« Une poésie n’est-elle pas le seul endroit au monde où deux âmes étrangères peuvent se croiser intimement. »
Bienvenue sur mon blog... Mon nom de domaine a été piraté ou autre effet papillon ! Mais le contenu est préservé... Je tiens à remercier et salue encore toutes les personnes qui naviguent sur mes pages par bonheur et sans se noyer !
Vous trouverez sur ce site tous mes mots « poétiques » :
- Des proses et ou poésies d'amours, loufoques, tristes, engagés, satiriques , d'amitiés et autres...
- Des chansons à l'état brut.
- Des citations personnelles.
- Des lettres ouvertes.
- Des bas et des hauts.
Tous les écrits et dessins sont de ma plume à l'exception de certains dessins notifiés en bas du texte. Cependant je peux oublier certains détails car je ne suis qu'un « entremetteur » de mots et d'images... Certaines de mes illustrations utilisent des photos lors de mes montages graphiques dont je n'ai pas d'informations sur les auteurs, je reste dans ce cas ouvert pour les indiquer, si vous les connaissez (Nota : en bas du blog ou du texte, il y a les liens concernant ceux que j'aime suivre).

Tous mes poèmes

Nombres de poèmes et de commentaires publiés dans le blog

Nombre total de pages vues

lundi

La fillette à la sandale rouge

Dans un délit d'imitation
Un vent malsain a répandu
La raison humaine
La piété populaire
Démocratie et laïcité
Sur le chemin de la terreur
Un rebelle du jihad
Aveuglé par la sunna
Affalé sur son trône sordide
L'œil aux mains souillées
Cherche à penser le bruit
Mais l'art d'aller sans cœur
Adhère au col de l'infâme

Au hasard d'une vie
Une mère voit
Sous les yeux gonflés
Les lèvres boursouflées
De sa petite fille
Qui hier encore
Faisait danser ses pieds
Sous un soleil d'été

En ce jour fleuri aux fenêtres
Transpire le souvenir
Tous ces lendemains captivés
Les cils labourés d'avril
Une larme de fond
Déferle avec chagrin

Une graine a résisté au vent
Petite fille il te reste
Un épi dorsal
Qui bourgeonnera de beauté
Détendu sous le saint divin
Et tenu au respect
D'un barbelé dénudé


24 commentaires:

  1. Mélanie Courtoisjuin 23, 2014

    Un thème délicat finement abordé. J'aime les images.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans le monde le fanatisme tue sans raison humaine l'innocence...

      Supprimer
    2. Mélanie Courtoisjuin 23, 2014

      Oui comme je me plaisais à écrire plus jeune ''l'innocence est une vertu que l'on enterre..'' Bien malheureusement.

      Supprimer
  2. Perlenoirejuin 23, 2014

    Merci James pour ce texte
    Du James !
    belle journée à toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. À travers cette fillette
      Je parle de l'Irak
      Et de toutes ses terres à feu et à sang...
      Si l'homme a inventé dieu
      Il ne pouvait pas
      Aussi mal choisir
      Ses représentants...
      Ses pieds nickelés
      De haine et de bile
      Avide de pouvoir

      Supprimer
  3. Dans le monde le fanatisme tue sans raison humaine l'innocence...
    Quant au neurone poétique sur le monde, il est aliéné voir devenu clan-destin !
    Quant à la lueur ou au désespoir du monde...
    Le neurone s'apitoie d'abord sur lui-même car unique, il a peur du monde de lui-même de sa disparition, alors que le monde lui permettrait de le sauver de sa crasse intellectuelle, de sa solitude et de son écorce puérile...
    La vie du neurone est comparable à celle du lapin.
    Il suffit qu'il trouve son chemin féminin ou masculin et sa convergence vers l'autre devient une multiplication exponentielle...
    Un vivier d'intelligence et de cœur !
    Il devient alors humain... Sous le contrôle du cœur et de l'intégrité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans le monde le fanatisme tue sans raison humaine l'innocence...
      Quant à la suite
      Il suffit d'ouvrir les yeux
      Prendre ses responsabilités
      Ou bien fermer sa gueule

      Supprimer
    2. Tu passes du coq à l'âne
      C'est précieux

      Supprimer
  4. très fort ce texte
    très dur aussi
    la réalité bien écrite sous ta plume

    j'apprécie aussi tes deux phrases
    prendre ses responsabilités
    ou bien fermer sa gueule

    merci de ce partage engagé

    amitiés

    fechama

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ici il y a du boulot
      mais ça reste virtuel
      la vie c'est autre chose
      et faut-il être autre chose qu'un homme
      pour ne pas sombrer dans la complainte
      sans pour autant tomber dans le maniérisme (Psy)
      Les querelles n'aboutissent jamais
      sans victimes innocentes
      si le vingtième siècles connaissait ses ennemis
      le vingt-et-unième ne les connait pas
      le nouvel ennemi est un terroriste
      sans dignité ni règles
      qui utilisent entre autre la religion
      pour assouvir leurs fantasmes
      les plus nauséabonds de l'espèce humaine
      qui se cachent et surgissent là où le faible vie
      où la foule abonde...
      C'est la plaie désormais à cautériser
      il y a urgence et il faut frapper fort
      là où ça fait si mal qu'ils finiront sous terre
      rien à voir la haine ou la vengeance
      juste remettre le mot justice et victime
      à la bonne place
      dans l'échelle des valeurs

      Supprimer
  5. Je trouve le rythme haché et parfois fluide o_o Enfin, ça se mélange et ça donne un beau truc !
    J'ai rien à dire: toutes les vérités sont là et c'est beau !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haché c'est exactement ce que je voulais
      toujours difficile à faire
      je voulais accentuer ce côté à la fois tragique mais aussi avec une pointe d'espérance
      un poème jouant à la roulette Russe
      sans jamais vraiment franchir le point de non retour
      pour finir sur une note bleue
      même si la mort est terrible
      il faut rebondir pour elle les autres et pour soi-même...
      La lutte n'est pas finie
      Dans le monde le fanatisme tue sans raison humaine l'innocence...
      Quant à la suite
      Il suffit d'ouvrir les yeux
      Prendre ses responsabilités
      Ou bien fermer sa gueule

      *

      Merci pour ton com et bonne soirée

      Supprimer
    2. Haha je t'en prie !

      Supprimer
  6. Du même avis que Noémie, cet effet est très bien réussi, et l'ensemble est très beau, frappant de vérité ! Bravo à toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La vérité ne sort pas toujours uniquement de la bouche des enfants parfois elle frappe plus fort infiniment... C'est à ce point précis avant l'infini que le poète doit témoigner, laisser traces et réflexions.

      *

      Merci.

      Supprimer
  7. Mais chut, je vais pas savoir quoi dire moi après x)

    Bon ben bravo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le silence est souvent porteur... Le tout est de conserver la surprise le plus longtemps possible... Pour ne pas décevoir... Il y a des silences qui en disent plus que des discours alambiqués.

      Supprimer
  8. mamzelle-plumejuin 27, 2014

    mamzelle-plume a noté La fillette à la sandale rouge.

    RépondreSupprimer
  9. Merci de ce partage !


    Mes amitiés

    Sybilla

    RépondreSupprimer
  10. Loïc ROUSSELOTjuillet 27, 2014

    Bien singulier que ce texte qui ne m'a pas rendu indifférent
    Je l'ai beaucoup aimé.
    Amitiés.
    Loïc ROUSSELOT

    RépondreSupprimer
  11. Béréniceavril 30, 2016

    Bérénice a eu un coup de cœur pour La fillette à la sandale rouge.

    RépondreSupprimer
  12. Un poème où l'expression d'un grand désespoir évolue vers un espoir futur

    RépondreSupprimer

Copyright numéro 00048772-1

Copyright numéro 00048772-1
Vous êtes sur un site où le contenu est protégé. Les illustrations et les dessins originaux des poèmes se trouvent sur mes autres blogs

Rechercher dans ce blog une archive poétique

Les dix archives les plus consultés ces 30 derniers jours !

A comme Amour Recueil 1

A comme Amour Recueil 2

A comme Amour Recueil 3

A comme Amour Recueil 4

A comme Amour Recueil 5

A comme Amour Recueil 6

A comme Amour recueil 7

A comme Amour recueil 8

A comme Amour Recueil 9

A comme Amour Recueil 10

A comme Amour Recueil 11

A comme Amour Recueil 12

A comme Amour Recueil 13

Copyright numéro 00051199-1

Copyright numéro 00051199-1
Copyright numéro 00051199-1 « A comme Amour Recueils 1-2-3-4-5-6-7-8-9-10-11-12 »