Bienvenue sur mon blog ! Je tiens à remercier et salue encore toutes les personnes qui naviguent sur mes pages par bonheur et sans se noyer...

Vous trouverez sur ce blog toutes mes humeurs poétiques ; de la poésie plus ou moins libre selon l'envie du moment.

« Une poésie n’est-elle pas le seul endroit au monde où deux âmes étrangères peuvent se croiser intimement. »

Si vous souhaitez lire l’essentiel, cliquez sur l’onglet recueils libres « A comme Amour » 2009-2018.

Les écrits et les illustrations numériques sont de ma plume. Certaines de mes illustrations utilisent des photos lors de mes montages graphiques dont j’ignore les auteurs ; je reste dans ce cas ouvert pour les indiquer. En bas du blog, il y a les liens concernant ceux que j'aime suivre.

Tous mes poèmes

Nombres de poèmes et de commentaires publiés dans le blog

Nombre total de pages vues

samedi

Un deux trois

Elles se sont fait la belle
En pleine nuit
Trois gazelles
Ont fui l'auberge espagnole
L'Algeco gris des jours anciens
À l'étendard
Bleu
Blanc
Rouge
La peau libérée de tous bagages
Une longue marche
Le regard éperdu
Un jeu de rôle
Côté ouvert de la frontière
Ajoute un plus
À l'innocence du spectateur
Un héros du contreseing

Quelques mois s'écoulent
Le long des routes
Et des sous-bois
L'avocat a mûri
Le jugement dernier est malade
Son absence est la clé de sol
Pour la belle échappée symphonique
Vive la république
À l'encombrement du palais
Et de ses coursives
À la saveur de l'huile d'olive
Pressée à froid
Peu importe
L'été est là

Elles sont toutes de retour
L'une sandale à talon
Avec tour de cheville en cuir
Pailleté d'ores et déjà
Un avenir chez Casino
Au rayon cosmétique
Une autre sandale noire
En cuir végan façon python
Semelle souple
En liège de Provence
Exposée à Pampelonne
Serveuse de liqueur aphrodisiaque
Pour Russes en mal d'exotisme
Et Libanais en manque de canons tendres
La dernière
Escarpin en cuir lisse
Rouge avec volant sur l'arrière
En cavale devant une compagnie
De gendarmes de Saint-Tropez
Pour excès de vitesse
Délit de fuite
Et outrage à agent
Sous l'emprise de stupéfiants

Ode à la bohème
Dans l'air du temps
Trois migrantes que j'aime
Trois robes imprimées à fleurs
Longues et fluides
Aux tombés plissés et évasés
M'ont réveillé les sens

Quand les gazelles auront des flingues
Je serai leur cible

Le grand prix de France
Sous quelques nuages
Un week-end qui m'interpelle
Avant la braise de Lundi




18 commentaires:

  1. Réponses
    1. marinette... Sandale et sans papier
      ça use ça use les doigts de pieds
      ça use les juges et les préfets
      Alimente la presse
      Le politiquement imparfait
      Les centres d'accueils
      Et l'utopiste de service...
      Voilà l'écureuil
      Volant une déesse
      De c?ur qui se dévisse
      Le tout n'est-il pas de rester dans l'ombre
      Pour aider la cavale de la liberté
      Tant recherchée
      Par un monde en péril et sombre...
      Bon la vie est une saloperie
      Que tu choppes une seule fois
      Alors profitons
      Et sortons ce soir le tire bouchon

      Supprimer
    2. "Quand les gazelles auront des flingues, je serai leur cible" Même si l'on est pas sorti de l'auberge rien que d'imaginer vos gazelles, la réalité prend tout à coup de belles couleurs. Merci et merci pour Luna From Soyuz!

      Supprimer
    3. la couleur efface les ombres

      Supprimer
  2. Anneh Cerolajuin 23, 2018

    a attribué +1 : Un deux trois

    RépondreSupprimer
  3. C’est très beau , vivons tant que nous le pouvons encore ...bravo James !

    RépondreSupprimer
  4. Pina Spitalerijuin 24, 2018

    a attribué +1 : Un deux trois

    RépondreSupprimer
  5. Nini Macaloojuin 24, 2018

    a attribué +1 : Un deux trois

    RépondreSupprimer
  6. Mado CHRISTOPHEjuin 24, 2018

    a attribué +1 : Un deux trois

    RépondreSupprimer
  7. feuille_au_ventjuin 24, 2018

    Très beau, elles ressemblent à des hirondelles qui passent au-dessus de nous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Feuille au vent...
      Elles passent actualité d'un jour
      Oublie
      Un passage
      Et la vie reprend
      La vraie vie
      Avec les hauts et les débats
      L'amour la haine
      Une valise
      Une rencontre
      La vie reprend
      Ici ou ailleurs
      Des cordons ombilicaux
      Qui malgré la rupture
      Restent fusionnés
      Inconsciemment

      Supprimer
  8. Christophe Despouyjuin 24, 2018

    a attribué +1 : Un deux trois

    RépondreSupprimer
  9. Alessandra Biscardijuin 24, 2018

    a attribué +1 : Un deux trois

    RépondreSupprimer
  10. Alexiennejuin 30, 2018

    Savoureux
    L'art du détail qui tue, j'aime

    Bravo James Px

    RépondreSupprimer
  11. sid arduinnajuillet 19, 2018

    alors ça j'adore! entre le charmeur des gondoles (de supermarché) ou la drague à la vénitienne derrière des lunettes noires, un air à être méditerranéenne !

    RépondreSupprimer
  12. J'adore ! je suis à court d'arguments (lol) mais j'adore !
    Cordialement
    Dominique.

    RépondreSupprimer

Copyright numéro 00048772-1

Copyright numéro 00048772-1
Vous êtes sur un site où le contenu est protégé. Les illustrations et les dessins originaux des poèmes se trouvent sur mes autres blogs

Les dix archives les plus consultés ces 30 derniers jours !

A comme Amour Recueil 1

A comme Amour Recueil 2

A comme Amour Recueil 3

A comme Amour Recueil 4

A comme Amour Recueil 5

A comme Amour Recueil 6

A comme Amour recueil 7

A comme Amour recueil 8

A comme Amour Recueil 9

A comme Amour Recueil 10

A comme Amour Recueil 11

A comme Amour Recueil 12

A comme Amour Recueil 13

A comme Amour Recueil 14

A comme Amour Recueil 15

Copyright numéro 00051199-1

Copyright numéro 00051199-1
Copyright numéro 00051199-1 « A comme Amour Recueils 1-2-3-4-5-6-7-8-9-10-11-12-13-14-15»