
Écouter la cacophonie d'une vieille cloche
Suspendue à son fouet 
De confettis bleus marines

Si nous restons attentifs
Du miroir de l'apesanteur
Réfléchira la raison d'aimer
Sans bleus à l'âme





2 commentaires:

  1. Surtout être attentif et ne pas se réjouir de miroirs aux alouettes trompeurs et hypocrites qui masquent leur laideur et leurs actes extrêmes sous des paroles enjôleuses...

    Bonne fête de fin d'année à toi aussi

    RépondreSupprimer
  2. Rester attentif pour ne pas se laisser piéger par les illusions si cruelles et douloureuses.
    Passe de bonnes fêtes de fin d'année toi aussi.

    RépondreSupprimer

Copyright numéro 00048772-1

Copyright numéro 00048772-1
Vous êtes sur un site où le contenu est protégé. Les illustrations et les dessins originaux des poèmes se trouvent sur mes autres blogs

Rechercher dans ce blog une archive poétique

Les dix archives les plus consultés ces 30 derniers jours !

A comme Amour Recueil 1

A comme Amour Recueil 2

A comme Amour Recueil 3

A comme Amour Recueil 4

A comme Amour Recueil 5

A comme Amour Recueil 6

A comme Amour recueil 7

A comme Amour recueil 8

A comme Amour Recueil 9

A comme Amour Recueil 10

A comme Amour Recueil 11

A comme Amour Recueil 12

Copyright numéro 00051199-1

Copyright numéro 00051199-1
Copyright numéro 00051199-1 « A comme Amour Recueils 1-2-3-4-5-6-7-8-9-10-11-12 »