« Une poésie n’est-elle pas le seul endroit au monde où deux âmes étrangères peuvent se croiser intimement. »
Bienvenue sur mon blog... Mon nom de domaine a été piraté ou autre effet papillon ! Mais le contenu est préservé... Je tiens à remercier et salue encore toutes les personnes qui naviguent sur mes pages par bonheur et sans se noyer !
Vous trouverez sur ce site tous mes mots « poétiques » :
- Des proses et ou poésies d'amours, loufoques, tristes, engagés, satiriques , d'amitiés et autres...
- Des chansons à l'état brut.
- Des citations personnelles.
- Des lettres ouvertes.
- Des bas et des hauts.
Tous les écrits et dessins sont de ma plume à l'exception de certains dessins notifiés en bas du texte. Cependant je peux oublier certains détails car je ne suis qu'un « entremetteur » de mots et d'images... Certaines de mes illustrations utilisent des photos lors de mes montages graphiques dont je n'ai pas d'informations sur les auteurs, je reste dans ce cas ouvert pour les indiquer, si vous les connaissez (Nota : en bas du blog ou du texte, il y a les liens concernant ceux que j'aime suivre).

Tous mes poèmes

Nombres de poèmes et de commentaires publiés dans le blog

Nombre total de pages vues

mercredi

Y-a-t-il un hiatus entre ce qui est écrit et la réalité

Le mal du pays
Est le plus légitime
De tous mes voyages poétiques

Un soir de train dans l'hiver
Sans heurs la lumière défile
Rechercher un peu de magie
Dans l'inertie embuée d'une fenêtre
Sur la courbure de l'imaginaire
Pour une libellule c'est le vol
Une propriété légitime
D'une plume libre

Le bonheur est exigeant
Comme ces mots et ces traits
Accrochés au mur de mes pérégrinations

Un bas-relief aphrodisiaque
Me livre des lèvres
Sensitives et acidulées
Où l'un de mes iris l'effleure
Où je mâche ses oreilles
Pour ne pas qu'elles m'entendent
M'essouffler sur les pastelles
De son visage d'ange
Où se brûle les calories
D'un cœur toujours en vie

Cet instant
Je l'adore vraiment
Car je perçois son moi
Il me reste quelques heures
Pour en connaître la raison
Pour arriver à destination


21 commentaires:

  1. Tourterelleavril 09, 2014

    Ce bonheur est extra...
    Vagant dans les spirales
    de votre poésie
    extravagante
    Qui vous va comme
    Un gant...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le vent comme les voyages
      Ne souffle pas tout droit
      Suit un chemin en spirales
      Érode la matière
      La vie l’esprit la chair

      Prémisse d'une suite

      Supprimer
  2. Réponses
    1. La passion n’est pas un cimetière
      Prémisse d'une suite

      Supprimer
    2. Pas de hiatus mais une hernie, (hiatale).

      Supprimer
    3. J'ai le thorax bombé c'est le sport
      c'est comme ça chez l'Homo Sapiens

      Supprimer
  3. doucevagueavril 09, 2014

    les rêves sont légitimes... voici encore un joli poème James où ta plume en voyage aime chambouler la "raison" en questionnant la vérité de l'instant et la lumière du bonheur ...

    amitiés

    Christine

    RépondreSupprimer
  4. perlenoireavril 09, 2014

    Magnifique lecture

    J'adore les deux derniers strophes

    Du James et de la poésie

    Merci
    Amitiés de Bourgogne

    RépondreSupprimer
  5. Non... Si l'on répond à la question

    RépondreSupprimer
  6. Loup y es-tu ?

    Bise James
    chet *vote*

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour James Px
    Le poème est musical et bien comme vous le savez faire.
    Je l'ai lu plusieurs fois en écoutant juste l' Esther de Tiersen, c'était délicieux.
    Je voulais que vous sachiez comme je l'ai apprécié. Amitiés. L

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anonyme L bon ce soir je donne ma langue au chat

      Supprimer
  8. guillemetteavril 11, 2014

    il y a forcément un hiatus
    comment hurler ce qui nous enserre
    comment hurler ce qui nous joie
    voilà pourquoi j'invente des mots

    RépondreSupprimer
  9. Distortion est mal accoucher

    Il y a, de fait, souvent distortion entre le dire et la réalité de celui qui dit.

    D'où les douleurs

    mais d'elles, le chemin par-semé


    Merci James Px

    RépondreSupprimer
  10. Martine Ledouxmars 01, 2016

    « Charmante, si légère de liberté, la libellule qui vole de pensée en pensée, de lèvre à lèvre ... ... »

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Martine Ledouxmars 01, 2016

      et qui enfin se pose.
      Très joli texte !

      Supprimer
  11. Alice Gauguinmars 01, 2016

    Alice Gauguin Bis a noté Hiatus.

    RépondreSupprimer

Copyright numéro 00048772-1

Copyright numéro 00048772-1
Vous êtes sur un site où le contenu est protégé. Les illustrations et les dessins originaux des poèmes se trouvent sur mes autres blogs

Rechercher dans ce blog une archive poétique

Les dix archives les plus consultés ces 30 derniers jours !

A comme Amour Recueil 1

A comme Amour Recueil 2

A comme Amour Recueil 3

A comme Amour Recueil 4

A comme Amour Recueil 5

A comme Amour Recueil 6

A comme Amour recueil 7

A comme Amour recueil 8

A comme Amour Recueil 9

A comme Amour Recueil 10

A comme Amour Recueil 11

A comme Amour Recueil 12

A comme Amour Recueil 13

Copyright numéro 00051199-1

Copyright numéro 00051199-1
Copyright numéro 00051199-1 « A comme Amour Recueils 1-2-3-4-5-6-7-8-9-10-11-12 »