« Une poésie n’est-elle pas le seul endroit au monde où deux âmes étrangères peuvent se croiser intimement. »
Bienvenue sur mon blog... Mon nom de domaine a été piraté ou autre effet papillon ! Mais le contenu est préservé... Je tiens à remercier et salue encore toutes les personnes qui naviguent sur mes pages par bonheur et sans se noyer !
Vous trouverez sur ce site tous mes mots « poétiques » :
- Des proses et ou poésies d'amours, loufoques, tristes, engagés, satiriques , d'amitiés et autres...
- Des chansons à l'état brut.
- Des citations personnelles.
- Des lettres ouvertes.
- Des bas et des hauts.
Tous les écrits et dessins sont de ma plume à l'exception de certains dessins notifiés en bas du texte. Cependant je peux oublier certains détails car je ne suis qu'un « entremetteur » de mots et d'images... Certaines de mes illustrations utilisent des photos lors de mes montages graphiques dont je n'ai pas d'informations sur les auteurs, je reste dans ce cas ouvert pour les indiquer, si vous les connaissez (Nota : en bas du blog ou du texte, il y a les liens concernant ceux que j'aime suivre).

Tous mes poèmes

Nombres de poèmes et de commentaires publiés dans le blog

Nombre total de pages vues

mardi

Au théâtre ce soir la quenelle était au rendez-vous

Au théâtre ce soir
Gaspard le roi mage
Représente l’Afrique noire
Et sa passion pour l’humour
Répondait à la mienne
Et j'ai saisi au vol l'invitation

Le brouhaha s’estompe
Le spectacle va commencer
Il y a juste une colombe
Qui tente de s’enfuir
Avant d’être remise en cage
Sous un voile noir
Et le polichinelle
En toile de lin se déroule

Le sketch démarre
« J’ai encore rêvé d’eux »

Des ombres chinoises apparaissent
Dont un personnage en bon point
Se détache sur une orbite hybride
Des plus singulières
Il a ce profil étrange
D’ombre et de lumière
Un esprit à la fois
Emprisonné et sauvage
Bienveillant et barbare
Qui pénètre mes pensées anciennes

Le pied arrimé et pesant
Sur le plancher à claire-voie
Il regarde l’étoile de David
Du coin de l’œil
Cousue sur la poitrine de la vieille
Assise au fond de la fosse d’orchestre
Et en un éclair
Ses dents éclaircissent sa haine

« Il faut de la subtilité
Veillons à ce qu’elle soit évidente »

Dieu nous a donné entre autres
À nous les hommes
Une main avec 5 doigts
Comme pour les grands singes
Pour s'agripper à la vie
Et s'aimer
Avec un cerveau capable de faire la différence
Entre le bien et le mal

La colombe me chuchote à l’oreille
Que signifie le geste de la quenelle
Est-ce un acte antisémite ou nazi
Est-ce un acte de soumission
Symbolisé par un geste de sodomie
La colombe qui a la courante
Depuis son voyage en Orient
Devrait dégoûter les plus vicieux
Malheureusement pour elle
Je n’ai pas de réponses
Et le salaud a les mains sales

La seule chose que j’ai saisi au vol
C’est que le polichinelle sait mettre le feu
Sur l’huile d’amande douce
Et pécher le brochet avec son micro

Dieu soit loué une coupure de courant

Au théâtre ce soir
Aucune censure
Tous les connards étaient assis
Sauf la vieille la colombe et moi
Nous avons tiré les rois
J'ai eu la fève
La vieille la couronne
Et la colombe la paix


*

 
Les personnages et les situations de ce récit étant purement fictifs, toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite...
Et si vous n’êtes pas certains de comprendre ce que j’ai raconté, mettez-vous à écrire votre propre texte exprimant ce que vous imaginez que j’ai pu vouloir dire. Ce n’est qu’à ce prix que vous pourrez espérer générer quelque chose de nouveau...
Bonne chance !


35 commentaires:

  1. Bravo pour ce superbe texte qui m'a tenu en haleine du premier mot au dernier !
    .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'idée était sur le trottoir il ne restait plus qu'à laisser faire les mots...

      Supprimer
  2. Rentypoésiejanvier 07, 2014

    En clown triste, j'ai apprécié ton spectacle ! Décors, costumes, scénario tout est dit avec une plume habile et talentueuse.
    En défenseur de la tolérance, j'ai particulièrement apprécié la mise en scène.
    Bravo !!!
    Francis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y avait une cerise rouge au centre le poing levé !

      Supprimer
  3. merdesilesunjanvier 07, 2014

    MDR les épices ça passe mal !
    Du James du rentre dedans comme j'aime

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Savoir écrire un peu de poésie
      c'est aussi savoir dire des choses
      qui volent au-dessus des parapluies...
      Et de savoir se lever à temps !

      Supprimer
  4. DaliaEceterajanvier 07, 2014

    En plein dans le mille...
    Peu importe ses croyances être sodomisé par une quenelle humm c'est douloureux... Et quand je pense que certains paient pour un fist-fucking

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y avait une cerise rouge au centre le poing levé !

      Supprimer
    2. DaliaEceterajanvier 17, 2014

      Oui des phoques fascistes des putains de la raie des impudiques de l'histoire des blancs blacks beurres de la mayonnaise etcetera et une cerise sur la galettes des rois laquelle cherchez

      Supprimer
    3. Une brochette spectaculaire de faisans...
      Et oui ! Quand l'art du rire devient nauséabond juste pour faire le buzz et gagner du fric !!
      Ou comment gagner de l'argent en étant une salope sans se faire sodomiser
      Ou comment vendre son âme au diable pour être reconnu et engranger du liquide dans la marmite
      Ou comment attirer les mouches à merde pour leur baiser les poches
      Telles sont les questions...

      Supprimer
  5. magicswordsjanvier 07, 2014

    Chacun son point de vue sur une vive polémique
    Le votre est superbement écrit..
    Bravo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'écris pas pour convaincre
      juste pour souligner ma pensée
      qui est souvent plus modérée
      que celles que je peux lire ici
      par exemple qui de suite plonge
      dans la boue commune sans savoir
      si les bains-douches sont ouverts...
      histoire de se laver les amygdales

      Supprimer
  6. Merci James
    Une belle soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est toujours drôle ou dramatique enfin les deux de voir des neurones échapper à l'asile psychiatrique !
      La censure n'est pas acceptable dans un état de droit tel que la France, et si il y a un public pour ce genre de comédie dramatique où un fou intelligent joue avec le physique la vertu en autres des gens pour faire rire, ne mérite aucun intérêt ; mais c'est au public de juger ses paroles et actes... Et non pas au président de la république !
      Je note que Dieu ne donne pas grand chose, le polichinelle parle mais n'agit pas, ce n'est qu'un bouffon qui a des bouches à nourrir un loyer à payer etc... Chacun fait ce qu'il peut avec ce qu'il a... C'est dommageable mais c'est la perversité du système français : trop de liberté tue la liberté.

      Supprimer
  7. Fiction...Fiction...Hum...

    J'avoue le défi est super tentant !
    But...La flemme et puis...
    n'as tu pas dis l'essence-ciel!?
    ✫•*¨`*•.¸(¯`✫Bonne et heureuse Année 2014 ✫´¯)¸.•´*¨`*•✫

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'essentiel est dans Lactel... (ref pub)
      Chaque matin au pie de la vache
      Je tête un nuage de lait
      Histoire de me rappeler
      Que je suis un homme
      Libre

      Supprimer
  8. c'est extra j'aime beaucoup ça, bravo

    RépondreSupprimer
  9. Je me joins aux amis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois sur le coup d'avoir défendu ce que je déteste, ici celui qui fait passer un message de haine à travers l'humour pour se dédouaner
      Merci

      Supprimer
  10. Pierre Jamesjanvier 07, 2014

    Bravo pour la forme, quant au fond j'apprécie beaucoup.
    Pierre J.

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. La liberté d'expression dans le fond à ses limites

      Supprimer
  11. CinquiemeValleejanvier 08, 2014

    Quand la colombe n'aura quenelle
    nous serons morts
    Mon Frère

    il n'y a pas que de vagues rebelles
    sur la côte Atlantique
    certaines jaunissent

    nos valeurs
    les plus belles

    de plaisir un portrait de Pétain

    a joui devant les petits enfants
    d'un collabo

    tous les agents immobiliers
    qui essaient de vendre
    sa belle demeure bourgeoise

    pour raison d'efficacité immobilière
    retournent ce tableau face au crépi jaunâtre du salon Louis xvi

    non loin de la rue de la grange au loups

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ais pas saisi au vol tout le duvet de ton com... Mais j'y travail

      Supprimer
  12. Superbe manière de dire ce qu'on pense...
    Merci James!
    j'aime beaucoup je vote

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Penser voilà un verbe qui n'est plus à la mode !

      Supprimer
  13. De la poésie engagée cette fois, de la vraie...Même si au lieu d'aller au spectacle hier tu aurais pu rester avec nous sur le MACADAM...

    RépondreSupprimer
  14. Comme beaucoup de textes, celui-ci de mon point de vue, ne gagne rien a être versifié, il y perd même... La poésie n'est pas le vers !

    RépondreSupprimer
    Réponses





    1. vu et point de vu belle et belvédère vers et vertige peau et poésie

      Supprimer
  15. Petit poney...petit poney.......tu es tout gris et tout petit...petit poney
    Et j'enchaine avec
    Chaud ananas...chaud chaud chaud........
    Dieu

    RépondreSupprimer
  16. LIBERTE D'EXPRESSION FONDAMENTALE POUR TOUS ! Que l'on apprécie ou non le travail artistique de l'humoriste Dieudonné, il est incroyable de constater un tel acharnement politique et médiatique à l'égard d'un citoyen de notre République. Le gouvernement actuel se vautre dans la médiocrité la plus crasse et toute cette affaire démontre bien que nos libertés publiques sont en grand danger. Même si je ne suis pas d'accord avec tous les propos de Dieudonné, force est d'admettre qu'il a réussi par son arrogance et son ton satirique à mettre en lumière la fragilité extrême de nos libertés individuelles et par la même occasion la manipulation toujours plus vicieuse du système politico-médiatique. Enfin la justice a tranché, le spectacle est maintenu ce soir mais prudence, l'élite ne se laissera pas humilier de la sorte et je crains des représailles démesurées pour faire taire le bouffon...
    .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est toujours la même chose, il y a un temps pour tout, l'histoire nous le démontre sur chaque sujet délicat... Après les méthodes divergent selon l'homme l'opinion la politique le climat l'ambition...

      Supprimer
  17. ( Marchand de rêve )février 23, 2014

    "Politiquement correct" mais bien exprimé! ...
    .

    RépondreSupprimer
  18. Nous, "espèce fabulatrice" et nos déviances...
    Un humoriste doit dénoncer cette illusion, pas la générer...
    Tout ce qui fait que Coluche et Desproges en étaient et lui ne l'est plus.

    RépondreSupprimer

Copyright numéro 00048772-1

Copyright numéro 00048772-1
Vous êtes sur un site où le contenu est protégé. Les illustrations et les dessins originaux des poèmes se trouvent sur mes autres blogs

Rechercher dans ce blog une archive poétique

Les dix archives les plus consultés ces 30 derniers jours !

A comme Amour Recueil 1

A comme Amour Recueil 2

A comme Amour Recueil 3

A comme Amour Recueil 4

A comme Amour Recueil 5

A comme Amour Recueil 6

A comme Amour recueil 7

A comme Amour recueil 8

A comme Amour Recueil 9

A comme Amour Recueil 10

A comme Amour Recueil 11

A comme Amour Recueil 12

A comme Amour Recueil 13

Copyright numéro 00051199-1

Copyright numéro 00051199-1
Copyright numéro 00051199-1 « A comme Amour Recueils 1-2-3-4-5-6-7-8-9-10-11-12 »