« Une poésie n’est-elle pas le seul endroit au monde où deux âmes étrangères peuvent se croiser intimement. »
Bienvenue sur mon blog... Mon nom de domaine a été piraté ou autre effet papillon ! Mais le contenu est préservé... Je tiens à remercier et salue encore toutes les personnes qui naviguent sur mes pages par bonheur et sans se noyer !
Vous trouverez sur ce site tous mes mots « poétiques » :
- Des proses et ou poésies d'amours, loufoques, tristes, engagés, satiriques , d'amitiés et autres...
- Des chansons à l'état brut.
- Des citations personnelles.
- Des lettres ouvertes.
- Des bas et des hauts.
Tous les écrits et dessins sont de ma plume à l'exception de certains dessins notifiés en bas du texte. Cependant je peux oublier certains détails car je ne suis qu'un « entremetteur » de mots et d'images... Certaines de mes illustrations utilisent des photos lors de mes montages graphiques dont je n'ai pas d'informations sur les auteurs, je reste dans ce cas ouvert pour les indiquer, si vous les connaissez (Nota : en bas du blog ou du texte, il y a les liens concernant ceux que j'aime suivre).

Tous mes poèmes

Nombres de poèmes et de commentaires publiés dans le blog

Nombre total de pages vues

jeudi

Mon dieu

Let me be 
Laisse-moi vivre
L'œil en paix
Laisse vivre tes enfants
Contrairement à ton sourire
Devant ses bombes
Éclatantes dans le ciel d’octobre

Invisible
Tu portes le deuil
De ce ciel qui fut le nôtre
Et qui nous a donné le monde

Regarde
Regarde encore avant de périr
Et gratte
Gratte pour mettre à jour ton charnier
Et n’oublie pas
Aujourd'hui tout est spectacle
Émerveillement
Souris à tous ses états
À tous ses délabrements de la condition humaine
Recouvert d’explosifs qui protègent et tuent

Demeurerait-il encore
Un reste d’amourette
Un souvenir torride
Reste une trace
Suivons-la avant qu'elle ne s’efface
Avec toutes les douceurs de la vie
Mon dieu c'est toi qui l'as voulu
Comme la limace laissant derrière elle
Un reste de bave
Du soleil et des années qui continueront sans nous

I won't let you down
Je ne vous laisserai pas tomber

Alors il se pourrait qu'un violon
Brillant dans le ciel d’octobre
Noir dans le noir sans explication
Changera le nuage rouge
En nuage d’amour
Ainsi soit-il
Let it be


Défi mots imposés
octobre-rouge-paix-amourette-délabrements-états-sourire
émerveillement-torride-explosifs-périr-douceurs

22 commentaires:

  1. Le ciel contient les possibles desseins...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Trait initial
      en ébauche
      aux desseins
      a-donnés...

      Supprimer
    2. Un trait d'union...
      Un pont aérien
      Main dans la main...
      Elle et lui

      Supprimer
  2. c'est incroyable ce que tu as réussi avec ce défi
    vraiment
    toi qui es aussi anarchiste dans la poétique que moi
    tu donnes un message très fort
    coup de coeur

    RépondreSupprimer
  3. Mes félicitations pour ce défi parfaitement relevé
    Superbe !

    RépondreSupprimer
  4. J'ai adoré ce poème... touchant
    La vie n'est pas toujours rose. Oui, laissez-nous vivre... L'avenir apparaît tellement sombre.

    J'ai l'occasion de te lire pour la première fois. Ce poème est magnifique fait de mots imposés, ce qui n'est pas facile. Bravo!

    Amitiés

    RépondreSupprimer
  5. Oui vraiment magnifique défi hautement relevé d'une main de maître avec des mots très forts et bien choisis : je dis bravo pour le message transmis : c'est l'homme qui a voulu tout ça et qui continue dans son erreur !
    Amitiés
    lucienne

    RépondreSupprimer
  6. Quelle force renversante dans tes mots pour ce message d'amour malgré le chaos, la mort et l'horreur.
    Comme si après l'explosion tout revenait à la paix enfin et que la sagesse pouvait l'emporter sur la folie meurtrière.
    Une superbe prière.
    J'aime beaucoup.
    Bisous

    RépondreSupprimer
  7. les mots imposés ont inspiré...
    du grandiose.. un défi très réussi, des vers qui interpellent..

    RépondreSupprimer
  8. Une prière, un espoir de voir un jour l'amour renaître des cendres de toute l'horreur meurtrière et guerrière du monde d'aujourd'hui!

    J'aimerais que ton poème aux mots hurlants d'intensité devienne une prophétie et que le monde redevienne ce qu'il aurait toujours du rester... un paradis

    superbe écrit

    RépondreSupprimer
  9. Tourterelleoctobre 10, 2014

    Une photo actuelle d'un monde actuel dans une poésie superbement agencée

    Amical Bonjour

    Tt...:)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci
      Poésie
      Bientôt midi
      Bon appétit...

      Supprimer
  10. crystale13 a voté

    RépondreSupprimer
  11. Patricia-LaTarzanneoctobre 10, 2014

    Bien ...!!!
    si l on en croit les écrits ... Dieu aurait usé
    du pêcher d orgueil en refusant de partager sa place
    avec un ange ... que l on nomma par la suite Satan ...
    alors si ce Dieu nous a crée à son image ... il ne faut
    pas s étonner .. de voir ce que le monde devient ...
    Par contre je reste convaincue que ce "Dieu" n est qu une
    belle invention de l homme parce qu il n arrivait pas à
    assumer ses propres (ou sales) erreurs ...

    Merci pour le partage
    Bonjour à vous et Bonne journée

    Patricia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous rentrez dans les ordres... Quand ? Pour abolir la sottise...

      Supprimer
  12. « Dieu ne change ce qui est en un peuple que quand celui-ci change ce qu’il y ‘a en lui-même »
    « Aide-toi, le ciel t’aidera »
    Et la première chose que certains doivent changer en eux-mêmes par eux-mêmes, c’est cette ignorance et cette faiblesse qu’ils cachent sous une vaine et fragile carapace d’arrogance, alors qu’ils sont incapables au point de toujours chercher un bouc émissaire pour leurs carences et leurs défaillances, le comble c’est qu’ ils ne se rendent même pas compte qu’ils se contredisent de manière ridicule en parlant de l’amour avec le langage de la haine. Délire quand tu nous tiens !
    Cordialement votre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nul n'est parfait mais il y a un minimum pour bien s'entendre...

      Quant au sourd je reste incompétent en sonotone
      Surtout l'automne
      Quant à nos vies ont-elles de l'importance
      Elles coulent au fond du temps
      Et bien que liquides
      Nos joies ne s'évaporent jamais
      Alors il faut les boire
      Pour ne pas mourir de soif et d'ignorance

      Supprimer
  13. Viendra- le temps où tu pigeras dieu

    Relis certains textes religieux et si tu as appris des prières étudies les , on y découvre les réponses chaque fois

    Mais je comprends ta colère, elle est saine

    Très beau poème

    Jojo

    RépondreSupprimer
  14. Tu as utilisé les mots d'Isabelle avec une efficacité incroyable pour diffuser ce message d'une grande intensité.

    Sublime !

    Bravo !

    Amitiés.

    RépondreSupprimer
  15. Le sujet abordé de cette manière je ne peux qu'apprécier, je découvre ton écriture avec plaisir car elle sort des sentiers battus.
    On peut traiter les sujets même imposés dans une direction personnelle et sur ce coup là je trouve ça très réussi. Au plaisir de te relire.

    RépondreSupprimer

Copyright numéro 00048772-1

Copyright numéro 00048772-1
Vous êtes sur un site où le contenu est protégé. Les illustrations et les dessins originaux des poèmes se trouvent sur mes autres blogs

Rechercher dans ce blog une archive poétique

Les dix archives les plus consultés ces 30 derniers jours !

A comme Amour Recueil 1

A comme Amour Recueil 2

A comme Amour Recueil 3

A comme Amour Recueil 4

A comme Amour Recueil 5

A comme Amour Recueil 6

A comme Amour recueil 7

A comme Amour recueil 8

A comme Amour Recueil 9

A comme Amour Recueil 10

A comme Amour Recueil 11

A comme Amour Recueil 12

Copyright numéro 00051199-1

Copyright numéro 00051199-1
Copyright numéro 00051199-1 « A comme Amour Recueils 1-2-3-4-5-6-7-8-9-10-11-12 »