Bienvenue sur mon blog ! Je tiens à remercier et salue encore toutes les personnes qui naviguent sur mes pages par bonheur et sans se noyer...

Vous trouverez sur ce blog toutes mes humeurs poétiques ; de la poésie plus ou moins libre selon l'envie du moment.

« Une poésie n’est-elle pas le seul endroit au monde où deux âmes étrangères peuvent se croiser intimement. »

Si vous souhaitez lire l’essentiel, cliquez sur l’onglet recueils libres « A comme Amour » 2009-2018.

Les écrits et les illustrations numériques sont de ma plume. Certaines de mes illustrations utilisent des photos lors de mes montages graphiques dont j’ignore les auteurs ; je reste dans ce cas ouvert pour les indiquer. En bas du blog, il y a les liens concernant ceux que j'aime suivre.

Tous mes poèmes

Nombres de poèmes et de commentaires publiés dans le blog

Nombre total de pages vues

samedi

Vérité alternative

Je suis au bord du lac des songes
Des parasites en tous genres
Du fiste analogique
De la partouze gastronomique
Aux frontières translucides
Du rouge du blanc
Un fond une croix
Une histoire de proportion
Aucun malade
Aucune infirmière
Des sauterelles des banquières
S'excitent avec la toile de jute
D'un sac de terreaux

De la perche noire au brochet
Le bouchon reste à flot
Autour du billot central
Des bobards des canulars
L'intellectuel cherche le politique
Et le mortel des communs
Trouve une vérité alternative
Sous le pont de l'impossible
Où le pécheur relève son filet
Jamais assez plein de truite argentée
Pour draguer les écrevisses

À l'embouchure du port
Abigaëlle a vu un crocodile
Manger un col vert
Un chanoine pointeur
À cheval sur un cygne noir
Compter les plumes digérées
Par le sac à main Hermès
De Madame et consœurs
Encore une vérité alternative
Ou une contre vérité

Derrière une statue d'or
Une gueule de siamois
Sur un Donald en béton ciré
Becque une paire de couilles
Entre la Russie et la Crimée
Un repenti violeur de maïs transgénique
Aucun avis de recherche
Juste un vieux Éminence
Joue des castagnettes sur son tatami
Et déclare
Non je n'ai jamais trempé
Mon biscuit dans du ketchup
Ni mon ecclésiastique
Dans de l'huile bouillante

Et les souris dansent
Coupe du monde
Entre mer noire
Et vente aux enchères
Pétrole Hahn dribble gazoduc
Quelles différences
Entre un sac vide
Et un sac avide
Aucunes aux yeux des morts

Les atomes invisibles de l'air
Épousent cette poésie de merde
Et vous qui épousez-vous
Ne dites rien
Ma langue restera suspendue
Au jardin qui me sert à être moi-même
Et mon ouïe à l'opéra
Verdi me propose Nabucco
Putain heureuse
Ce soir
La beauté m'inspire encore






9 commentaires:

  1. Oups ... heureusement que Verdi sauve la mise sinon je pleure sur ton poème qui hélas est beau et plein de vérités... merci James

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au vu du spectacle la mise en scène et costumes relèvent les passages sibyllins et va, pensiero te réveille...
      Va, pensée, sur tes ailes dorées ;
      Va, pose-toi sur les pentes, sur les collines,
      Où embaument, tièdes et suaves,
      Les douces brises du sol natal !

      Salue les rives du Jourdain,
      Les tours abattues de Sion ...
      Oh ma patrie si belle et perdue !
      Ô souvenir si cher et funeste !

      Harpe d'or des devins fatidiques,
      Pourquoi, muette, pends-tu au saule ?
      Rallume les souvenirs dans le cœur,
      Parle-nous du temps passé !

      Semblable au destin de Solime2
      Joue le son d'une cruelle lamentation
      Ou bien que le Seigneur t'inspire une harmonie
      Qui nous donne le courage de supporter nos souffrances !

      Supprimer
    2. Merveilleux et là je pleure vraiment...
      Merci pour ce moment de partage ...

      Supprimer
  2. J'adore merci pour ces mots...
    Je ne suis jamais allée à l'opéra, j'adorerai voir aida...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Estaile... c'est ça la liberté
      Être libre
      C'est d'avoir l'esprit de décision
      Pour analyser entre mille autres les fake news
      Où en français de mon point de vu
      La vérité alternative
      Qui dit vrai ou faux à partir de temps pour qui envers qui...
      Le coeur des esclaves
      Quand la beauté te dépasse
      La poésie trépasse
      Le temps d'une coupe de champagne
      et quelques amuses gueules
      sans gluten
      Les mots se sont glissés dans mes poches

      Supprimer
  3. paule duboisjuin 10, 2018

    a attribué +1 : Vérité alternative

    RépondreSupprimer
  4. lea weilerjuin 10, 2018

    a attribué +1 : Vérité alternative

    RépondreSupprimer
  5. Mado CHRISTOPHEjuin 10, 2018

    a attribué +1 : Vérité alternative

    RépondreSupprimer
  6. Nini Macaloojuin 14, 2018

    a attribué +1 : Vérité alternative

    RépondreSupprimer

Copyright numéro 00048772-1

Copyright numéro 00048772-1
Vous êtes sur un site où le contenu est protégé. Les illustrations et les dessins originaux des poèmes se trouvent sur mes autres blogs

Les dix archives les plus consultés ces 30 derniers jours !

A comme Amour Recueil 1

A comme Amour Recueil 2

A comme Amour Recueil 3

A comme Amour Recueil 4

A comme Amour Recueil 5

A comme Amour Recueil 6

A comme Amour recueil 7

A comme Amour recueil 8

A comme Amour Recueil 9

A comme Amour Recueil 10

A comme Amour Recueil 11

A comme Amour Recueil 12

A comme Amour Recueil 13

A comme Amour Recueil 14

A comme Amour Recueil 15

Copyright numéro 00051199-1

Copyright numéro 00051199-1
Copyright numéro 00051199-1 « A comme Amour Recueils 1-2-3-4-5-6-7-8-9-10-11-12-13-14-15»