« Une poésie n’est-elle pas le seul endroit au monde où deux âmes étrangères peuvent se croiser intimement. »
Bienvenue sur mon blog... Mon nom de domaine a été piraté ou autre effet papillon ! Mais le contenu est préservé... Je tiens à remercier et salue encore toutes les personnes qui naviguent sur mes pages par bonheur et sans se noyer !
Vous trouverez sur ce site tous mes mots « poétiques » :
- Des proses et ou poésies d'amours, loufoques, tristes, engagés, satiriques , d'amitiés et autres...
- Des chansons à l'état brut.
- Des citations personnelles.
- Des lettres ouvertes.
- Des bas et des hauts.
Tous les écrits et dessins sont de ma plume à l'exception de certains dessins notifiés en bas du texte. Cependant je peux oublier certains détails car je ne suis qu'un « entremetteur » de mots et d'images... Certaines de mes illustrations utilisent des photos lors de mes montages graphiques dont je n'ai pas d'informations sur les auteurs, je reste dans ce cas ouvert pour les indiquer, si vous les connaissez (Nota : en bas du blog ou du texte, il y a les liens concernant ceux que j'aime suivre).

Tous mes poèmes

Nombres de poèmes et de commentaires publiés dans le blog

Nombre total de pages vues

lundi

Né de la dernière pluie

Comme chaque jour à l'exception
Je consignerai sur mon carnet
Toutes les sensations qui m'étreindront
Voler à la mémoire
La primeur du souvenir

Si je broyais du noir au soleil
Désormais la pluie m'enivre
Plus aucun signe de faiblesse
J'imagine de la délicatesse
Les yeux dans les nuages
Je ressens quelque chose
Comme d'enlever mes chaussures
Serais-je sur une terre sainte
Pieds nus sur un plancher en laine
Qui résiste à l'usure et au temps
Tout en gardant son aspect initial
Grâce à la souplesse de ses fibres
Qui s'écrasent et se réitèrent
Entre les passages

L'amour s'est logé soudain là
Dans la lueur ébène d'un regard
 Au seuil de la forêt des songes
Une fécondité émergente m'entraine
Douce et chaude au toucher
Suis-je habité par une envie d'ailleurs

À chaque pas l'escalier m'enchante
Une applique en bois brut guide
Ressemble à une corne d'abondance
La gueule d'un hippopotame baillant hors de l'eau
Donne l'heure de New-York à Tokyo
Un troupeau de zèbres court sur le mur
À la recherche d'une nouvelle prairie
Des étagères assemblées en quinconces
Supportent toute la poésie du monde
Au sommet un sourire acier indéboulonnable
M'accueille les bras en porcelaine

Proche des yeux proche du cœur
Le proverbe m'attire encore
Comme un refrain léger
Une tombée de rideau
Et d'un coup de baguette magique
Capable d'éparpiller aux quatre vents
Mes plus infimes vibrations
Rassembler mes plumes sous l'édredon
Rejoindre la fée du logis

Certaines y ont vu le jour
Pas toutes
Les unes sont parties
Dans la tendresse de l'enfance
Les autres en pleine maturité
Laissent derrière elles
L'écume du désenchantement
Et l'écho vibrant
D'un paradis perdu

Ce soir
Je suis là
À l'épicentre de la clairière
A raviver la flamme
Et mordre les mots sulfureux des rampants
Si hier ma poésie du néant
Semblait ne partager que l'indifférence
Une lancinante fibre nostalgique
Aujourd'hui
Mes vers tissent une toile flamboyante
Où l'indéfectible attirance
N'est pas une araignée
Mais une femme aux gestes libérés

Le goût de la pluie
Épousera définitivement
Le beau fixe d'un infini baiser





53 commentaires:

  1. oh oh ... est ce la pluie qui fait
    fuit les commentaires ... ????? ...
    et tiens histoire de ne pas passe pour rien
    le sourire au sommet de l étagère ..
    il est EN acier ou pas ??? ...

    ㋡ Bonne journée ㋡

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ㋡㋡㋡
      oui je sais je pourrais tout dire en meme temps
      mais c est moins amusant ... !!!! ㋡㋡㋡

      Supprimer
    2. Oh merdum .... !!!!!
      faites pas attention aux fautes ''siouplé"
      j ai honte là !!!! ☻ ☻ ☻

      Supprimer
    3. Anonymous et pamplemousse...

      Supprimer
    4. Attention avec le pamplemousse
      il peut être "rose et sucré" mais aussi " jaune et acide" ㋡

      B㋡nj㋡ur et bon après midi ㋡

      Supprimer
    5. J'aime les deux... S'ils sont juteux !

      Supprimer
  2. JockArt' 68août 19, 2014

    Très beau, comme toujours je dirais ! Plein d'émotions, de belles images, une bouffée de poésie pure.
    Merci pour ce partage, un beau moment de lecture, agréable.
    Bonne continuation, au plaisir de te relire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vivre et écrire
      Aimer et courir
      Après qui
      Après quoi
      Pour qui
      Pourquoi...

      Supprimer
  3. Michèle Poulainaoût 19, 2014

    Tombe la pluie, en gouttes d'espérance !

    RépondreSupprimer
  4. Fée Minineaoût 19, 2014

    Jolie renaissance M'Sieur ... !!! ...
    ce texte me fait penser à ...
    vous savez dans 'Bambi'
    ''La chanson de la pluie '' ... !!! ...
    P'tit coup de coeur pour les deux
    derniers vers ... heu non
    ... Gros Coup de Coeur ☺☺☺
    oui je sais vous avez bien lu ...
    mais bon ... comme dans la pub
    ''ben j'f'rai pas ça tous les jours"
    Bonjour à vous et ''pluvieuse" journée

    RépondreSupprimer
  5. Au plus proche du carpe diem...
    Lecture délectable !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci... Cueille le jour présent sans te soucier du lendemain !

      Supprimer
  6. quel bon moment de lecture
    on lit et relit pour enfin qu'un sourire se pose inattendu presque visionnaire
    un bel écrit touchant..

    merci à toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. mouvance romantique ou autre colibri poétique
      merci

      Supprimer
  7. PEAUSABLEEaoût 25, 2014

    Très très beau...j'ai adoré cette lecture...comme une douce harpe qui laisse échapper toutes les notes de sa partition pour des vibrations libres et joyeuses.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Autant je vivrai
      J'offre ma poésie
      Et que puis-je faire
      Lèvres délicieuses
      Chantons en cadence...


      Merci !

      Supprimer
  8. Dans une Larme d'argent...


    Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. passe en filigrane l’ombre d’un homme...

      Merci !

      Supprimer
  9. 'amour naissant balaie tous les incertitudes, les platitudes d'antan.
    Un thème maintes fois poétisé mais qui, ici, semble véritablement "né de la dernière pluie"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En poésie les Platitudes
      vierges de tous soupçons
      originales au bel horizon
      sont les bienvenues
      aux royaumes des incertitudes...

      Danke !

      Supprimer
    2. Ich hatte es wohl verstanden !

      Supprimer
    3. ich hatte endlich verstanden, wie wir alle Pouet-Pouet werden können : Es genügt ein offenes Herz zu haben...

      Supprimer
  10. doucevagueaoût 27, 2014

    Une pluie enivrante... et l'amour en renaissance...


    J'aime !

    Merci poète

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. J'essaie toujours de tirer bénéfice du pire
      pour apprécier à fond le meilleur...
      Ne connaissant pas encore les extrêmes
      Je cherche et j'écris

      Merci !

      Supprimer
  11. ans l'air
    du beau
    ce tableau
    l’éphémère
    de la pluie
    qu'on suit
    à l'instantané
    et la belle passion est née

    b soirée

    RépondreSupprimer
  12. pourquoipasaoût 28, 2014

    J'ai voyagé avec votre poésie et j'aime quand un poète me prend par la main pour me faire partager son univers, belle journée,
    Isabelle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A mon sens c'est le principe même d'une poésie...

      Supprimer
  13. bel écrit. Bravo à vous JamesPx. IRIS

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je remonte la manivelle
      et le zèbre est au printemps
      ce que l'hiver est à l'éléphant
      Allons savoir ce que l'homme attend

      Supprimer
  14. Au rythme des sens, l'esprit vagabonde dans le rêve, qui deviendra sans doute réalité... Le rêve n'est-il pas à l'image de l'espoir ?

    Ou alors je n'ai rien compris, ce qui est tout aussi possible, mon esprit fait des siennes Smile

    En tout cas, j'ai aimé me laisser emporter par ces mots.

    Amicalement

    RépondreSupprimer
  15. Gérard du 24octobre 07, 2014

    Bonjour CeriseGato.

    Belle ballade vagabonde dans la lecture.
    *** (()) elf (()) ***


    Belle journée.
    Gérard.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut GG une ligne droite n'est jamais droite...

      Supprimer
  16. ce poème nous emportent

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Attention aux angles droits bien que le papier de vers sait les arrondir...

      Supprimer
  17. Se laisser emporter dans la douceur de ce rêve inconscient qui berce doucement.
    Je fais peut être aussi partie du club des comprenottes difficiles Smile mais tes mots me laissent une impression de pureté et de mélancolie que j'aime beaucoup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne pas empêcher l'eau douce
      de s'infiltrer dans nos pores
      est le meilleur moyen
      pour ne pas dessaler
      pendant la traversée
      peu importe le sextant
      il faut toujours suivre l'étoile la plus brillante
      pour ne pas se perdre trop vite

      Supprimer
  18. Mi rêve, mi réalité, la tendresse de cette prière est un superbe hymne à l'amour mélancolique et plein d'espoir

    Ma Devine j'ai le même ressenti que le tien, tu me fais une place aux esprits défaillants de la comprenotte? Smile

    bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Prévert n'est pas dans mon assiette...
      Bien que le printemps arrive

      Supprimer
  19. Je viens de lire et relire ce splendide poème qui sonne dans mon coeur comme un écho d'un ailleurs d'ici.
    J'espère ne pas me tromper en vous écrivant ses quelques mots.
    Bien à vous cher James.

    RépondreSupprimer
  20. Issoldunoiseoctobre 08, 2014

    Si hier ma poésie du néant
    Semblait ne partager que l'indifférence
    Une lancinante fibre nostalgique
    Aujourd'hui mes vers tissent une toile flamboyante
    Où l'indéfectible attirance n'est pas une araignée
    Mais une femme aux gestes libérés


    Je pense que le sujet et ce qu'il y a retenir est la strophe au dessus quand au message que vous voulez laisser passer.

    Un homme qui aime tout simplement après avoir dériver, vous abordez, en de doux rivages
    Mes amitiés


    Michèle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'air marin c'est le pompon rouge
      La cerise sur le gato
      Le moulin rouge avant l'ouverture
      Un drapeau flottant au sommet d'un pic
      heu sinon de toutes les expériences que l'on vit
      retenons seulement la sagesse qu'elles peuvent renfermer

      Supprimer
  21. Dans les multitudes de tes pensées profondes un joli message d'espoir !

    Bravo

    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chaque poésie est un message
      L'espoir vient en la lisant...

      Supprimer
  22. "Le goût de la pluie épousera définitivement
    Le beau fixe d'un infini baiser"...

    Toujours aussi prolifique dans tes écrits...imagination débordante et romantisme: la cerise sur le gâteau quoi!!!!

    Alex

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui la prolifération m'est contagieuse
      une maladie qui ne tue pas encore
      mais use
      n'est pas coutume
      je persiste
      Résiste


      et toi où es-tu passé...

      Supprimer
  23. enlever mes chaussures sur une terre sainte
    et marcher sur les eaux
    devant l'amour tous les fleuves s'éteignent

    RépondreSupprimer
  24. Quel brac à brac y piocher fut un plaisir !!!
    Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Brique bois et paille trois petits cochons et quelques plumes

      Supprimer
  25. oh James quel bonheur ce texte quel bonheur et quel talent..merci

    RépondreSupprimer

Copyright numéro 00048772-1

Copyright numéro 00048772-1
Vous êtes sur un site où le contenu est protégé. Les illustrations et les dessins originaux des poèmes se trouvent sur mes autres blogs

Rechercher dans ce blog une archive poétique

Les dix archives les plus consultés ces 30 derniers jours !

A comme Amour Recueil 1

A comme Amour Recueil 2

A comme Amour Recueil 3

A comme Amour Recueil 4

A comme Amour Recueil 5

A comme Amour Recueil 6

A comme Amour recueil 7

A comme Amour recueil 8

A comme Amour Recueil 9

A comme Amour Recueil 10

A comme Amour Recueil 11

A comme Amour Recueil 12

A comme Amour Recueil 13

Copyright numéro 00051199-1

Copyright numéro 00051199-1
Copyright numéro 00051199-1 « A comme Amour Recueils 1-2-3-4-5-6-7-8-9-10-11-12 »