« Une poésie n’est-elle pas le seul endroit au monde où deux âmes étrangères peuvent se croiser intimement. »
Bienvenue sur mon blog... Mon nom de domaine a été piraté ou autre effet papillon ! Mais le contenu est préservé... Je tiens à remercier et salue encore toutes les personnes qui naviguent sur mes pages par bonheur et sans se noyer !
Vous trouverez sur ce site tous mes mots « poétiques » :
- Des proses et ou poésies d'amours, loufoques, tristes, engagés, satiriques , d'amitiés et autres...
- Des chansons à l'état brut.
- Des citations personnelles.
- Des lettres ouvertes.
- Des bas et des hauts.
Tous les écrits et dessins sont de ma plume à l'exception de certains dessins notifiés en bas du texte. Cependant je peux oublier certains détails car je ne suis qu'un « entremetteur » de mots et d'images... Certaines de mes illustrations utilisent des photos lors de mes montages graphiques dont je n'ai pas d'informations sur les auteurs, je reste dans ce cas ouvert pour les indiquer, si vous les connaissez (Nota : en bas du blog ou du texte, il y a les liens concernant ceux que j'aime suivre).

Tous mes poèmes

Nombres de poèmes et de commentaires publiés dans le blog

Nombre total de pages vues

lundi

Anxiogène d'une phalange à l'autre

Dans la poésie la vie
Et encore plus vie que la vie même
M'a soufflé Bielinski
Et j'aime
Être suspendu hors du temps
Dans une purée de pois
Loin du monde hors des lois
Sur la branche d'un arbre
Vers une poésie de l'être
Qui tend vers l'émotion
Vers une poésie de maux
Qui tend vers la résurrection
Déployer quelques feuilles
Pour profiter de la lumière du jour
M'extraire de la graine
Et naître enfin
Pour pointer hors de terre
Une mince tige de bonheur
Une fleur fragile

La vie est une presqu'île
Où cohue mensonge
Solitude et songe
Cohabitent

Et si je m'en allais avec elle
Me distiller
Dans cet arbre immortel
Sentir tout au fond de moi
La puissance de sa sève
Se gonfler dans ma fibre
Pousser l'écorce et m'enfler
Me gorger de force et d'envie
Et me dresser à travers l'air
Jusqu'à vouloir crever le ciel
Dans la lenteur des saisons
Afin de croître
Avec justesse et mesure
Mon horizon
Même si pour vivre
Nous avons besoin de peu de vie



28 commentaires:

  1. Tourterelleavril 14, 2014

    Images en liberté dans une suspension inaltérée...
    Hors la terre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De temps en temps
      prendre l'air
      tant qu'il a un arbre
      une branche
      un poète

      Supprimer
  2. Magnifique poésie...J'adore et la musique m'emporte
    Merci James
    Belle journée
    Didagh

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai vu la trilogie du commentaire

      Supprimer
    2. La poésie le vaut bien !
      Belle journée James

      Supprimer
  3. Rentypoésieavril 15, 2014

    I love you I love you I love you
    Francis Like a Star @ heaven

    RépondreSupprimer
  4. DaliaEceteraavril 15, 2014

    Et si je m'en allais
    Avec elle me distiller

    Oui un pantalon diesel
    doit être décrasser
    au moins une fois par an

    RépondreSupprimer
  5. Prairie-de-lysavril 15, 2014

    https://www.youtube.com/watch?v=I2EKuiNbMRc.... Séverine eurovision 71

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Prairie-de-lys... Les paroles
      Séverine - Un banc, un arbre, une rue

      On a tous un banc, un arbre, une rue
      Où l'on a bercé nos rêves
      On a tous un banc, un arbre, une rue
      Une enfance trop brève

      Un jour ou l'autre il faut partir pour se construire un avenir
      Un avenir
      Et c'est l'inoubliable instant où l'on rend ses habits d'enfant
      D'enfant

      Chacun s'en va rempli d'espoir sur le chemin qu'il s'est choisi
      Qu'il s'est choisi
      Vers la richesse ou vers la gloire, pourtant quelle que soit notre vie
      Notre vie

      On a tous un banc, un arbre, une rue
      Où l'on a bercé nos rêves
      On a tous un banc, un arbre, une rue
      Une enfance trop brève

      Chacun, dans son coin d'horizon, ne défend que ses ambitions
      Ses ambitions
      Mais si nous ne partageons rien, que nous reste-t-il en commun?
      En commun

      On a tous un banc, un arbre, une rue
      Où l'on a bercé nos rêves
      On a tous un banc, un arbre, une rue
      Une enfance trop brève

      Supprimer
    2. Premier prix de l'eurovision en 1971
      Quand le Français
      Brillait... Encore

      Supprimer
    3. Prairie-de-lysavril 15, 2014

      CLAP!CLAP!CLAP

      Il a trouvé le grand james bond !!!

      Supprimer
    4. Quand on cherche on trouve de 001 à 007 les secondes sont courtes

      Supprimer
  6. vous avez dit phalange...

    RépondreSupprimer
  7. Souvent les mots empruntant les labyrinthes de l’âme font cette force de l’esprit qu’on appelle souffle de vie…
    J’aime vous lire !
    Amitiés !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les labyrinthes sont des chemins à ne pas mettre entre toutes les mains... La folie guette !

      Supprimer
  8. perlenoireavril 15, 2014

    Superbe lecture

    Du James

    merci et belle fin de soirée

    RépondreSupprimer
  9. Une phalange poétique elle aussi autour de la vie de l'arbre de l'autre de soi-même une évasion verticale

    RépondreSupprimer
  10. croyance, croissance sont de la même essence.
    L'amour est le moteur et sa poussée arborescente habite ce poème

    RépondreSupprimer
  11. Violettemai 21, 2016

    je ne fais que passer

    RépondreSupprimer
  12. Un ressenti intense, émouvant et plein de vie... J'aime

    RépondreSupprimer
  13. Des mots puissants et poétiques.
    Pour vivre vraiment ne faut il pas de l intensité et de l authenticité dans tout ce que l on vit?
    J aime beaucoup.

    RépondreSupprimer
  14. Martine Ledouxmai 21, 2016

    « Se fondre dans la nature quelques instants seulement pour s'oxygéner, s'aérer de tout ! Léger... »

    RépondreSupprimer
  15. « Pas du tout anxiogène plutôt anxiolytique ton poème. »

    RépondreSupprimer
  16. PierreJ.mai 22, 2016

    De la réalité au rêve la ligne est tenue, le pas immense et les vers poétiques.
    pj

    RépondreSupprimer
  17. j'aime tes poèmes qui sont pleins de sens
    et de poésie et de vérités crachées

    RépondreSupprimer

Copyright numéro 00048772-1

Copyright numéro 00048772-1
Vous êtes sur un site où le contenu est protégé. Les illustrations et les dessins originaux des poèmes se trouvent sur mes autres blogs

Rechercher dans ce blog une archive poétique

Les dix archives les plus consultés ces 30 derniers jours !

A comme Amour Recueil 1

A comme Amour Recueil 2

A comme Amour Recueil 3

A comme Amour Recueil 4

A comme Amour Recueil 5

A comme Amour Recueil 6

A comme Amour recueil 7

A comme Amour recueil 8

A comme Amour Recueil 9

A comme Amour Recueil 10

A comme Amour Recueil 11

A comme Amour Recueil 12

Copyright numéro 00051199-1

Copyright numéro 00051199-1
Copyright numéro 00051199-1 « A comme Amour Recueils 1-2-3-4-5-6-7-8-9-10-11-12 »