« Une poésie n’est-elle pas le seul endroit au monde où deux âmes étrangères peuvent se croiser intimement. »
Bienvenue sur mon blog... Mon nom de domaine a été piraté ou autre effet papillon ! Mais le contenu est préservé... Je tiens à remercier et salue encore toutes les personnes qui naviguent sur mes pages par bonheur et sans se noyer !
Vous trouverez sur ce site tous mes mots « poétiques » :
- Des proses et ou poésies d'amours, loufoques, tristes, engagés, satiriques , d'amitiés et autres...
- Des chansons à l'état brut.
- Des citations personnelles.
- Des lettres ouvertes.
- Des bas et des hauts.
Tous les écrits et dessins sont de ma plume à l'exception de certains dessins notifiés en bas du texte. Cependant je peux oublier certains détails car je ne suis qu'un « entremetteur » de mots et d'images... Certaines de mes illustrations utilisent des photos lors de mes montages graphiques dont je n'ai pas d'informations sur les auteurs, je reste dans ce cas ouvert pour les indiquer, si vous les connaissez (Nota : en bas du blog ou du texte, il y a les liens concernant ceux que j'aime suivre).

Tous mes poèmes

Nombres de poèmes et de commentaires publiés dans le blog

Nombre total de pages vues

jeudi

Soudainement

Soudainement
Je n'ai plus peur du rien
Je n'ai plus peur du tout
De tous ses claviers qui te glacent la vérité
Même si la liberté est devenue informe
Une rose rouge a poussé sur ma biosphère
La vertueuse se déshabille 
Tous ses mensonges s'inhalent
Comme son désir d'éther presse mon cœur
Et se pique au jeu
Apprêter l'amour c'est composer
Il est encore temps pour nous de chanter

Soudainement
Je n'ai plus peur du rien
Je n'ai plus peur du tout
Conscience haut perchée
L'amour peut mourir en une nuit
Et tendrement ses cuisses s'ouvrent
La condensation perle
La jouissance n'est qu'une larme
Entre ses lèvres où se glisse l'absence
Mon regard radiographie son corps
Le réveil soulève le rideau des graphèmes
Ma vie est un champ de poèmes 

Soudainement
Je n'ai plus peur du rien
Je n'ai plus peur du tout
De la voix qui m'hèle qu'un jour à l'autre
Au bout du tunnel
Le fruit du rêve sera mûr
L'intense clarté m'éblouira
Pour me libérer d'être ou ne pas être
Et la diaphanéité m'happera
Rejoindre l'amour éternel
Inconsciemment je le suivrais
Sans amertume ni regret





9 commentaires:

  1. Un instant d'intense pureté.... J'aime!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'intensité de la vie est en chacun de nous

      Supprimer
  2. un poème magnifique

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. Quelque chose qui nous parle est souvent un muet poème

      Supprimer
  3. Un superbe poème épuré et d une grande profondeur spirituelle.
    J aime beaucoup.

    RépondreSupprimer
  4. Alice Gauguinjanvier 15, 2016

    Alice Gauguin Bis a noté Soudainement.

    RépondreSupprimer
  5. Passion et volupté dans tous les états ...d'âmes
    PierreJ.

    RépondreSupprimer

Copyright numéro 00048772-1

Copyright numéro 00048772-1
Vous êtes sur un site où le contenu est protégé. Les illustrations et les dessins originaux des poèmes se trouvent sur mes autres blogs

Rechercher dans ce blog une archive poétique

Les dix archives les plus consultés ces 30 derniers jours !

A comme Amour Recueil 1

A comme Amour Recueil 2

A comme Amour Recueil 3

A comme Amour Recueil 4

A comme Amour Recueil 5

A comme Amour Recueil 6

A comme Amour recueil 7

A comme Amour recueil 8

A comme Amour Recueil 9

A comme Amour Recueil 10

A comme Amour Recueil 11

A comme Amour Recueil 12

A comme Amour Recueil 13

Copyright numéro 00051199-1

Copyright numéro 00051199-1
Copyright numéro 00051199-1 « A comme Amour Recueils 1-2-3-4-5-6-7-8-9-10-11-12 »