« Une poésie n’est-elle pas le seul endroit au monde où deux âmes étrangères peuvent se croiser intimement. »
Bienvenue sur mon blog... Mon nom de domaine a été piraté ou autre effet papillon ! Mais le contenu est préservé... Je tiens à remercier et salue encore toutes les personnes qui naviguent sur mes pages par bonheur et sans se noyer !
Vous trouverez sur ce site tous mes mots « poétiques » :
- Des proses et ou poésies d'amours, loufoques, tristes, engagés, satiriques , d'amitiés et autres...
- Des chansons à l'état brut.
- Des citations personnelles.
- Des lettres ouvertes.
- Des bas et des hauts.
Tous les écrits et dessins sont de ma plume à l'exception de certains dessins notifiés en bas du texte. Cependant je peux oublier certains détails car je ne suis qu'un « entremetteur » de mots et d'images... Certaines de mes illustrations utilisent des photos lors de mes montages graphiques dont je n'ai pas d'informations sur les auteurs, je reste dans ce cas ouvert pour les indiquer, si vous les connaissez (Nota : en bas du blog ou du texte, il y a les liens concernant ceux que j'aime suivre).

Tous mes poèmes

Nombres de poèmes et de commentaires publiés dans le blog

Nombre total de pages vues

vendredi

L'isthme d'un cannibale

L'œil à travers mon chinois
S'écoule encore des repas heureux
12h30 toujours en vie
Même si les trous de balles
Sifflent des conneries au-delà des murs
Sous l'abat-jour en feuille de thé
Tatouée sur une pleine fleur
De la fast-food poésie
Sèche nos larmes d'automne

Sinon un si rien
Comme plat du jour
Et un Glofish glacé 
En désert pour condamner l'amer
Les marrons sont cuits
Les carottes aussi 

J'écoute The Sex Pistols 
God save the queen
Relançons la machine
Il ne manque pas de graisse 
Ni animale ni végétale
Les abattoirs se réjouissent
Les animaux à l'agonie
Et le chinois avec ses nouilles
Veut du bœuf à la place du chien

It's a cooler-looking chicken  
Sauvons le Français
Mon assiette est creuse 
Remplissons là d'amour
C'est un poulet à fière allure 
Il chante même après la défaite
En face de la salle des fêtes
C'est l'armistice
Où t'as mis mon dentifrice 
Pour nos dents usées de peu de victoire
À la sueur d'un si bémol
J'en ai plus 
Et je pue de la gueule
Comme le végétalien qui se l'ait enfilé
Entre deux mêlées carnivores
Dépensant que c'était du lait de coco

23H59 et des poussières
Les singes sont retournés en cage 
Et les souris dansent
Ma pisse d'âne à la scie trouille
Me brûle la gorge
Je coupe le son 
L'image m'a tué
Avant ma mort douce
Merci Grand-Père
Save our souls 
Let's do it



15 commentaires:

  1. j'aime ton humour glacial pour désamorcer les petits drames qui nous tuent
    dans ce monde en perdition
    bisou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est ce que je me disais à l'instant

      Supprimer
    2. Oui j'allais le dire, c'est à la vue de la date où tu l'avais écrit ...

      Supprimer
  2. Un humour unique et un sens de l'observation ciselé.
    Un plaisir de lecture

    RépondreSupprimer
  3. Valérie Naellenovembre 14, 2015

    Valérie Naelle a attribué +1 à ce post

    RépondreSupprimer
  4. tu vois tu es "incommentable"
    pourtant
    mais que dire
    see you

    RépondreSupprimer
  5. Lisons mais ne commentons donc pas !
    Tes mots ne nous mènent pas au trépas mais nous font emprunter des chemins inusités et c'est bien de vaciller en ta compagnie !

    RépondreSupprimer
  6. Pierre Jamesnovembre 29, 2015

    Etat d'âme le 11 novembre à 23H 59. A cet état de l'âme vînt s'ajouter celui de 23h59 le 13, save our souls ...
    pj

    RépondreSupprimer
  7. Tout cela est parfaitement exact et dadaistement résumé. J'ai relevé cependant une petite inexactitude:
    tous les singes ne sont pas retournés en cage donc je compte bien sur une denière révolte et cela bien avant la disparition des ours blancs.

    RépondreSupprimer
  8. prémonitoire,sans doute : il y a beau temps que les kalachnikovs pètent tous azimuts mais voilà, ce n’était pas à notre porte alors ça faisait moins de bruit. C’est comme si des morts en France nous remuaient plus que des morts en Syrie, en Indonésie ou même dans un pays voisin d’Europe. Allez savoir pourquoi, lorsque ça se passe en France le trouillomètre s’enclenche.

    And God save qui peut.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des vies sur le fil où plus personne agit sans arrière pensée... Même si le cœur parle en premier ! Hoping that the coming year would be more propitious...
      Merci

      Supprimer
  9. Rien d’autre à dire c’est à l’os ++++

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout ça pour ne pas l'avoir dans l'os il faut se méfier de tout même de ce que l'on a cru bon jusqu'ici... Hope that next year will be happier.
      Merci

      Supprimer

Copyright numéro 00048772-1

Copyright numéro 00048772-1
Vous êtes sur un site où le contenu est protégé. Les illustrations et les dessins originaux des poèmes se trouvent sur mes autres blogs

Rechercher dans ce blog une archive poétique

Les dix archives les plus consultés ces 30 derniers jours !

A comme Amour Recueil 1

A comme Amour Recueil 2

A comme Amour Recueil 3

A comme Amour Recueil 4

A comme Amour Recueil 5

A comme Amour Recueil 6

A comme Amour recueil 7

A comme Amour recueil 8

A comme Amour Recueil 9

A comme Amour Recueil 10

A comme Amour Recueil 11

A comme Amour Recueil 12

A comme Amour Recueil 13

Copyright numéro 00051199-1

Copyright numéro 00051199-1
Copyright numéro 00051199-1 « A comme Amour Recueils 1-2-3-4-5-6-7-8-9-10-11-12 »