« Une poésie n’est-elle pas le seul endroit au monde où deux âmes étrangères peuvent se croiser intimement. »
Bienvenue sur mon blog... Mon nom de domaine a été piraté ou autre effet papillon ! Mais le contenu est préservé... Je tiens à remercier et salue encore toutes les personnes qui naviguent sur mes pages par bonheur et sans se noyer !
Vous trouverez sur ce site tous mes mots « poétiques » :
- Des proses et ou poésies d'amours, loufoques, tristes, engagés, satiriques , d'amitiés et autres...
- Des chansons à l'état brut.
- Des citations personnelles.
- Des lettres ouvertes.
- Des bas et des hauts.
Tous les écrits et dessins sont de ma plume à l'exception de certains dessins notifiés en bas du texte. Cependant je peux oublier certains détails car je ne suis qu'un « entremetteur » de mots et d'images... Certaines de mes illustrations utilisent des photos lors de mes montages graphiques dont je n'ai pas d'informations sur les auteurs, je reste dans ce cas ouvert pour les indiquer, si vous les connaissez (Nota : en bas du blog ou du texte, il y a les liens concernant ceux que j'aime suivre).

Tous mes poèmes

Nombres de poèmes et de commentaires publiés dans le blog

Nombre total de pages vues

vendredi

Crash

Ma libellule
Au sommet de son arbre généalogique
Sur un continent désertique
Ballottée entre sang et or
Libérée de ses propres désuétudes
Fuyant le carnage
Aucune balle n'a perforé ses ailes

Est-ce l’équation d’une vie d'Élyséenne
Ou l’art de survivre en enfer
De récapituler ses fragments 
À partir d'une méditation 
D'un esprit qui les rêve

Ma libellule
Au pied de la vieille dame la tour Eiffel
Symbole vital culturel
Assise entre Mahomet et Moïse
Libérée de ses propres incertitudes
Rejoignant l'aréopage
Aucune main n'a caressé ses ailes

Est-ce l’équation d’un aller-retour
Ou l’art d'espérer d'être heureux
De réaliser ses fantasmes
À partir d'hasards secrets
D'un esprit qui les vit

Ma libellule
Au bord du vide ne soufre pas de vertige
Chaque patrie a son palier de violence
L'ascenseur de la métamorphose est en panne
Quand nous n'avons pas les dents blanches
Il faut fermer sa gueule 
Ou mettre une cravate marron

Notez que Dieu avait le sens
Aujourd'hui interdit
De l'hospitalité et de l'humour
Une seule pensée crée le rêve impossible
La peur du crash




6 commentaires:

  1. Un crash destructeur pour mieux entrevoir l'espoir... j'aime!

    RépondreSupprimer
  2. Consolation (Esquisse) 11 Avril 2014
    De JamesPx.

    Consolation

    Le souvenir d'une nouvelle mémoire
    Comme une parabole réceptive
    S’accroche à sa peau captive
    Reviendra-t-elle à la maison
    Elle s'est mise à pleurer
    Et avait un peu peur
    L'eau comme les souvenirs
    Ne remonte pas la pente
    S'écoule toujours suffisante
    Érode la matière
    De la source à la mer

    Un électron libre croise la route
    De la libellule à la muette éloquence
    Se place sous ses ailes
    Et s'entraident à reconstituer le passé
    Pour conserver le présent
    À envisager l'avenir

    Hier l’innocence fleurissait la neige
    Un petit garçon sur sa luge en bois
    Glissait entre les fleurs bleues et rouges
    La libellule berçait l'air de l'insouciance
    Caressait ses joues pleines d’amour
    Et avait découvert là-bas
    Un nuage de coton qui lui chantait
    Pour l'envoyer rêver dans son lit
    Bonne nuit mon petit

    Aujourd’hui l'arbre de vie s’épuise
    Mais l'heure est venue
    D'une voix secrète
    Pour lever la quarantaine
    Trouvez sans chercher
    Un amour spontané
    La santé
    Un champ de préférence avec beaucoup de fleurs
    Un ruisseau avec des galets roses
    Un immense ciel bleu avec un petit nuage
    Un soleil chaud
    Et mélangez l’amour et la liberté
    L’un après l’autre
    Versez le dans le champ avec les fleurs
    Délicatement faîtes couler le ruisseau sur les galets roses
    Couvrez avec l’immense ciel bleu
    Et laissez mijoter au soleil
    Le temps d’un soupir
    La santé sera dorée à point
    La vie peut commencer

    L'amour comme la santé
    N'est interdit à personne
    Laissons alors agir la recette
    À la racine du mouvement
    Dans le pré des mortels
    La santé n’est pas un cimetière
    Comme une barrière tenue sur le vide
    Qui s'immisce dans le pouls
    Traîne sa fin plus loin

    RépondreSupprimer
  3. et voilà le cœur rouge est passé
    sauvé du crash par une libellule

    RépondreSupprimer
  4. Il est génial ce poème, c’est une chanson et c’est l’émotion. Bravo JamesPx

    RépondreSupprimer
  5. Tous des restants de carcasses déglinguées mais
    tant qu'on nous arrache pas les ailes de la métamorphose on plane.
    Merci pour le RAP planant aussi.

    RépondreSupprimer
  6. Heureusement, une libellule peut se poser sans heurt en douceur, même sur un tas de.
    PierreJ.

    RépondreSupprimer

Copyright numéro 00048772-1

Copyright numéro 00048772-1
Vous êtes sur un site où le contenu est protégé. Les illustrations et les dessins originaux des poèmes se trouvent sur mes autres blogs

Rechercher dans ce blog une archive poétique

Les dix archives les plus consultés ces 30 derniers jours !

A comme Amour Recueil 1

A comme Amour Recueil 2

A comme Amour Recueil 3

A comme Amour Recueil 4

A comme Amour Recueil 5

A comme Amour Recueil 6

A comme Amour recueil 7

A comme Amour recueil 8

A comme Amour Recueil 9

A comme Amour Recueil 10

A comme Amour Recueil 11

A comme Amour Recueil 12

A comme Amour Recueil 13

Copyright numéro 00051199-1

Copyright numéro 00051199-1
Copyright numéro 00051199-1 « A comme Amour Recueils 1-2-3-4-5-6-7-8-9-10-11-12 »