« Une poésie n’est-elle pas le seul endroit au monde où deux âmes étrangères peuvent se croiser intimement. »
Bienvenue sur mon blog... Mon nom de domaine a été piraté ou autre effet papillon ! Mais le contenu est préservé... Je tiens à remercier et salue encore toutes les personnes qui naviguent sur mes pages par bonheur et sans se noyer !
Vous trouverez sur ce site tous mes mots « poétiques » :
- Des proses et ou poésies d'amours, loufoques, tristes, engagés, satiriques , d'amitiés et autres...
- Des chansons à l'état brut.
- Des citations personnelles.
- Des lettres ouvertes.
- Des bas et des hauts.
Tous les écrits et dessins sont de ma plume à l'exception de certains dessins notifiés en bas du texte. Cependant je peux oublier certains détails car je ne suis qu'un « entremetteur » de mots et d'images... Certaines de mes illustrations utilisent des photos lors de mes montages graphiques dont je n'ai pas d'informations sur les auteurs, je reste dans ce cas ouvert pour les indiquer, si vous les connaissez (Nota : en bas du blog ou du texte, il y a les liens concernant ceux que j'aime suivre).

Tous mes poèmes

Nombres de poèmes et de commentaires publiés dans le blog

Nombre total de pages vues

lundi

L'imagination « combleuse » de vide

Toi douce et seule
Ta présence dessine
L'éther de la beauté
Aussi étrange que les anges
Planant au-dessus des nuages
Dansant dans les bleus
Les plus profonds
Tu es comme un rêve

Il me faut ton odeur
Ne pas empoisonner
L'auréole de parfum
Qui entache ton port
Mon sang d'encre tremble
Sous le sein de tes caresses
Imprègne ma toile
Je sors du cadre

Il me faut ton regard
Ne pas être aveugle
Ta curiosité est un khôl
Dont on ne se sépare pas
Mon art se farde
Dans le trouble de tes yeux
Vers un voyage solaire
Je me brûle les ailes

Il me faut ton souffle
Ne pas étouffer
Tes lèvres passerelles
A la musique de l'air
Qui sifflent à mes poumons
Le mot passion
Ma chair de poule s'affine
Dans le ventre de ton ventre

Moi perdu et solitaire
La lumière du jour me lèche 

Pour te voir prendre forme

Toi aussi étrange que le paradis
Mes yeux se sont ouverts
Mes mains te délassent le cou
Et mon cœur enlace ton âme



36 commentaires:

  1. L'imagination la reine des facultés selon Poe et Baudelaire. Ils ne se trompent pas. Que serions-nous sans elle ? Nous lui devons tout. Tout c'est-à-dire le meilleur...et le pire. Mais le poète sait ce qu'il faut saisir et ce dont il vaut mieux se détourner. Il fait le tri et restitue le nec plus ultra dans ses compositions.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne vois rien au-delà suis-je trop petit... ...
      Nous sommes près de nous réveiller quand nous rêvons que nous rêvons. Poe

      Supprimer
    2. Complément... Nous sommes près de nous réveiller quand nous rêvons que nous rêvons. Poe

      Supprimer
  2. L'imagination... Comme un aimant... Et le poème a pris forme... en évoquant l'essence des sens

    +v James pour ce bel écrit

    (et la musique est "top" en accompagnement)

    Amitiés

    Christine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L’imagination est ce qui tend à devenir réel
      Selon un Breton...

      Supprimer
  3. Monsieur Px vous devriez continuer de rêver car votre liqueur me comble la soupente

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. J'aime les toits à deux pans...
      Une ligne de partage au faîtage du cœur.

      Supprimer
  4. Tout simplement magnifique ! Il y a une montée en intensité tout au long de ton poème, qui fini en explosion de sensualité et d'amour. C'est très beau.

    RépondreSupprimer
  5. Bravo!!!
    On le vit...

    Merci.

    Lynda

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si on le vit
      c'est aussi ça
      la vie
      un monde de sens
      bénit par l'amour

      Supprimer
  6. Daliaeceteraoctobre 09, 2013

    Je lis ce poème
    Et moi distraite à ma fenêtre
    Je le relis et n’ose parler
    A quoi je pense
    A rien peut-être
    Je regarde les vaches paître
    Et la rivière s’écouler

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui la vie facile
      Dans le blé du jour
      Sur une nuit delours

      Supprimer
  7. Il me faut ton odeur...
    Il me faut ton regard...
    Il me faut ton souffle...
    ...
    C'est très beau et fort...avec cette superbe musique j'adore
    Merci James
    belle soirée a toi

    RépondreSupprimer
  8. J'aime, merci James et belle soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Blagounette...
      La véritable amitié commence
      quand les commentaires
      ne pèsent plus

      Supprimer
    2. Galatea belgaoctobre 14, 2013

      oui...
      ah, le poème est une valse qui fait danser l'âme
      au diable les accents

      Supprimer
  9. blondinetteoctobre 21, 2013

    De toute beauté!!! +V
    Merci pour ce bel écrit
    BISOUS ♥ *´¨)
    ¸. •´¸.♥ •´¨) ♥¸. •*¨)AMITIÉ(¸.♥ •´* •.¸
    (¸.♥ •´ (¸.♥ •´ (¸.♥ •*´¯`(¸.♥ •*´¯`*♥•BLondinette•*♥ ♥ ♥.¸.•´♥

    RépondreSupprimer
  10. Tes mots toujours conjuguent élégamment des notes aux nuances subtiles, flottent dans l'air.....
    Amitiés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Conjuguer le futur ou l'imparfait
      c'est mieux que le conditionnel

      Supprimer
  11. Ah ben dis donc j'allais écrire un commentaire sur ton écrit précédent pour lequel j'ai adoré la musique et pouf tu l'as effacé tamis en tout cas celui est tout autant profondément ancré dans des ressentis que Ô combien je comprends...
    S'il n'y avait pas le titre j'aurais dis que tu avais trouvé ton grand amour et qu'elle semblait si merveilleusement te combler, simplement mais avec beaucoup de ce tout qui fait qu'il existe un lien un peu magique celui de l'amour véritable enfin bref merci pour le partage et bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les textes vont et viennent
      Comme la musique et les sentiments
      L'amour et les saisons...

      Supprimer
  12. Chevalier Liqueuroctobre 22, 2013

    ouiiiiiiiiiiiiiiiii!!!!

    J'adore

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Entre le rhum
      Et les femmes
      Le cœur voyage et la balance pèse
      Ivre est le mot qui nous met à l'aise

      Supprimer
  13. sensations imaginaire et poésie
    très belles images et style que j'aime
    Amicalement
    Ferhat

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Imagination comme veilleuse lorsque la réalité fuit dans le noir...

      Supprimer
  14. L'imaginaire quelle magnifique façon d'être heureux !

    Merci

    Bises

    RépondreSupprimer
  15. Le rêve et l'imaginaire permettent de rendre supportable la vie

    Très bel écrit

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toutes les peines du monde sont bonnes à écouter pour mieux y répondre...

      Supprimer
  16. L'imaginaire dessine les contours de l'amour, du rêve et de la douceur.
    J'aime beaucoup cette atmosphère tendre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'imagination vient d'un lâcher prise comme l'amour lorsqu'il est sincère

      Supprimer
  17. Un refuge quand tout paraît vain...

    J'aime cette façon de le dire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'ermite a toujours des ami(e)s même les plus microscopiques et quelques vers à distiller dans la tourbe de ses terres...

      Supprimer

Copyright numéro 00048772-1

Copyright numéro 00048772-1
Vous êtes sur un site où le contenu est protégé. Les illustrations et les dessins originaux des poèmes se trouvent sur mes autres blogs

Rechercher dans ce blog une archive poétique

Les dix archives les plus consultés ces 30 derniers jours !

A comme Amour Recueil 1

A comme Amour Recueil 2

A comme Amour Recueil 3

A comme Amour Recueil 4

A comme Amour Recueil 5

A comme Amour Recueil 6

A comme Amour recueil 7

A comme Amour recueil 8

A comme Amour Recueil 9

A comme Amour Recueil 10

A comme Amour Recueil 11

A comme Amour Recueil 12

A comme Amour Recueil 13

Copyright numéro 00051199-1

Copyright numéro 00051199-1
Copyright numéro 00051199-1 « A comme Amour Recueils 1-2-3-4-5-6-7-8-9-10-11-12 »