« Une poésie n’est-elle pas le seul endroit au monde où deux âmes étrangères peuvent se croiser intimement. »
Bienvenue sur mon blog... Mon nom de domaine a été piraté ou autre effet papillon ! Mais le contenu est préservé... Je tiens à remercier et salue encore toutes les personnes qui naviguent sur mes pages par bonheur et sans se noyer !
Vous trouverez sur ce site tous mes mots « poétiques » :
- Des proses et ou poésies d'amours, loufoques, tristes, engagés, satiriques , d'amitiés et autres...
- Des chansons à l'état brut.
- Des citations personnelles.
- Des lettres ouvertes.
- Des bas et des hauts.
Tous les écrits et dessins sont de ma plume à l'exception de certains dessins notifiés en bas du texte. Cependant je peux oublier certains détails car je ne suis qu'un « entremetteur » de mots et d'images... Certaines de mes illustrations utilisent des photos lors de mes montages graphiques dont je n'ai pas d'informations sur les auteurs, je reste dans ce cas ouvert pour les indiquer, si vous les connaissez (Nota : en bas du blog ou du texte, il y a les liens concernant ceux que j'aime suivre).

Tous mes poèmes

Nombres de poèmes et de commentaires publiés dans le blog

Nombre total de pages vues

samedi

Entre ciel et terre

 Frangée de cil et nue
Elle est apparue comme par magie
Sur une voile blanche
À travers un ciel irisé
L'intention semble limpide
Douce et pure
Au premier souffle
Le miracle est aisé
Un hommage du créateur
Au célèbre passage 
Entre la vie et la mort

Immobile et bras ouvert
Il peut alors être vu
Comme la représentation divine
Doublée de celle de l'amour
Omniscient
Omniprésent
Rien ne lui échappe
Les bonnes actions 
Comme les mauvaises

Au second souffle 
La tumeur se complique
Dans les brumes émouvantes
De l'inconscient 
Son message se brouille
Interprétation et projection
Regardons la scène
Semble implorer le passage
Comme si ses yeux
Nous attendaient
Encore et toujours
Comme s'il sous entendait 
Que du temps de l'abondance heureuse
Il ne restait plus que des rescapés
D'on ne sait de quel naufrage

Sémantique à la portée douteuse
Inavouable
Sur la bienveillance divine

Le voyage souffre

L'ironie du créateur
Préparer ses vêtements
Pour la dévêtir
Et l'ensevelir
 
*

22 commentaires:

  1. Réponses
    1. La vie... oui c'est mieux
      Comme entre nuage et source
      Le savoir mourir nous affranchirait
      De toute sujétion et contrainte

      Supprimer
  2. sublime
    une belle poesie

    bonne nuit

    costorico

    RépondreSupprimer
  3. "Entre la vie et la mort"

    Une douce soirée James

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y a pas six ou sept merveilles dans le monde ; Il n'y en a qu'une : c'est l'amour.
      Jacques Prévert

      Supprimer
  4. "Entre la vie et la mort"

    Une douce soirée James

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La beauté oui peut être être autre...

      Supprimer
  5. Le créateur est à la mode...
    « Douce poésie ! Le plus beau des arts ! Toi qui, suscitant en nous le pouvoir créateur, nous met tout proches de la divinité. »
    Guillaume Apollinaire

    RépondreSupprimer
  6. Magnifique lecture

    Merci

    Bonne fin de soirée James

    RépondreSupprimer
  7. Dans ce poème, j'ai apprécié la forme mais je n'adhère pas au fond.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour bien adhérer au sol il faut une bonne colle et pour le ciel c'est l'inverse il faut un bon lubrifiant... Sinon dans le fond, on est tous ensevelit !

      Supprimer
  8. coeurdevolcandécembre 13, 2013

    Magnifique poème, vous maitrisez aussi bien l'allégorie que la métaphore; l’écho de votre esprit résonne dans vos écrits.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'essaie toujours que cela soit le cas mais le hasard n'a pas toujours raison alors rêvons contemplons et travaillons... MERCI

      Supprimer
  9. Pierre Jamesdécembre 15, 2013

    Comme une vue de l'esprit, un passage que l'on veut notre.
    Beau texte en soi.
    Pierre J.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aimerais bien citer Montaigne car ce qu'il dit là m'enchante : « Si la vie n'est qu'un passage, sur ce passage au moins semons des fleurs. »

      Supprimer
  10. Un poème superbe et très émouvant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lorsque l'on est habité, que l'on vit, que l'on ressent ou peu importe le sens et le contenu du voyage, on ne peut pas rester indifférent !

      Supprimer
  11. j'ai beaucoup aimé ma lecture

    RépondreSupprimer
  12. La mort est nue comme un vers

    RépondreSupprimer
  13. Le temps si émouvant du "grand passage" J'ai beaucoup apprécié
    .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Réalité humaine : « Vie : passage sur terre. Mort : passage sous terre. »
      Réalité spirituelle : « Vie et mort : entre ciel et terre. »

      Supprimer

Copyright numéro 00048772-1

Copyright numéro 00048772-1
Vous êtes sur un site où le contenu est protégé. Les illustrations et les dessins originaux des poèmes se trouvent sur mes autres blogs

Rechercher dans ce blog une archive poétique

Les dix archives les plus consultés ces 30 derniers jours !

A comme Amour Recueil 1

A comme Amour Recueil 2

A comme Amour Recueil 3

A comme Amour Recueil 4

A comme Amour Recueil 5

A comme Amour Recueil 6

A comme Amour recueil 7

A comme Amour recueil 8

A comme Amour Recueil 9

A comme Amour Recueil 10

A comme Amour Recueil 11

A comme Amour Recueil 12

Copyright numéro 00051199-1

Copyright numéro 00051199-1
Copyright numéro 00051199-1 « A comme Amour Recueils 1-2-3-4-5-6-7-8-9-10-11-12 »