« Une poésie n’est-elle pas le seul endroit au monde où deux âmes étrangères peuvent se croiser intimement. »
Bienvenue sur mon blog... Mon nom de domaine a été piraté ou autre effet papillon ! Mais le contenu est préservé... Je tiens à remercier et salue encore toutes les personnes qui naviguent sur mes pages par bonheur et sans se noyer !
Vous trouverez sur ce site tous mes mots « poétiques » :
- Des proses et ou poésies d'amours, loufoques, tristes, engagés, satiriques , d'amitiés et autres...
- Des chansons à l'état brut.
- Des citations personnelles.
- Des lettres ouvertes.
- Des bas et des hauts.
Tous les écrits et dessins sont de ma plume à l'exception de certains dessins notifiés en bas du texte. Cependant je peux oublier certains détails car je ne suis qu'un « entremetteur » de mots et d'images... Certaines de mes illustrations utilisent des photos lors de mes montages graphiques dont je n'ai pas d'informations sur les auteurs, je reste dans ce cas ouvert pour les indiquer, si vous les connaissez (Nota : en bas du blog ou du texte, il y a les liens concernant ceux que j'aime suivre).

Tous mes poèmes

Nombres de poèmes et de commentaires publiés dans le blog

Nombre total de pages vues

mardi

Le cri

 Tu es parti aux antipodes
Et je suis sur l'exoplanète
Upsilon Andromède b
En passant du côté sombre
Au côté éclairé de la planète
Un changement de température de 1.400 °C
M'interrogeant contre la glace brûlante
Maintenant mes lèvres ne peuvent l'avouer
Le mot élu qui nécessitait lecture
Je lis mon passé sans amertume
Le cuir chevelu encore humide par ton règne
Car je n'ai pas compris ta grandeur sacrée
Je sais la vie humaine est une rosée passagère
Oui tu es l'ange gardien si précieux
De ce monde à la recherche 
Du bien sans résoudre le mal
Le cri non ressuscité

Et recueille un autre te flatter
Laisse se multiplier injustice et terreur
Le cri de l’Homme ne déposera sur ma tête
Aucuns psaumes fantômes
Sauf celui là 
 « Heureux l'homme qui ne marche pas
Selon le conseil des méchants... »

Je ne serai jamais ivre
De tes apparitions
Comme je n'ai jamais été concerné
Par ta nomination
 Et je publierai ce poème
Quand l'Éternel me dira
Tu es bien le fils de ton père


9 commentaires:

  1. un cri au père,
    un cri hors pair,

    la face sombre ne cache pas la lumière,


    Lynda

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le juste me reprendra pas par sa miséreuse corde ni par sa miséricorde, et il ne me pendra pas ni pas les pieds par la tête ou par les mains ; et l'huile du pécheur ne parfumera pas ma tête !
      Alouette... J'ai horreur de l'huile de morue.

      Supprimer
    2. Pour être très franche
      Je n'ai pas compris
      Je ne comprends pas tout
      Malgré les apparences

      Sourires

      Supprimer
    3. L'intelligence est caractérisée par une incompréhension naturelle de la vie... (jojo si tu passes par là fait moi singe)
      Le cri le christ sinon ma phrase est un psaume de Saint Thomas l'un des douze salopards de rhésus négatif déformé par mes soins selon l'ordonnance de mon esprit saint et comme dirait l'autre tout est saint qui fini bien

      Supprimer
  2. guillemetteavril 30, 2014

    tu es le fils de ton père
    mais qui est ton père ?
    ah ah

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Celui qui est ce que je suis
      Aujourd'hui
      L'ADN ne se discute pas

      Supprimer
    2. guillemetteavril 30, 2014

      Quel est le cri ?

      Aucune différence
      Rien n’a d’omniprésence
      Molécules nous sommes
      Hasardeux assemblages
      Donnent à notre image
      Un air d’existentiel
      Sur mon écran je vois
      Une figure humaine
      Qui tout soudain éclate
      En millions de pixels
      Un puzzle impossible
      Où les NONS s’agglutinent
      Mais où est la pensée
      Dans ce lego de mots
      Je donne aux autres
      Ce que je suis ou crois
      Ils espèrent l’inespéré
      Alors pourquoi écrire
      Qu’ont nos pixels à dire
      Quel Centre ? quel Monde ?

      Dieu que le Monde est Rien
      Redécomposez-moi
      En éclats de lumière
      Donnez à mon Non-Etre
      L’absence de façade
      La Chimère du Temps.

      14 octobre 2010-

      Supprimer
  3. C'est un cri cri d'amour

    RépondreSupprimer
  4. Tourterelleavril 30, 2014

    Du dernier cri...
    Un cri ressuscité...

    Où se repère le Verbe dans sa mouvante poésie...
    émouvante...

    Tt...:)

    RépondreSupprimer

Copyright numéro 00048772-1

Copyright numéro 00048772-1
Vous êtes sur un site où le contenu est protégé. Les illustrations et les dessins originaux des poèmes se trouvent sur mes autres blogs

Rechercher dans ce blog une archive poétique

Les dix archives les plus consultés ces 30 derniers jours !

A comme Amour Recueil 1

A comme Amour Recueil 2

A comme Amour Recueil 3

A comme Amour Recueil 4

A comme Amour Recueil 5

A comme Amour Recueil 6

A comme Amour recueil 7

A comme Amour recueil 8

A comme Amour Recueil 9

A comme Amour Recueil 10

A comme Amour Recueil 11

A comme Amour Recueil 12

A comme Amour Recueil 13

Copyright numéro 00051199-1

Copyright numéro 00051199-1
Copyright numéro 00051199-1 « A comme Amour Recueils 1-2-3-4-5-6-7-8-9-10-11-12 »