« Une poésie n’est-elle pas le seul endroit au monde où deux âmes étrangères peuvent se croiser intimement. »
Bienvenue sur mon blog... Mon nom de domaine a été piraté ou autre effet papillon ! Mais le contenu est préservé... Je tiens à remercier et salue encore toutes les personnes qui naviguent sur mes pages par bonheur et sans se noyer !
Vous trouverez sur ce site tous mes mots « poétiques » :
- Des proses et ou poésies d'amours, loufoques, tristes, engagés, satiriques , d'amitiés et autres...
- Des chansons à l'état brut.
- Des citations personnelles.
- Des lettres ouvertes.
- Des bas et des hauts.
Tous les écrits et dessins sont de ma plume à l'exception de certains dessins notifiés en bas du texte. Cependant je peux oublier certains détails car je ne suis qu'un « entremetteur » de mots et d'images... Certaines de mes illustrations utilisent des photos lors de mes montages graphiques dont je n'ai pas d'informations sur les auteurs, je reste dans ce cas ouvert pour les indiquer, si vous les connaissez (Nota : en bas du blog ou du texte, il y a les liens concernant ceux que j'aime suivre).

Tous mes poèmes

Nombres de poèmes et de commentaires publiés dans le blog

Nombre total de pages vues

mercredi

Héméra

Je repousse la limite de ma prison
Comme ce modulateur
D’espace-lumière
Bleuit l’épiderme chagrin
De ma chaumière
Nécessité d’être lié par ce tison

L’onirique cercle sanguin de ma raison
Est le lien absolu
De cette année-lumière
Le berceau grandiose
Et bleu de ma costumière
De ce nid de baiser soumis à nos poisons

Dans l’encre violette
De ses douces lèvres
J’aperçois mon corps à bout de souffle
Et la fièvre
De cet amour sans défaut
Brûler ce poème

Dans nos pas en cadence
Trottent dans l’horloge
Toutes les aiguilles de mes vers
Et d’éloges
Sur mes rêves se couche
Celle que j’aime


33 commentaires:

  1. A l'expansion de ta pensée... tous ces rêves et toujours le verbe aimer...
    c'est vrai que c'est beau
    amitiés

    Christine

    RépondreSupprimer
  2. galateabelgajuillet 31, 2013

    forme classique et langage presque contemporain et un mélange d'images absolument modernes....

    un jour que j'aime....



    galatea

    RépondreSupprimer
  3. Alors, je ne peux que te souhaiter de doux rêves en compagnie de l'aimée.
    De beaux vers et de belles rimes.
    Merci pour ce partage.
    Amitiè.
    Marie-France.

    RépondreSupprimer
  4. C'est splendide ! Un grand sens poétique. De très heureux vers harmonieux et profonds.
    " L’onirique cercle sanguin de ma raison ","De ce nid de baiser soumis à nos poisons " je suis presque jalouse de ne pas avoir trouvé ça moi-même. Chapeau bas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour le chapeau cela m'évitera de prendre un coup fatal sur le sommet du crâne...

      Supprimer
  5. J'aime le surréalisme de ta poésie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aujourd'hui la réalité dépasse souvent le réel...

      Supprimer
  6. oui, un très beau partage au son du tic tac

    Merci, Eden

    RépondreSupprimer
  7. "nos pas en cadence trottent dans l'horloge"
    un beau voyage, ici

    RépondreSupprimer
  8. Et sur mes rêves se couche celle que j'aime : jolie chute (de reins ! LOL)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chute libre sans filet
      où juste un filin d'acier
      une poulie
      et ma tyrolienne fume

      Supprimer
  9. DaliaEceteraaoût 31, 2013

    L’onirique cercle sanguin de ma raison,
    De ce nid de baiser soumis à nos poisons.



    Deux vers sublimes !

    RépondreSupprimer
  10. J'aime, merci James

    RépondreSupprimer
  11. Sur mes rêves se couche
    Celle que j’aime
    MAGNIFIQUE POÈME...LA MUSIQUE AUSSI
    ON EST TRANSPORTE...
    Merci James
    Bon dimanche

    RépondreSupprimer
  12. mesange-pelerinejuin 08, 2014

    Puissant !

    J'aime ce passage central :

    "L’onirique cercle sanguin de ma raison
    Est le lien absolu
    De cette année-lumière"

    Et la chute est splendide et si bien amenée.

    Merci, au plaisir

    RépondreSupprimer
  13. doucevaguejuin 08, 2014

    les rêves te tiennent James et tu n'es pas encore à bout de souffle :-)

    amitiés

    Christine

    RépondreSupprimer
  14. Une note de sensualité sanguine dans ce souffle de l'amour et un rapport quasi charnel avec l'écriture...
    Je le mets dans mes tablettes.
    Bien bonne journée monsieur James!

    RépondreSupprimer
  15. Perlenoirejuin 08, 2014

    Super beau

    merci James du partage
    Douce soirée
    Amitié
    A

    RépondreSupprimer
  16. vraiment très beau poème

    l'amour transporte ta plume au delà de des rêves

    merci de nous faire partager un si beau moment de lecture

    bonne soirée

    bises
    amitiés

    RépondreSupprimer
  17. johnykerberjuin 09, 2014

    un petit salut
    je ne commente plus guère !!

    RépondreSupprimer
  18. Des photos ces vers ! Oui je l'aime beaucoup celui là ! Merci de ce partage mythologique.

    Dans l’encre violette
    De ses douces lèvres
    J’aperçois mon corps à bout de souffle
    Et la fièvre
    De cet amour sans défaut
    Brûler ce poème

    Mes amitiés

    James

    RépondreSupprimer
  19. galatea belgajuin 09, 2014

    Un nom archaïque pour un amour nouvelle "vague ".
    J'aime ce mélange, inspiré, entre mythologie et sentiment qui passe entre les fibres sentimentales aériennes...
    Dans mes préférés , ailleurs!

    gala

    RépondreSupprimer
  20. Patricia-LaTarzannejuin 09, 2014

    ツ ¯°•º¤◆¤º°¯ ツ ¯°º¤◆¤º•°¯ ツ¯°•º¤◆¤º°¯ ツ ¯°º¤◆¤º•°¯ ツ

    Il y a des phrases qui marquent et celle ci en fait partie ...
    "Dans l’encre violette
    De ses douces lèvres
    J’aperçois mon corps à bout de souffle"

    Merci pour la réédition

    B㋡nj㋡ur à vous et belle Journée

    Patricia

    ツ ¯°•º¤◆¤º°¯ ツ ¯°º¤◆¤º•°¯ ツ¯°•º¤◆¤º°¯ ツ ¯°º¤◆¤º•°¯ ツ

    RépondreSupprimer
  21. gerarddu24juin 09, 2014

    Un trés beau partage de tendresse James.

    Belle journée à toi.

    Bien amicalement.

    Gérard.

    RépondreSupprimer
  22. Ilizia Chaimjuin 09, 2014

    Si bien décrit pour cette déesse.
    Que l'amour dans ce poème puisse briller fort et en tout temps.

    sincèrement,

    RépondreSupprimer
  23. Mon Juin

    J’aime ce mois de juin
    Plein d’orages et de nuages
    De feuillages volants
    Et soudain
    Un éclaircissement
    Un balcon de rayon éblouissant
    Je vois je sens j’entends
    Je prends un air de rien
    Une lumière en brin
    Un cri de soleil en déroute
    Je marche le long de moi
    Je marche et je reviens
    Le vent me souffle un peu
    Le cou
    J’égoutte
    Quatre fleurs éperdues ont perdu
    Leurs pétales
    Tiens une goutte
    La grosse nuée grise arrive
    Comme un train à vapeur
    Je happe à la dérive
    Le chaud de cette goutte
    Dans ma bouche
    Je goûte
    Je tends les mains
    Puis l’averse s’écroule
    Alors je rentre vite
    Derrière la vitre
    Et je vois s’écouler
    Les larmes de ce jour
    Sur mes carreaux buées
    Et j’écoute
    Le vent
    Le tonnerre
    Le rien

    Que j’aime ce juin-là
    Soleil et pluie
    Pluie et vent
    Et nostalgie

    J’adore.

    RépondreSupprimer

Copyright numéro 00048772-1

Copyright numéro 00048772-1
Vous êtes sur un site où le contenu est protégé. Les illustrations et les dessins originaux des poèmes se trouvent sur mes autres blogs

Rechercher dans ce blog une archive poétique

Les dix archives les plus consultés ces 30 derniers jours !

A comme Amour Recueil 1

A comme Amour Recueil 2

A comme Amour Recueil 3

A comme Amour Recueil 4

A comme Amour Recueil 5

A comme Amour Recueil 6

A comme Amour recueil 7

A comme Amour recueil 8

A comme Amour Recueil 9

A comme Amour Recueil 10

A comme Amour Recueil 11

A comme Amour Recueil 12

A comme Amour Recueil 13

Copyright numéro 00051199-1

Copyright numéro 00051199-1
Copyright numéro 00051199-1 « A comme Amour Recueils 1-2-3-4-5-6-7-8-9-10-11-12 »