« Une poésie n’est-elle pas le seul endroit au monde où deux âmes étrangères peuvent se croiser intimement. »
Bienvenue sur mon blog... Mon nom de domaine a été piraté ou autre effet papillon ! Mais le contenu est préservé... Je tiens à remercier et salue encore toutes les personnes qui naviguent sur mes pages par bonheur et sans se noyer !
Vous trouverez sur ce site tous mes mots « poétiques » :
- Des proses et ou poésies d'amours, loufoques, tristes, engagés, satiriques , d'amitiés et autres...
- Des chansons à l'état brut.
- Des citations personnelles.
- Des lettres ouvertes.
- Des bas et des hauts.
Tous les écrits et dessins sont de ma plume à l'exception de certains dessins notifiés en bas du texte. Cependant je peux oublier certains détails car je ne suis qu'un « entremetteur » de mots et d'images... Certaines de mes illustrations utilisent des photos lors de mes montages graphiques dont je n'ai pas d'informations sur les auteurs, je reste dans ce cas ouvert pour les indiquer, si vous les connaissez (Nota : en bas du blog ou du texte, il y a les liens concernant ceux que j'aime suivre).

Tous mes poèmes

Nombres de poèmes et de commentaires publiés dans le blog

Nombre total de pages vues

mardi

Coup de poker

Si tu es une joueuse de poker
Sache que je ne suis ni un roi
Ni un as ni même un joker
Juste une peinture fauve
Dans le cœur de l’été
Accrochée à un mur
Baigné de chaux
Au fond d’une alcôve
Sombre et encore fraîche
 
Attirées comme un aimant
Par ce cadre précieux
Au plus près des étoiles
Tes pupilles fusent
Derrière mes reflets
T'aimerais me découvrir
 
Mais je suis un voyageur
Lié à la matrice
Peint d’ombre et de lumière
Tu as frappé à toutes les portes
Avant de parvenir à la mienne
Tu m’observes comme je t’observe
Et tu t’amarres au port de mes yeux
Il y a du vert du jaune du bleu
Des nuages un corps des cheveux
La mer du sable un oiseau en cage
Et la liberté au bout du champ de blé
 
J'adore ce rouge carmin
J’adore cette ligne de démarcation
J'aimerais la franchir
Torse nu bouche ouverte
Mais tu pointes un fusil
À la place de tes lèvres
Sur mon cœur qui se meurt
 
Il en va de la liberté comme de l’amour
L’une des mains se charge toujours
De conduire l’autre
Et si la main nous échappe
Le mur nous frappe
 
Un jour cette friche sera la nôtre
Le soleil brillera sans brûler
La pluie nourrira sans noyer
Nous cultiveront jour et nuit
La beauté des êtres
 

6 commentaires:

  1. Peau d'Âmeaoût 08, 2014

    Très beau (hasard) ?!?

    RépondreSupprimer
  2. johnykerberaoût 27, 2014

    Ce texte superbe mérite quand même un com...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En admettant que ce texte est superbe
      ce que je veux bien croire
      il est vrai qu'il mérite une critique
      comme tous les textes proposés sur ce forum
      c'est le but
      avec honnêteté cœur et sans contre bande
      mais la beauté sur jepoème fait peur
      pour ne pas dire autre chose
      l'horreur comme la démagogie ou la provocation
      font recette comme le sang le drame l'insulte la rumeur
      ici l'opinion doit être neutre
      si l'on ne veut pas finir catalogué
      à telle ou telle clandestinité baroque
      bien qu'avoir une opinion est la nourriture principale du poète
      le partisan pour l'égalité de la chance résiste
      on ne peut pas non plus plaire à tout le monde
      mais on peut se retenir
      cependant ici le juge est souvent l'assassin et ou l'avocat
      bref si on se connait
      le temps ne trahira pas mon silence

      Merci !

      Supprimer
  3. comme un cheval nimbé
    au bout du champ de blé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le cheval est "un arbre de mort" selon Jung dans la métamorphose de l'âme et ses symboles.
      Ce thème est souvent évoqué dans les ornementations de l'église romane...
      Mais le cheval est aussi solaire et le cheval est le symbole de la majesté.

      Pour revenir à ton nimbe, il y a un cheval blanc qui porte un nimbe croisé ce n'est pas moi... Il doit être dans la cathédrale d'Auxerre !

      Supprimer
  4. Le Fou trace le trait en diagonale

    RépondreSupprimer

Copyright numéro 00048772-1

Copyright numéro 00048772-1
Vous êtes sur un site où le contenu est protégé. Les illustrations et les dessins originaux des poèmes se trouvent sur mes autres blogs

Rechercher dans ce blog une archive poétique

Les dix archives les plus consultés ces 30 derniers jours !

A comme Amour Recueil 1

A comme Amour Recueil 2

A comme Amour Recueil 3

A comme Amour Recueil 4

A comme Amour Recueil 5

A comme Amour Recueil 6

A comme Amour recueil 7

A comme Amour recueil 8

A comme Amour Recueil 9

A comme Amour Recueil 10

A comme Amour Recueil 11

A comme Amour Recueil 12

A comme Amour Recueil 13

Copyright numéro 00051199-1

Copyright numéro 00051199-1
Copyright numéro 00051199-1 « A comme Amour Recueils 1-2-3-4-5-6-7-8-9-10-11-12 »