« Une poésie n’est-elle pas le seul endroit au monde où deux âmes étrangères peuvent se croiser intimement. »
Bienvenue sur mon blog... Mon nom de domaine a été piraté ou autre effet papillon ! Mais le contenu est préservé... Je tiens à remercier et salue encore toutes les personnes qui naviguent sur mes pages par bonheur et sans se noyer !
Vous trouverez sur ce site tous mes mots « poétiques » :
- Des proses et ou poésies d'amours, loufoques, tristes, engagés, satiriques , d'amitiés et autres...
- Des chansons à l'état brut.
- Des citations personnelles.
- Des lettres ouvertes.
- Des bas et des hauts.
Tous les écrits et dessins sont de ma plume à l'exception de certains dessins notifiés en bas du texte. Cependant je peux oublier certains détails car je ne suis qu'un « entremetteur » de mots et d'images... Certaines de mes illustrations utilisent des photos lors de mes montages graphiques dont je n'ai pas d'informations sur les auteurs, je reste dans ce cas ouvert pour les indiquer, si vous les connaissez (Nota : en bas du blog ou du texte, il y a les liens concernant ceux que j'aime suivre).

Tous mes poèmes

Nombres de poèmes et de commentaires publiés dans le blog

Nombre total de pages vues

vendredi

Il y a des jours après la nuit

Il y a des jours
Qui ne devraient pas se vivre
La vie
Je viens de l’apprendre
Dans l’abyssale stupeur
Où coagule une atmosphère cruelle
Qui englouti sans prévenir
Corps et âmes

Coincées dans une brume
Glaciale d’outre-tombe
Il se murmure sans crier
Des plaintes d'animaux sauvages
Où rodent l'horreur
La désolation
L'impuissance

Chercherions-nous un coupable

Dieu a vomi son cancer
Sur une mer sans vagues
À l’écume bénie des dieux
Et a tué son inconscience
Au seuil de l’imaginaire

Et l'inadmissible
Déshabille son être
Au contact d’espoirs glacés
Ses cheveux d'anges ont disparu
Ses mains violettes s’engourdissent
Caressent la chaleur d’une prière
Le fond de teint de son miroir
Cherche encore son visage
Un clair-obscur
Pour refléter sur le gel
Le plus bel air
À la lueur d’une flamme
Parfumée au sel
D'un amour éternel

Derrière son écorce diaphane
Son cœur saigne sans rougir
À l’ombre des regards perçants
Où nos yeux rouges voilent le bleu
De ses derniers souvenirs

« Encore un songe une dernière fois
Je ne me vois pas bien… »

Il y a des jours
Qui ne devraient pas se vivre
La vie
Je viens de l’apprendre
Est une loterie mortelle
On ne peut pas la dominer
Comme on ne peut replier
Son doigt d’honneur
Face à la création

Quittera-t-elle son corps
L’âme consciente
Sur le seuil de l’imaginaire
Là-haut dans le jardin de la lune
À tout de suite
Là où l'amour se cultive
Là où seul l'amour gagne
Là-bas où il y a des jours après la nuit


*

25 commentaires:

  1. Tes images sont à mourir

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Où « rodent » de a à z
      ... Le malin et les siens !
      Sonnant la fin.

      Supprimer
  2. Sombre ce texte qui fait penser à la maladie ,à la mort ,à l'enfer sur terre

    j'ai pas oser pour la vidéo

    Belle après midi à toi James

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est ça... Maladie enfer et mort !
      Réalité
      La vidéo c'est juste pour capter la musique

      Supprimer
  3. Triste réalité... Que je connais!

    RépondreSupprimer
  4. DaliaEceteranovembre 29, 2013

    Il y a des jours après la nuit...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'infini n'est autre que le va-et-vient entre ce qui s'offre et ce qui se cherche

      Supprimer
  5. ou jour
    sans vie
    mais ou' est l'amour?
    je ne l'ai vu depuis
    b soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'oublie pas, on vit juste pour quelques rencontres...
      Alors regarde si l'amour s'inscrit comme dénominateur commun !

      Supprimer
  6. Galatea belgadécembre 05, 2013

    Belle capacité de transcrire le passage dans une autre dimension...
    La tristesse coule entre les vers...

    RépondreSupprimer
  7. c'est noir à souhaits, mais si vrai

    merci pour ce moment de réflexion offert
    que ce soir vous soit beau
    Vétille

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans le noir
      toutes les couleurs s’accordent
      si l'on sait regarder l'autre

      Supprimer
  8. JockArt' 68août 15, 2014

    Très beau poème, rien à redire. Tu as du talent ! Tu nous mets dans l'ambiance avec la musique et la photo, puis, viens le poème qui est sublime. Magnifiquement bien écrit, tant dans le fond que dans la forme ! J'ai vraiment aimé, sans doûte un de ceux que j'ai préféré lire sur ce forum. Bravo, plein d'émotions !

    Bonne continuation à toi, au plaisir de te relire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un poème qui m'est « chair » on s'y accroche car on en sait pas ce qui peut le remplacer, la remplacer... Encore un, un de plus !

      Supprimer
  9. Un texte assez magnifique je dois dire...
    Quel plaisir de tomber sur un si beau poème au retour des vacances !
    Danke !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La beauté se cache souvent dans le malheur...
      Si la beauté du ciel est dans les étoiles
      La sienne restera dans mes yeux...

      Supprimer
  10. Lize-L'Elfe-gothiqueseptembre 27, 2014

    La forme est surprenante et "dangereuse" ; écrire dans une telle forme peut mettre le rythme et la musicalité en péril, mais ici c'est vraiment très réussi. J'aime beaucoup les poèmes sombres, et celui-ci est superbe, bravo !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le cancer
      toujours sombre
      aime l'obscurité...

      Supprimer
  11. il y a des jours comme des nuits
    plus sombres encore
    très beau

    RépondreSupprimer
  12. En effet certains jours ne devraient pas se vivre, on pense toucher le fond, le plus profond de la douleur et de la peine et pourtant la vie nous fait rebondir à nouveau comme dans un jeu infernal

    Superbe poème

    RépondreSupprimer
  13. Magnifique poème, tellement juste et tellement pudique dans sa douleur, sa révolte et sa tristesse.
    Il est des jours plus sombres qu'une nuit sans lune et pourtant il faut se relever, et continuer encore sa route pour retrouver un rayon de soleil;
    J'aime beaucoup.

    RépondreSupprimer
  14. un poème très puissant dans les images distillées

    RépondreSupprimer
  15. J'aime beaucoup

    RépondreSupprimer

Copyright numéro 00048772-1

Copyright numéro 00048772-1
Vous êtes sur un site où le contenu est protégé. Les illustrations et les dessins originaux des poèmes se trouvent sur mes autres blogs

Rechercher dans ce blog une archive poétique

Les dix archives les plus consultés ces 30 derniers jours !

A comme Amour Recueil 1

A comme Amour Recueil 2

A comme Amour Recueil 3

A comme Amour Recueil 4

A comme Amour Recueil 5

A comme Amour Recueil 6

A comme Amour recueil 7

A comme Amour recueil 8

A comme Amour Recueil 9

A comme Amour Recueil 10

A comme Amour Recueil 11

A comme Amour Recueil 12

Copyright numéro 00051199-1

Copyright numéro 00051199-1
Copyright numéro 00051199-1 « A comme Amour Recueils 1-2-3-4-5-6-7-8-9-10-11-12 »