« Une poésie n’est-elle pas le seul endroit au monde où deux âmes étrangères peuvent se croiser intimement. »
Bienvenue sur mon blog... Mon nom de domaine a été piraté ou autre effet papillon ! Mais le contenu est préservé... Je tiens à remercier et salue encore toutes les personnes qui naviguent sur mes pages par bonheur et sans se noyer !
Vous trouverez sur ce site tous mes mots « poétiques » :
- Des proses et ou poésies d'amours, loufoques, tristes, engagés, satiriques , d'amitiés et autres...
- Des chansons à l'état brut.
- Des citations personnelles.
- Des lettres ouvertes.
- Des bas et des hauts.
Tous les écrits et dessins sont de ma plume à l'exception de certains dessins notifiés en bas du texte. Cependant je peux oublier certains détails car je ne suis qu'un « entremetteur » de mots et d'images... Certaines de mes illustrations utilisent des photos lors de mes montages graphiques dont je n'ai pas d'informations sur les auteurs, je reste dans ce cas ouvert pour les indiquer, si vous les connaissez (Nota : en bas du blog ou du texte, il y a les liens concernant ceux que j'aime suivre).

Tous mes poèmes

Nombres de poèmes et de commentaires publiés dans le blog

Nombre total de pages vues

jeudi

La clé

Entre le plaisir de l’un
Et le plaisir de l'autre
Il n’y a pas plus épais qu’un recueil
Quelques feuilles d'encre folle
Encore
Faut-il savoir souffler entre les vers
Pour saisir l'insaisissable
À la première envolée
Entreprendre le geste
Pour exfolier le passé
Cueillir deux iris pour apprendre
À fleurir l'avenir
 S'apprivoiser dans une flaque
Pour ne pas sombrer dans l'amnésie

L'amour est une violence
Une arme qu'il faut aiguiser
Pour solidifier sa force
Enraciner l'accord
Nourrir la paix
L'amour est un savant mélange
De silence et de lumière
C’est comme une grande pièce nue
Avec un filament sans abat-jour
L’éclairage est parfois violent
Les ombres agressives
Faut-il le craindre
Fuir par une porte
Celle du paradis
Celle de l’enfer
Celle de l’oubli
Laquelle

Chacun est libre
D'esprit et de corps
Rien ne se consume par hasard
Le hasard est une conséquence
D'une porte mal entretenue
Où la charnière grince
À chaque courant d'air
Où l'absence envenime
La serrure de la liberté

L'amour est une clé

Et il y a des clés
Qui n’appartiendront jamais aux vainqueurs
Et des victoires
Qui n’appartiennent qu’aux vaincus


14 commentaires:

  1. perlenoiremai 22, 2014

    Et il y a des clés
    Qui n’appartiendront jamais aux vainqueurs
    Et des victoires
    Qui n’appartiennent qu’aux vaincus
    j'aime la fin
    Bel écrit
    Merci poète
    Amitié
    A

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La fin et les moyens offrent un horizon

      Supprimer
  2. ZESTEDZ1mai 22, 2014

    Entre le plaisir de l’un
    Et le plaisir de l'autre
    Il n’y a pas plus épais qu’un recueil
    Quelques feuilles d'encre folle

    De toute beauté!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui en relisant
      on se surprend
      et tant que je me surprendrai
      j'écrirai

      Supprimer
  3. MaxDulacmai 22, 2014

    La clé des champs

    RépondreSupprimer
  4. daliaeceteramai 22, 2014

    Il n'y a que de vieilles serrures...
    Elles grincent toutes du dentier et couinent de l'entre jambe.
    Je ne parle pas des mâles
    C'est le zoo
    Et plus c'est simple plus on complique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. à mon avis l'el canto de la Luce va t'envoyer en Sibérie
      t'épancher sur le permafrost
      bonne pour la cryogénie...
      et si je relisais Goethe et son fameux Faust

      Supprimer
  5. Et il y a des clés
    Qui n’appartiendront jamais aux vainqueurs
    Et des victoires
    Qui n’appartiennent qu’aux vaincus

    une poésie sans clé,
    et qui pourtant ouvre des portes...

    merci JamesPx,

    Lynda

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faut-il ne pas avoir peur des portes sans issues

      Supprimer
  6. Merci James Px. pour ce beau poème : l'amour est une défaite somptueuse qui fait fondre toutes les armes.
    Cordialement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jacou... L'amour est une arme avec des larmes qui tranchent parfois la chose... Comme elle peut défendre et les sécher...

      Supprimer
  7. margotonmai 23, 2014

    et les ceintures de chastity

    RépondreSupprimer
  8. Ôooh ! génial la conclusion le reste est excellent aussi, bises tendre

    RépondreSupprimer

Copyright numéro 00048772-1

Copyright numéro 00048772-1
Vous êtes sur un site où le contenu est protégé. Les illustrations et les dessins originaux des poèmes se trouvent sur mes autres blogs

Rechercher dans ce blog une archive poétique

Les dix archives les plus consultés ces 30 derniers jours !

A comme Amour Recueil 1

A comme Amour Recueil 2

A comme Amour Recueil 3

A comme Amour Recueil 4

A comme Amour Recueil 5

A comme Amour Recueil 6

A comme Amour recueil 7

A comme Amour recueil 8

A comme Amour Recueil 9

A comme Amour Recueil 10

A comme Amour Recueil 11

A comme Amour Recueil 12

Copyright numéro 00051199-1

Copyright numéro 00051199-1
Copyright numéro 00051199-1 « A comme Amour Recueils 1-2-3-4-5-6-7-8-9-10-11-12 »